> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Voleuse de doudous - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Voleuse de doudous

21 Novembre 2013, 13:07pm

Publié par Zazimutine

Voleuse de doudous

 

Avez-vous remarqué comme, depuis que nous sommes devenues mères, nous avons tendance à nous comporter de manière totalement ridicule?

Evidemment il y a cette façon de parler bébé à notre bébé, qui, sortie du contexte, est assez pathétique. Mais bon, on y est, justement, dans le contexte.

Je passerai également sur le fait de fredonner le générique de Tchoupi (ou autre) dans les couloirs du boulot (jusqu'à la prise de conscience... "c'est quoi déjà cet air?"- "ah oui, oh merde!").

Et puis finalement, le ridicule grandit de la mère avec l'enfant.

Je me souviens d'une fois où je suis intervenue dans une aire de jeux, pour défendre ma fille qui avait été bousculée par un autre enfant. J'étais à deux doigts de l'insulter, genre "toi, ptit con, si je te reprends à bousculer ma fille, j'te casse la tête!". Un enfant de 2 ans, grotesque...

Ce matin, si le fameux adage selon lequel le ridicule ne tue pas s'était révélé inexact, je me serais embrasée sur le champ. J'ai frôlé la démence, ridiculite aigue stade 4 nécessitant une prise en charge psychiatrique en urgence.

Tout ça à cause d'une histoire de doudou.

Miss Bonbon est très- très- très attachée à son doudou, elle n'en a jamais voulu d'autre. Elle n'a jamais dormi sans. Inutile de vous dire qu'à chaque fois que nous "perdons" le fameux doudou, c'est l'hystérie collective à la maison. Son père, sa soeur, moi-même, nous tordons les mains d'angoisse chaque fois que le dit lapin disparait.

Et c'est ce qui s'est passé ce matin. A l'école (devant témoins c'est plus drôle!).

C'était moi qui amenait les filles pour une fois, nous étions déjà bien en retard.

Arrivée devant la classe de miss Choco, c'est toujours la cohue, surtout lorsqu'une maman commence à entreprendre la maitresse sur la toux de son fils... Les autres parents attendent, les enfants vont poser leur sac et leur manteau à leur porte-manteau, on se croise, on se rentre dedans, un beau bordel.

Ce matin nous attendions donc notre tour, quand tout à coup miss Choco se tourne vers moi, le visage pâle, et m'annonce d'un ton tragique "une dame a pris le doudou de Miss Bonbon!"

-"quoi???"

-"on a perdu le doudou de Miss B!"

Je regarde les mains de ma cadette, effectivement, pas de lapin. Ni par terre. Ni vers les porte-manteaux. Ni nulle part. J'essaie de comprendre les propos confus de mon ainée, il faut se rappeler que nous sommes dans une école maternelle, avec teneur élevée en décibels!

-"mais c'est qui cette dame?"

-"ben elle est partie"

-"attendez-moi là, je reviens!"

Et je plante là mes deux filles, courant vers la sortie, le désespoir plaqué sur mon visage. Car j'imagine déjà toutes les conséquences d'une journée sans doudou. La séparation impossible, l'absence de sieste...

J'essaie aussi de comprendre les motivations de la voleuse? Confusion de doudous? Jalousie? Vengeance? Crime personnel?

Enfin j'envisage toutes les solutions... Affichettes? Interrogatoire du voisinage? Garde à vue de tous les parents?

Oui, durant les quelques secondes de mon trajet jusqu'aux portes de l'école, je pense à tout ça. Personne. Enfin si, une Atsem et la responsable de la cantine.

Petit dialogue: "Excusez-moi, quelqu'un ne vous a pas ramené un doudou?"

"euh... non!"

"m'enfin je ne comprends pas, une dame a volé le doudou de ma fille!"

Air consterné de mes interlocutrices, elles ont aussi sont choquées par l'importance du crime j'en suis sûre! Je lis dans leurs yeux:

"eh bien Madame, voulez-vous que nous appelions la police?"

"Oui s'il vous plait, il faut le retrouver tout de suite!!"

"qu'est-ce que vous préférez qu'on vous envoie, l'équipe d'Esprits criminels, celle de FBI portés disparus, les Experts?"

"ben il me semble que FBI portés disparus est la plus appropriée, mais si Aaron Hotchner a un créneau, je veux bien, après tout, c'est peut-être un voleur de doudous en série (et puis comme ça je le verrai en vrai, miam miam!)

Non évidemment nous ne sommes pas allés jusque là.

Je suis retournée voir mes filles et leur ai annoncé la mauvaise nouvelle. Miss B a commencé à pleurnicher. J'ai repris mon enquête auprès de miss Choco, témoin-clé du drame:

"tu l'as vue cette dame?"

"oui"

"tu la connais?"

"c'est la maman de Jules"

Un nom! Yes, mon enquête avance!

Pendant ce temps là, l'heure avançait et je n'avais toujours pas déposé mes filles dans leurs classes. J'ai donc laissée la plus grande et me suis dirigée vers la classe de petite section pour y déposer ma petite, qui réclamait "doudooooouuuuu!" bien entendu.

J'ai encore aggravé mon cas en m'agenouillant à la hauteur de miss B et en lui disant bien fort, et ce devant un couple de parents qui attendait là: "écoute-moi, la prochaine fois que tu vois quelqu'un te voler ton doudou, tu lui dis "non, il est à moi!",  personne, tu m'entends, personne n'a le droit de te voler ton doudou!"... Oui, j'ai fait ça...

Puis j'ai emmené ma poulette en larmes dans sa classe. J'ai expliqué à l'Atsem ce qui se passait, ai promis à ma fille que j'allais retrouver sa bestiole, et lui ai demandé d'être forte. 

En repassant devant la classe de ma fille ainée, j'ai eu l'idée de demander à la maitresse le numéro de la maman de Jules, non mais elle va m'entendre celle-là!!

"Excusez-moi, la maman de Jules aurait retrouvé le doudou de ma fille et serait partie avec..." les mots moururent dans ma bouche tandis que j'apercevais, posé bien en évidence sur la table de la maitresse, le lapin.

"ah oui! j'attendais que quelqu'un vienne le chercher"

En fait, la maman de Jules, elle avait trouvé le doudou de ma fille parterre et elle l'avait donné à la maitresse; logique quoi!

Je vous passe l'épisode ou je suis allée toquer triomphante à la classe de miss Bonbon pour lui dire que je l'avais retrouvé... Et celui où je pars en courant vers la sortie de l'école parce que les portes allaient se fermer...

Evidemment je suis arrivée en retard au boulot.

Elle est bête aussi la maman de Jules, c'était compliqué de demander bien fort "il est à quelqu'un ce doudou?" Non mais je te jure, gourde va!

 

Commenter cet article

Lucie 21/11/2013 19:12

Purée mais faut faire une série de mini histoires comme ça !!!
Sinon sacré frayeur mais ouf une bonne fin !
Manquerait plus que ça d'avoir des voleurs de doudou !

Zazimutine 21/11/2013 19:50

Oh tout est possible dans ce monde!
Une mini-séries d'histoires comment? je suis preneuse de toute bonne idée Lulu ;-)

vivie 21/11/2013 15:13

Désolée, je suis juste MDR à te lire mais j'imagine très bien la scène. Et je crois que n'importe quelle maman chercherait ce fameux doudou avant d'oser quitter son enfant!!! lol

Zazimutine 21/11/2013 15:21

oui mais le plus ridicule c'est le côté impulsif, je me précipite à la poursuite de la voleuse alors que si j'avais bien interrogé ma grande, j'aurais presque pu le retrouver tout de suite