> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Amours enfantines - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Amours enfantines

5 Juin 2014, 14:37pm

Publié par Zazimutine

Amours enfantines

 

Depuis quelques temps, à la maison, on parle beaucoup mariage. Pas de celui de mon compagnon et de moi-même, non, plutôt de celui de miss Bonbon. Depuis quelques mois, en effet, ma cadette a un "amoureux", un "copain", un "mari" comme elle dit. Elle ne parle que de ça, et surtout de son futur mariage avec L., ce fameux jour où elle aura une robe "avec des manches à ballons", et "une tresse jusqu'à parterre faite par maman" (?). Même que sa soeur, Papa Ours, et moi-même, sommes invités (ouf!).

Jusqu'à présent, j'avais plutôt mon futur gendre à la bonne. L. est d'origine anglaise, ce qui, déjà, aurait tendance à me plaire, car je suis très United Colors. Et puis j'aime beaucoup les Monty Python, l'humour anglais en général, et tout ce qui est "so british" (le thé, le cheesecake, Olivier Minne...). De plus, L. semblait être un petit garçon bien sous tous rapports: sage en classe, joli garçon, parfait.

Je le soupçonnais tout de même d'être un brin fétichiste. Chaque matin, je coiffais miss Bonbon à l'aide d'une barrette ou d'un élastique; lequel accessoire disparaissait tout aussi systématiquement dans les mains de L. selon ma fille. Le gamin qui fait une collection de barrettes et d'élastiques à cheveux appartenant à ma fille, quoi! Un peu glauque... mais j'avais décidé de mettre cette "originalité" sur le compte de ses ascendants britanniques et lui pardonnai volontiers.

Et puis un jour, patatras! Miss Bonbon me confie pendant la douche qu'aujourd'hui, le jour où elle avait mis son joli tee-shirt bleu, celui avec la baleine rose imprimée devant, Mr L. lui a dit qu'elle était "pas belle". Tout en ramassant les morceaux de mon coeur éparpillés dans la salle de bains, je lui demandai si ça l'avait rendue triste. Devant sa petite mine déconfite, j'ai ravalé ma colère. Et tout en me promettant de ne pas donner suite à mon envie de suspendre L. par les noisettes à son porte-manteau la prochaine fois que je le croiserais à l'école, je me suis dit que les enfants étaient bien cruels entre eux.

Les amours enfantines, c'est cash. Un jour, je t'aime, un jour je t'aime plus. Finalement je préfère ta copine. J’hésite entre toi et l'autre. Pas d’hypocrisie, pas de mensonge, on vit la relation dans l'instant. Quitte à fracasser les coeurs.

Je me suis dit que quand même, il valait mieux être adulte parfois. Et puis je me suis souvenue. De ce petit ami qui me disait que les filles étaient périmées à 25 ans (j'en avais 24); qu'au-delà d'une taille 38 il "ne pouvait pas".

Mais revenons à nos enfants.

Je me demande ce que ressent miss Bonbon pour son "mari". Je ne suis pas très sûre qu'il s'agisse d'amour, pour elle, au sens où nous l'entendons. Je veux dire, les papillons dans l'estomac, le coeur qui bat la chamade... Je crois que ce qu'aime miss Bonbon, au fond, c'est surtout l'idée de se marier. D'avoir quelqu'un qui lui permettra d'être la princesse d'un jour, robe de mariée, couronne de fleur, et compagnie. Mais que sa déception que le-dit L. lui fasse faux-bond équivaudrait à tous les chagrins d'amour.

Je me souviens moi-même d'avoir ressenti cela en maternelle. J'allais me marier avec François S. c'était évident. Un jour, François m'a dit qu'en fin de compte, il hésitait entre moi et son amoureuse espagnole. Ca m'avait brisé le coeur. Pas tant parce que ça sous-entendait qu'il en aimait une autre que moi. Mais parce que cela brisait mon rêve de petite fille.

En tout cas une chose est certaine: miss Bonbon n'a plus jamais voulu remettre le tee-shirt à baleine.

Commenter cet article

Alexandra 08/06/2014 13:47

Dsl pour miss bonbon, elle trouvera son prince charmant ;-) et sera sa princesse pour la vie. En attendant la baleine va rester au placard. J'aime le style de tes articles bizzzzoutt

Zazimutine 10/06/2014 10:04

Oh mais pour l'instant elle croit toujours à son histoire avec L. ;)
Et merci beaucoup pour le compliment :)

Cinz 06/06/2014 13:00

Personnellement j'aime bien ton option de le suspendre par les coucougnettes à son porte manteau... C'est tellement tentant. ;-)

Zazimutine 06/06/2014 13:31

C'est clair, non mais quel goujat! ^_^

Lucie 05/06/2014 19:23

Pauvre puce, c'est jamais agréable d’entendre quelqu'un critiquer notre look... déjà à cet âge là !

Zazimutine 06/06/2014 13:30

Oh ça oui, ça commence très tôt malheureusement!