> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Mam-en-solo # 3 - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Mam-en-solo # 3

13 Mars 2015, 08:26am

Publié par Zazimutine

Mam-en-solo # 3

 

Lundi 2 mars

Après ce petit week-end à presque 4, nous reprenons la semaine entre filles, pleines d'entrain. Je me sens de nouveau over-parfaite, tout a été préparé le dimanche soir pour le lundi matin. Je prends de nouvelles résolutions de coucher à des heures raisonnables, donc ce soir je ne regarde pas Topchef qui me fait coucher trop tard. Je vais plutôt finir la saison 1 d'Engrenages, c'est juste 3 épisodes de 50 minutes chacun. 23h45 c'est tôt pour se coucher non? En tout cas c'est avant minuit.

Mardi 3 mars

Premier grain de sable dans les rouages, miss Bonbon est malade ce matin. Voilà qui complique un peu les choses puisque je dois quand même emmener mes deux filles à l'école, y laisser la grande, ramener la petite à la maison, retourner chercher la grande avec la petite et ramener les deux à la maison. Et surtout dans cet ordre. Ne pas se tromper.

En tout cas, je bénis Dieu d'avoir droit à des jours enfant malade.

Enfin, pas vraiment Dieu mais le gars qui a inventé les jours enfants malades quoi.

Chouette, je vais pouvoir mettre mes lessives à jour. Et mon repassage. Chouette.

Mercredi 4 mars

Miss Bonbon est toujours fiévreuse; elle doit néanmoins une nouvelle fois se lever pour emmener sa sœur à l'école, dure la vie d'enfant parfois!

Je bénis Dieu d'avoir droit à un temps partiel et donc de ne pas travailler le mercredi.

Enfin pas vraiment Dieu mais le gars qui a inventé le temps partiel quoi.

Du coup, Miss Bonbon a encore gagné le droit de sauter la danse du mercredi après-midi.

Le soir, dans un souci d'économies et de désorganisation assumée, je décide d'abandonner le planning des repas et de finir les restes avant de faire de nouvelles courses. Bien. Qu'est-ce que je vais pouvoir faire à manger avec des crevettes, des figues, et des cerises surgelées?

Jeudi 5 mars

Aujourd'hui c'est Grand-Papa et Grand Maman Ours qui vont garder miss Bonbon qui finit tranquillement son angine.

Je bénis Dieu d'avoir inventé les grands-parents.

Enfin pas vraiment Dieu mais... si, en fait. Enfin s'il existe. Il existe?

Après avoir déposé la grande à l’école, j'emmène la petite au boulot où ses grands-parents vont venir la récupérer. Je suis obligée de commencer à travailler avec elle. C'est bizarre de recevoir mes rendez-vous avec ma fille qui me regarde, j'ai un peu de mal à me concentrer. Ce soir, ce sera juste un peu galère de récupérer la grande, d'aller chercher la petite Porte de Paris avant de rentrer Porte d'Espagne, et d'accueillir de nouveau les copains du théâtre pour un petit debriefing du spectacle de samedi dernier. Évidemment, on aura encore droit au défilé de mes filles devant chacun des copains pour leur dire bonne nuit.

Vendredi 6 mars

Les affaires reprennent, miss Bonbon retourne à l'école; quant à moi je ne travaille pas et j'ai donc la journée pour mettre à jour mes lessives, mon ménage, payer les factures, faire les courses, refaire un planning des repas (j'y reviens!).

Je vais au centre-ville, j'oublie encore une fois mon portable à la maison. Comme prévu, je fais des courses: du café et du chocolat. Et un rouge à lèvres. On peut officiellement dire que j'ai le sens des priorités.

Samedi 7 mars

Enfin le week-end, je vais pouvoir dormir jusqu'à... 8h, chouette.

Il faut vraiment que je fasse quelque chose pour le frigo (vide). Non rassurez-vous, je ne cuisine pas que des pâtes ou du riz; tenez à midi par exemple, je fais un chili con carne mais sans poivrons (j'ai pas de poivrons- de toute façon mes filles n'aiment pas ça). Et je garde toujours dans mon frigo des légumes frais et des fruits frais joliment disposés dans une corbeille en cas de descente imprévue de la Brigade-de-lutte-contre-la-contrefaçon-de-mères-parfaites; pas folle!

Samedi après-midi c'est le moment tant attendu de la séance de piscine. Il y a d'abord l’épreuve du déshabillage à 3 dans le plus petit vestiaire du monde, qui n'est pas sans rappeler le gag qui consiste à faire rentrer le plus de monde possible dans une cabine téléphonique. Puis il y a l'épreuve du restons-calmes-devant-la-cadette-qui-bien-que-ne-sachant-pas-nager-souhaite-tremper-ses-petons-côté-grand-bassin-en-attendant-son-cours et du tenage par les bretelles du maillot pendant 30 minutes.

Dimanche 8 mars

Lever trop tôt, eu égard à mon déficit en sommeil.

C'est marrant, j'ai remarqué que la taille et la profondeur de mes cernes augmente de façon inversement proportionnelle à la longueur de mes nuits. J'en suis même à calculer la vitesse de formation de la cerne selon le nombres d'heures de sommeil en moins supposées: en partant du postulat qu'il me faut 9h de sommeil pour être en forme, et que je manque d'environ 3h de sommeil par jour, soit 21h en une semaine; et constatant qu'à la fin de la semaine la taille de mes cernes est d'envrion 21 mm, on peut en déduire que la vitesse de construction d'une cerne est donc de 1mm par heure de sommeil perdue. C'est comme ça quand je suis fatiguée, mon cerveau m’entraine sur des chemins sinueux, un genre de convulsion intellectuelle.

Après un après-midi passé à regarder des enfants déguisés défiler tout contents dans la rue, sonne le glas du week-end, entrainant dans son sillage les devoirs et autres obligations douchesques et repasdusoiresques... Je deviens poète.

Le soir, enfin assise, je rédige les invitations pour l'anniversaire de miss Bonbon. Mademoiselle a insisté pour que ce soit à la maison, j'avais dit qu'on ne m'y reprendrait pas, mais je suis faible. Demain je donnerai donc les invitations pour le samedi qui suit. Un peu juste le timing?

Je gère.

A suivre...

 

Aujourd'hui dans la rubrique "apprends la peinture avec moi": "Portrait d'une mère et de sa fille" d'Emile Munier, peintre français que je découvre à l'instant (1840-1895)

Commenter cet article

Lucie 14/03/2015 13:45

le rapport heure de dodo par rapport à la profondeur des rides me parait très pertinent, j'ai le même soucis... et là on ne dit pas merci Dieu ou je ne sais qui lol

Zazimutine 26/03/2015 19:55

Tout à fait Lucie, tout à fait :)