> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } J'peux pas, j'ai piscine! - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

J'peux pas, j'ai piscine!

11 Janvier 2016, 22:11pm

Publié par Zazimutine

J'peux pas, j'ai piscine!

 

Dans la série des nouveautés inhérentes à notre changement de vie, j'ai décidé, cette année, de me porter volontaire pour accompagner la classe de chacune mes filles à la piscine. J'ai donc passé un agrément (car oui, il faut un agrément!) dont je vous épargne le récit, mais qui était déjà un moment très drôle, tant les parents, lorsqu'ils se retrouvent en milieu scolaire, régressent en copiant sur les autres, se disputant, bavardant entre eux pendant que le formateur parle etc...

Jeudi matin, j'ai donc accompagné ma première séance à la piscine.

Notez que pour me rendre disponible, j'ai changé mes jours de travail tout le mois de janvier, du jeudi pour le vendredi, occasionnant du même coup un arrachage de cheveux par poignées à ma secrétaire (oui j'ai une secrétaire hu hu hu!)-(depuis, elle porte une casquette et ne quitte plus un trident dont elle me pique les fesses, chaque fois que mon postérieur croise son chemin). Vous l'avez compris, il faut une certaine abnégation quand on veut accompagner une sortie scolaire (pour les fleurs, je vous laisse mon adresse en bas, j’accepte aussi les chèques).

Ce matin-là donc je me préparais à rejoindre l’école. J'avais bien sûr anticipé la séance 1 mois avant, en veillant à m'épiler bien partout, espérant ainsi épargner ma fille de moqueries éventuelles quant au statut pilaire de sa mère. Epilation de rigueur donc, tout le mois de janvier. J'enfilai mon maillot de bain à l'avance, ne sachant pas si je pourrais bénéficier d'un petit coin discret sur place.

A 10h15, j'arrivai à l'école, non sans avoir vérifié 17 fois que je n'étais pas toute nue sous mon pantalon, comme semblait me l'indiquer ce courant d'air inhabituel entre mes jambes, ni m’être assurée 12 fois que je n’avais pas enfilé mon maillot à l'envers, comme semblait me l'indiquer ce courant d'air inhabituel au niveau de la poitrine (encore que, pour cette dernière, ça se discute).

J’attendis, longtemps, et dans le froid (surtout à l'entrejambe); j'en profitai alors pour relire le déroulé de la séance (tout bien expliqué) que m'avait fait passer la maitresse. Ce qui, vous le verrez plus, tard était sans doute la meilleure idée que j'eus de la journée (suspense).

Un peu plus tard, le groupe des CE1 sortit de l'école en rangs serrés. Je les trouvai tout petits, minuscules à vrai dire, quoi, c'est ça des CE1??!!  C'est ça qui refuse de porter des bonnets "parce que ça fait trop CP?" Laissez-moi rire. La maitresse me demanda si j'avais bien eu le déroulé de la séance, je crus intelligent de faire un trait d"humour: "oui mais je ne l'ai pas appris par coeur hein!", ce qui, à ce stade de l'histoire, était sans doute la dernière chose à dire (suspense bis).

Je montai dans le car à la suite des élèves; à l’intérieur, pendant que je vérifiai les ceintures, j'eus droit à quelque chose comme 14 fois "t'es la maman de quiiii?". Les enfants ont une sorte de facilité dans la prise de contact très rafraichissante, je me promis de retenir et ressortir cette entrée en matière lors de ma prochaine invitation à un cocktail.

A la piscine, tout se passa très bien lors du déshabillage. En tout cas celui des enfants. Les choses se compliquèrent pour moi, lorsque je m'aperçus que je n'avais plus le déroulé de la séance, celui que je n'avais pas appris par cœur DONC. Alors que je l'avais relu sur le parking de l'école, impossible de remettre la main dessus (à l'heure actuelle, il reste introuvable, tournoyant probablement autour de la Terre, dans les limbes stratosphériques, au milieu d'un million de chaussettes célibataires, de barrettes, et autres clefs égarées mystérieusement).

