> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } 100 violons tziganes de Budapest - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

100 violons tziganes de Budapest

12 Juin 2014, 22:24pm

Publié par Zazimutine

100 violons tziganes de Budapest

 

Ce soir, Papa Ours et moi-même, sommes allés voir le spectacle donné par les 100 violons tziganes de Budapest.

J'aime le violon, j'aime la musique tzigane, je ne pouvais qu'aimer les 100 violons tziganes de Budapest.

Pourtant, ce soir, je n'y étais pas tout à fait. Est-ce du à la chaleur ambiante? A la déco so kitsch de cette salle de spectacle dans laquelle je n'avais jamais mis les pieds? A son acoustique vraiment déplorable? Le fait est que j'ai eu un mal fou à rentrer dans le spectacle.

En première partie, le rideau s'est levé sur les 100 musiciens donc, tous en gilet traditionnel. Hongrois j'imagine le gilet, vu qu'ils étaient hongrois les gars (pas con la fille hein!). Du coup, mes 100 musiciens étaient vêtus de gilets sans manches rouges ou bleus, avec des espèces d'entrelacs dorés brodés, là, vous voyez le genre? Bref.

Direct, l'orchestre a attaqué avec Brahms. Pour la musique tzigane, on a vu mieux, mais bon. Notez que j'ai une culture musicale classique très pauvre, mais Brahms, les valses hongroises, il se trouve que j'ai le disque, alors on me la fait pas. Notez que j'aime beaucoup les valses hongroises de Brahms, mais que là tout de suite, j'avais envie d'entendre de la musique tzigane quoi (je suis un peu bornée comme fille!).

A la deuxième valse hongroise, j'ai un peu perdu la raison: je me suis mise à compter les musiciens. C'est-à-dire, on nous promet 100 violons, or déjà, y a pas que des violons; excusez-moi mais je sais tout de même distinguer un violon d'une contrebasse, rapport à la dégaine que t'aurais si t'essayais de jouer de la contrebasse sur l'épaule déjà. Je me suis donc dit "bon, clairement, y a pas 100 violons, publicité mensongère, je vais vérifier qu'au moins il y a 100 musiciens non mais sans blague!".

Et je me suis mise à compter:

- 6 violoncelles

- 12 contrebasses

- 11 clarinettes

- 6 xylophones (ou un truc du genre).

Jusque-là c'était du gâteau.

Restait à compter les violons. J'ai essayé comme ça, sans filet, de compter. Mais ça n'allait pas, je me suis bien rendue compte que je ne savais pas si j'avais déjà compté le mec tout au fond dans l'ombre, et puis celui-là tout derrière?

J'ai fait une première estimation à 60 violons. Donc 95 musiciens au total. Donc pas 100. J'avais du me tromper.

J'ai recommencé.

J'ai essayé de trouver des stratégies pour compter au plus jsute:

- j'ai essayé de les compter par lignes, mais comme ça de loin, je ne savais plus si le mec tout à gauche était sur la 2ème ou la 3ème ligne.

- ensuite j'ai pensé à compter les pieds des chaises et à diviser le résultat par 4, mais je ne voyais pas tous les pieds des chaises en réalité.

- puis j'ai eu une idée de génie: j'allais compter les archets. Facile, ils brillaient dans la lumière des spots. Et qui dit archet dit violoniste en dessous, c'est le b.a. ba! Evidemment dès que j'ai commencé à les compter ils se sont arrêtés de jouer ces cons; et ça reprenait et ça s’arrêtait... infernal! C'est là que j'ai commencé à avoir mal à la tête.

- je me suis dit alors que je n'avais qu'à compter les gilets rouges, puis les gilets bleus; mais certains gilets étaient rouges et bleus. Les hommes, puis les femmes. Mais il n'y avait que 3 femmes (dont une, je suis pas sûre).

Quand je me suis rendue compte que je commençais à compter les entrelacs sur les gilets des musiciens, j'ai fermé les yeux et j'ai essayé de me laisser porter par la musique; ça a un peu marché.

J'ai tenté de me reconcentrer sur le spectacle, j'ai observé les musiciens. J'ai remarqué François Hollande au fond, au violon, de sa période avant viennoiseries. Il y a eu une ou deux mélodies tziganes. Et un solo de xylophone épatant. Même que j'ai bien cru que François Hollande, qui accompagnait le soliste, allait l'étrangler avec son archet, tant le solo s'est prolongé indéfiniment.

Puis ça a été l'entracte.

Quand les musiciens sont revenus, ils avaient quitté leur gilet pour un costume noir. Ils avaient l'air beaucoup plus détendus tout à coup, m'aurait pas étonné qu'ils aient vidé la bouteille de schnapps pendant l'entracte. Ils ont ré-attaqué sur Brahms. Puis Strauss (au secours!). Puis un air traditionnel yiddish que j'adore, très bien repris par le groupe "Les yeux noirs" ( que je recommande).

Il y a eu les saluts, et puis les rappels. Pour finir, l'orchestre a entonné "quand tu me prends dans tes bras" de Piaf et toute la salle s'est mise à chanter.

Et puis ça a été terminé.

Entendons-nous bien, je ne nie pas la performance évidente de ces musiciens, virtuoses de leur instrument, qui jouent pendant 2h, SANS partition. Mais de musique tzigane, je n'ai pas été comblée. D'émotion je n'ai pas ressenti. Un peu conventionnel, un peu commercial...

En plus, ils sont même pas 100.

Ils sont 88.

Dont 53 violons.

J'ai recompté.

 

Commenter cet article

LMC 13/07/2016 17:21

Ca peut arriver de ne pas apprécier un concert autant qu'on l'aurait voulu. Et ça peut être dû à plusieurs critères différents. Mais le prochain vous plaira peut être beaucoup plus :)

Lucie 13/06/2014 07:07

Bon donc un résultat qui ne répondait pas à tes attentes, pas de regret, tu verras surement un spectacle plus à ton goût une prochaine fois. Et mdr pour le décompte,