> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Partir, s'en aller, quitter - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Partir, s'en aller, quitter

2 Juillet 2015, 07:40am

Publié par Zazimutine

Partir, s'en aller, quitter

 

J'ai longtemps cru qu'il était plus facile de quitter que d'être quitté.

Après avoir passé la plus grande partie de ma journée d'hier à pleurnicher comme une petite fille qui vient d'apprendre la non existence du Père Noël, je peux dire qu'il n'en est rien. Surtout lorsque les au revoir semblent ne jamais vouloir s’arrêter.

Nous savons que nous allons partir depuis des mois, presque depuis septembre dernier puisque nous avons démarré l'année scolaire avec cette hypothèse.

Du coup, en grande sentimentale que je suis, je crois que j'aurais préféré un départ brutal, une mutation du jour au lendemain, hop, en 1 mois c’est plié. Au lieu de ça, c'est presque une année scolaire complète qu'il a fallu se farcir, en sachant pour tout, tout le temps, que c'était la dernière fois.

Une perspective qui semblait malgré tout assez éloignée au début, suffisamment pour la tenir à distance en tout cas, pour ne pas ressentir d'émotion particulière.

A l'école, découverte de l'école élémentaire, connaissance de nouveaux parents d'élèves, amitiés naissantes avec certains, avec toujours cette pensée enfouie, que dans quelques mois il n'en sera plus rien.

Dernière année au boulot, nouvelles collègues, nouvelle directrice, et déjà le sentiment que mince, sympa cette nouvelle équipe qu'il va déjà falloir quitter.

Dernier spectacle avec mes amis bien aimés du théâtre. Dernières répétitions, première de cette pièce que nous travaillons depuis 2 ans qui sera pour moi également la dernière. Et puis déjà, je ne suis plus là, the show must go on, le spectacle continue sans moi et c'est tant mieux même si ça fait mal.

Tous ces petits signes et la conscience sourde mais toujours présente de la fin qui se rapproche, pendant 9 mois.

Et puis ces dernières semaines, les choses qui s'accélèrent en même temps que le temps semble s'étirer comme un film qu'on regarderait au ralenti pour bien en savourer chaque moment, conscience aiguë cette fois de chaque instant qui se termine, rupture, séparation, l'une après l'autre; vie toulousaine qui semble se détricoter, maille après maille, en tirant lentement sur le fil pour que la boucle tienne jusqu'au dernier moment ou... clac! c'est terminé.

Derniers jours de travail, séminaire du service ou l'on fête le départ de ceux qui s'en vont. Repas entre collègues ou l'on insiste encore une fois. Derniers moments de complicité, derniers fous-rires à la pause de midi avec l'équipe.

Dernière kermesse de maternelle, premier et dernier spectacle de l'école élémentaire. Des regrets, beaucoup, que la cadette ne connaisse pas les mêmes instituteurs, de s'être fait de nouveaux amis, de nouvelles connaissances, jusqu'au dernier moment.

Dernier gala de danse.

Dernière assemblée générale avec tous les amis du théâtre, 10 ans que la troupe existe cette année. Ecouter leurs projets d'avenir, essayer de ne pas penser "plus jamais".

Enfin, plus tard, ce sera autre chose, nouveau travail, nouveaux collègues; nouvelle école, nouveaux parents d'élèves; nouvelle région, nouveaux voisins...

Vivement d'autres débuts ailleurs pour apaiser les fins d'ici!

 

Commenter cet article

rideerieuse 02/07/2015 21:41

Nouvelle vie, nouvelles rencontres, nouvelles expériences et nouveaux billets sur le blog, on attend la suite

Zazimutine 02/07/2015 22:03

Oui sûrement plein de nouveaux billets! ;)

Natali 02/07/2015 16:24

Qu'est ce qu'on avait dit ??
CA VA D'ALLER, BILOUTE !!!
tu n'abandonnes rien....tu vas vers de nouvelles conquêtes !!!
Ouais, tu vas voir, ça va d'aller BILOUTE ;)

Zazimutine 02/07/2015 21:46

Ben j'espère; parce que pour l'instant j'ai envie de dire comme dans une chanson de Miossec "ne me secouez pas car je suis pleine de larmes!"