> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Charlotte, de David Foenkinos - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Charlotte, de David Foenkinos

5 Janvier 2016, 16:02pm

Publié par Zazimutine

Charlotte, de David Foenkinos

 

Il y a une sorte de boulimie à ressentir le besoin d'avaler des livres, les uns après les autres, sans jamais observer de pause. Et puis de temps en temps, il y a un livre, dans cette pile de papier, qui vous oblige à vous poser.

J'ai lu Charlotte, livre de David Foenkinos, qui avait fait l'actualité de la rentrée littéraire 2014, très vite, quasi d'une traite. Après quoi, il m'a fallu observer quelques jours de non lecture pour digérer.

Charlotte, c'est le parcours réel de Charlotte Salomon, jeune artiste-peintre allemande, née au mauvais endroit, au mauvais moment. Berlin, années 30, et bientôt, lois anti-juives qui touchent de plein fouet cette toute jeune fille. Alors ce sera l'expatriation en France, et la naissance de son oeuvre "Vie? Ou théâtre?" les deux dernières années de sa vie, dans l'urgence, avant que la barbarie nazie ne la rattrape.

Ce livre est absolument bouleversant. Si l’héroïne tragique qui l'habite n'était née que de l'imagination de son auteur, on la dirait sublime. Seulement là, tout est vrai. L'histoire est certes romancée, il en reste néanmoins des personnages, un parcours, une œuvre, tout à fait réels, eux.

David Foenkinos explique avoir mis des années à écrire son livre, tant la forme qu'il devait prendre lui paraissait impossible à atteindre. Alors il l'a écrit comme ça, des phrases courtes, des retours à la ligne. Le résultat est là: haletant, tragique mais sans complaisance, l’urgence toujours, de vivre. On tourne les pages frénétiquement, frémissant avec elle, dans la peur de ne pas arriver à finir, en apnée, enfin, dans les toutes dernières pages. Et puis la chute, attendue et pourtant si brutale. On a du mal à réaliser. Charlotte est une comète écrasée en pleine ascension sur une planète sans vie. Engloutie. Nous laissant submergés par autant de questions sans réponse. Et par son silence.

J'ai passé quelques soirées à regarder ce que je pouvais trouver de Charlotte Salomon sur internet. Les quelques peintures que j'ai pu voir sont stupéfiantes de vérité. La tragédie de cette artiste fauchée en pleine ascension créatrice en est d'autant plus criante.

David Foenkinos a édité un second livre, son texte faisant face cette fois à des reproductions de l'artiste. Je brûle de me le procurer. Car je suis, nous sommes, désormais, comme lui, subjuguée par Charlotte Salomon. C'est sans doute là sa seule et dérisoire revanche.

Commenter cet article