> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom

2 Septembre 2014, 11:13am

Publié par Zazimutine

Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom

 

C'est vrai quoi, c'est agaçant à la fin, ces magazines, ces émissions de radios, et autres blogs qui parlent tous de la même chose: Noël à Noël, Pâques à Pâques, fête des mères et des pères au mois de mai, Saint Valentin en février... Un peu d'originalité que diable!

Pourquoi je ne vous ferais pas un billet sur la liste de Noël ou la déco du déjeuner de Pâques là maintenant, tout de suite? Ca vous dit? Bon d'accord, c'est original, mais pas très fédérateur.

Oui alors je sais bien que LE sujet du moment c'est... le truc là, avec les cartables et les fournitures scolaires, la découverte des nouveaux instits, des emplois du temps, les sourires des copains qui se retrouvent, les visages hâlés qui ont plein de choses à se raconter, les claquements des souliers neufs sur le bitume, les cœurs des parents qui se broient parfois et les reniflements en cachette.

Mais moi je me revendique originale.

Donc je ne vous en parlerai pas.

Je ne vous raconterai pas combien miss Choco était fière de partir pour la première fois avec son cartable sur le dos ce matin. Ni de notre arrivée en avance de 20 minutes.

Je ne vous dirai pas à quel moment j'ai compris pourquoi elle était si heureuse d'être dans la classe de Mr T, une version humaine du mari de Barbie.

Ni de notre envie à Papa Ours et moi de refaire une année de CP avec les Ken, Ken blond et Ken brun, les deux maitres des CP qui ont l'air vraiment chouettes, au lieu d'aller trimer.

Je ne vous raconterai pas ma mine déconfite lorsque j'ai découvert que miss Bonbon était séparée de ses copines, dans une classe de 32 élèves, avec une nouvelle maitresse. Ni mon désarroi lorsqu'elle a commencé à s'accrocher à mon pantalon le menton tremblotant.

Je nous livrerai pas mon inquiétude sourde tout au long de la journée. Mon impatience de LES retrouver ce soir pour savoir comment ça s'est passé.

Je ne vous avouerai pas la banalité, au fond, de cette journée si importante pour beaucoup d'entre nous, une journée pourtant si ordinaire.

Hypocrite moi?

Commenter cet article

Alice 02/09/2014 15:28

Tu es vache, tu pourrais nous raconter, quand même ! On ne sait même pas de quoi tu parles ! lol

Zazimutine 02/09/2014 22:58

J'en parlerai à Noel ;)