> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Inconsolables - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Inconsolables

11 Janvier 2015, 22:56pm

Publié par Zazimutine

Inconsolables

 

Depuis mercredi, je retiens mes larmes. Je les sens là, palpitantes dans ma gorge, prêtes à jaillir si je baisse la garde. Je ne les laisse pas couler, parce que j'ai un peu honte au fond, ma peine me semble si dérisoire, en regard de celle que doivent éprouver ceux qui ont perdu des amis, un père, une mère, un enfant, un grand-père.

Il y a bien sûr le chagrin, l'horreur ressenties face au terrorisme cherchant à museler la liberté d'expression, et tuant sans discernement des innocents, qui au mauvais endroit au mauvais moment, qui faisant son devoir, son travail, simplement.

Et puis il y a Charlie Hebdo. Ce journal qui a accompagné une bonne partie de mon enfance, de ma jeunesse, et dont je continuais à croiser la route si souvent, en témoigne ce bouquin "les années Charlie" trônant dans ma bibliothèque, reprenant les dessins les plus marquants de l'hebdo de 1969 à 2004.

Charlie Hebdo, ce fut d'abord Hara Kiri Hebdo, prolongement hebdomadaire du mensuel Hara-Kiri, dont tous les lecteurs de Gotlib ont au moins une fois entendu parler. Interdit de parution en 1970 par le ministre de l'intérieur de l'époque, il renait sous les traits de Charlie Hebdo. Ses membres "historiques": Cavanna, Reiser, Cabu, Wolinsky, Gébé, Siné... tous ces libres penseurs qui avaient droit de cité à la maison: bouquins de Cavanna trainant sur la table du salon, BD de Reiser que ma mère adorait, celles de Wolinsky, plutôt lues par mon père, Cabu et son grand Duduche passé dans les mains de toute la famille. Cabu, c'est aussi le dessinateur de Récré A2, celui qui croquait Dorothée comme personne avec son grand nez pointu, et qui avait d'ailleurs dessiné la pochette de l'album que j’écoutais en boucle. Le doux Cabu, qui semblait si timide caché derrière sa grosse frange et ses petites lunettes.

La parution de Charlie Hebdo s'est arrêtée pendant 10 ans. Elle a repris à partir de 1992, gardant certains de ses piliers, mais avec aussi des nouveaux venus, dont Charb, HonoréTignous. Plus tard, j'ai donc continué à croiser le journal égaré ici ou là: ma mère, mon frère le lisaient. Encore plus tard, c'est mon compagnon qui l'achetait chaque mercredi. Je le voyais pouffer de rire. Je dois reconnaitre que je me plongeais rarement dedans; généralement, je lisais la petite BD de Charb "Maurice et Patapon" dont l'humour scato-crado me faisait autant rire qu'il me choquait. Je lisais aussi la chronique d'Oncle Bernard, l'économiste Bernard Maris, dont j'aimais également écouter l'accent chantant sur France Inter, essayant désespérément de retenir ses  arguments pour les ressortir lors de mes discussions "politiques" avec des amis. Mais dans l'ensemble, j'évitais la lecture de Charlie Hebdo qui me rendait mélancolique. Le monde qu'ils décrivaient semblait, à juste titre, si dénué d'espoir, si moche, derrière la caricature... l'humour, la politesse du désespoir dit-on.

Aujourd'hui, je me sens profondément endeuillée dans mon éducation, dans ma culture, dans les valeurs que nos parents ont voulu nous transmettre à mon frère et à moi. Je pense que nous sommes nombreux à nous sentir orphelins, nous les enfants de cette génération de soixante-huitards libertaires, qui pensaient peut-être qu'on pouvait changer le monde sans les armes, juste en s'aimant et en riant très fort.

Depuis mercredi, je suis juste une enfant inconsolable.

Commenter cet article

lilicerise 15/01/2015 21:14

On a les mêmes souvenirs !....
Je ressasse dans ma tête tout ce qui s'est passé depuis une semaine ....Pffff, .........................

Zazimutine 19/01/2015 09:52

Oui je me suis fait la même réflexion en lisant ton article...