> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } 4 tics de blogueuse - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

4 tics de blogueuse

24 Juin 2014, 21:44pm

Publié par Zazimutine

4 tics de blogueuse

 

Avant j'étais mystérieuse (du moins j'aime à le croire).

Mais ça, c'était avant d'ouvrir un blog; car aujourd'hui, je suis simplement bizarre.

Notez la nuance entre les deux mots, le côté mystérieux apportant cette touche de grâce, voire de classe, tant convoitée, tandis que le côté bizarre vous fait juste paraitre flippante.

Parce que tenir un blog, c'est prendre des habitudes inhérentes à cette activité, et ce non sans quelques dommages collatéraux.

On peut résumer ces tics en 4 mots-clés: cogiter/noter/mitrailler/tester

1) Cogiter

D'abord, le plus important: tenir un blog entraine une certaine propension à parler toute seule dans sa tête. Honnêtement, pour moi ce n'est pas tout à fait nouveau. Comme je suis une grande timide, depuis toujours je me parle à moi-même pour me tenir compagnie (oui j'ai conscience que dit comme ça, ça peut paraitre un peu pathétique, ou pathologique?). Depuis le blog, c'est pire. Non seulement je m'auto-parle en prévision de mes futurs articles, mais en plus, dorénavant, je soigne mon langage dans mes conversations à moi-même, je pense à des formulations, je raconte, je romance. Évidemment, être retranché comme ça dans son propre fondement (je parle du fondement de son âme, on est bien d’accord?), présente le fâcheux inconvénient de tenir les autres à distance, mais aussi d'entrainer des troubles de la concentration (surtout en réunion, c'est gênant!), sans compter, pour les gens qui ne vous connaissent pas de passer pour la neuneu de service (et accessoirement, devenir une source d'inquiétude pour ceux qui vous connaissent).

2) Noter

Une fois toutes ces idées bien sagement rangées en file d'attente dans son cerveau il faut bien entendu les noter avant de les oublier. Car perdre une idée est LE drame absolu de la blogueuse; dernièrement j'ai perdu un article entier, impossible de le retrouver dans mes méninges! D’où la deuxième habitude prise par la blogueuse: celle de noter ses idées dans des petits carnets, cahiers, et autres supports de papier. Il y a quelques jours, prise au dépourvu, j'ai rédigé un article au dos de mon carnet de chèque tellement j'avais peur de l’oublier! (véridique)

3) Mitrailler

A force de se balader sur les blogs des copines, on se rend compte de ses propres faiblesses. Lire un article bien illustré, avec de jolies photos, est ma foi plutôt agréable et attire le lectorat. Du coup, on prend vite l'habitude de prendre sans arrêt sa vie en photos. Des photos très bizarres d'ailleurs, pour tout non initié: son assiette au restaurant, ses pieds, ses mains, des macros improbables, seulement la moitié du visage de ses enfants.... En gros si vous voyez une nana en train de réaliser un selfie de dos ( et croyez-moi, c'est pas facile!), cherchez-pas, c'est une blogueuse qui vise à préserver son anonymat!

4) Tester

Enfin, une conséquence désastreuse du blog consiste à tester des choses bizarres.

J'en parlais ici, suivre les modes de la blogosphère peut parfois s'avérer hasardeux... car moi toute seule, je n'aurais jamais eu l'idée:

- de ne plus me laver les cheveux (blogs écolos)

- de me nettoyer le visage avec de l'huile (blogs beauté)

- de faire des gâteaux sans beurre ni oeufs (blogs vegan) (et sans goût parfois!)

- de réaliser des DIY à moitié terminés qui trainent des mois sur mes étagères (blogs création)

- de chiner, et donc d'entreposer des objets inutilisés/sables dans mon garage (blogs déco)

- d'avoir des enfants (blogs famille)...

(cherchez l'intrus ^_^)

 

Bref, bloguer présente quelques petits inconvénients, qui finalement retentissent essentiellement sur l'entourage. Pour ma part, face à tous les bénéfices que je ressens depuis l'ouverture de ce blog, je n'ai qu'une chose à dire: "have a break, have a blog!" Et la première personne qui reconnaitra la source de cette citation gagnera.... mon respect éternel!

Commenter cet article

lilicerise 11/07/2014 18:48

Tout à fait ça !
Je me surprends à noter dans les petits carnets qui ont envahi mon sac à main, une phrase, un mot, une idée, une envie !!...
Bises

Koalisa 25/06/2014 11:14

Je me suis bien reconnue dans ton article. Bien vu !

Zazimutine 25/06/2014 13:22

Merci Koalisa :)

Lucie 25/06/2014 09:41

Effectivement mieux vaut avoir toujours sur soi de quoi noter ses pensées !
Et te connaissant c'est de te nettoyer le visage l'intrus (mouah ah ah)

Zazimutine 25/06/2014 13:21

Oui bien sur, l'huile Lucie! parce que bon, quelle idée saugrenue d'avoir des enfants ;)

Alice au Pays des Couches 25/06/2014 01:11

Euh... have a break, have a kitkat ? C'est la bonne réponse ??
Bon sinon, pour tout le reste, c'est trop vrai, sauf que j'apporterais une petite nuance : la prise de note est le tic réservé aux blogueuses ORGANISEES. Moi, je prends des notes dans ma tête (c'est un peu comme se parler à soi même, mais avec un stylo imaginaire). Sauf que je bug régulièrement de là haut. Je te laisse imaginer mes prises de tête...
Chienne de vie de blogueuse ! lol

Zazimutine 25/06/2014 13:20

Bravo Alice, you are the best of slogans publicitaires!
Sinon je t'assure que je ne suis pas un brin organisée; en revanche j'ai la mémoire qui flanche, donc dès que je peux je note. Ou bien je fais un brouillon avec juste un titre et des idées. Ce qui est chouette c'est quand je publie sans faire exprès mes brouillons...