Je réunissais donc mes ouailles (les bonnets rouges), essayant de me remémorer ce que j'avais lu 15 minutes avant. Heureusement, mon groupe, composé initialement de 8 enfants, s'était largement étiolé: 2 avaient oublié leurs affaires, 2 autres étaient recouverts de pustules et donc privés de natation. Une petite fille vint me voir, se plaignant de l'absence de ses lunettes de piscine dans son sac. Pleine de compassion, je maudis intérieurement sa maman, qui faisait visiblement si peu preuve d'abnégation en oubliant de mettre les lunettes de piscine dans le sac de sa fille, tout en me demandant pourquoi le visage chiffonné de la fillette m'était si familier. Ah oui, c'était ma fille.

Nous nous dirigeâmes mes petits bonnets rouges et moi-même (non, je ne parle pas de mon maillot de bain), vers la partie du bassin que l'on nous avait attribué.

J'eus à peine le temps de réfléchir, que mes 4 petits oisillons avaient déjà sauté à l'eau. Je décidai alors d'intituler cette partie "échauffement free style". Non sans peine, je réussis à ramener au bord mes nageurs. J'essayai de me souvenir de la façon dont Dieu (le maitre de CP de l'an dernier) parlait à ses élèves. Je les regardai droit dans les yeux (8 yeux en même temps, c'est pas facile!) et leur expliquai bien les consignes en m’assurant qu'ils avaient compris. J'avais retenu les mots clés de la séance: entrée dans l'eau, immersion, coulée ventrale, restitution-jeu. Chacune de ces séances devait durer 10 minutes, m'amenant gentiment à la fin d'une séance de 40 minutes.

10 minutes plus tard, nous en étions déjà à coulée ventrale (=se propulser sur le ventre, tête entre les bras, en prenant appui sur le bord de la piscine avec les pieds, et aller le plus loin possible sans nager). Je m'amusais de ce qu'une petite fille se retournait comme un bouchon à chaque fois qu'elle tentait une coulée ventrale; je me dis qu'elle devait bien être légère et que sa mère, manquant sûrement d'abnégation, ne devait pas beaucoup la nourrir. Comme c'était la même petite fille qui n’avait pas ses lunettes de piscine, c'était ma fille.

A la moitié de la séance, je me retrouvai fort dépouvue, puisqu'il ne me restait plus que la partie restitution-jeu. Comme je ne comprenais pas très bien la signification du mot "restitution", et craignant que cela ait un rapport avec un problème de digestion du petit-déjeuner du matin, je passai directement au jeu. Jeu auquel je n'avais absolument rien compris. Je me retrouvai donc à hurler dans la piscine "merlaaannn!!!" ou "merluuuu!!!", sans savoir vraiment ce que ça devait entrainer pour les enfants, mais eux semblaient avoir pris leur destin de poissons en main, et s'amuser comme des petits fous.

Enfin la séance s'acheva, au grand dam de mes petits sportifs qui, si l'on se réfère aux nombres de décibels émis par ce groupe, se marrait copieusement.

L’épisode rhabillage fut un peu plus long. Dans le vestiaire, j’allai aider les fillettes qui avaient toutes la chevelure de Raiponce, je vous laisse imaginer. Je fus sidérée de voir une petite fille aux ongles vernis se mettre consciencieusement de la crème sur le visage.

Enfin, après 5 chevelures mal demêlées, nous pûmes remonter dans le car et chacun reprit le fil se sa journée.

Je ne sais pas si les petits bonnets rouges auront beaucoup progressé en natation, mais à en croire les témoignages des parents, ils en redemandent. Ca tombe bien, j'y retourne jeudi prochain (avec 14 photocopies du déroulé, dont un glissé dans mon maillot, à l'entrejambe pour me tenir chaud).

Commenter cet article

Bambi 06/05/2016 00:12

Alalala première piscine = épilation intégrale de rigueur ! ;)

Emma June 12/01/2016 13:59

J'ai bien ri à ton récit de piscinade mais cela me donne encore une raison valable de plus de ne pas me porter volontaire pour la piscine avec des maternelles lol :-) Je n'y survivrais pas.

Zazimutine 12/01/2016 14:05

Oh il est possible que j'aie un peu exagéré ;)
Merci de ton passage :)

Natali 11/01/2016 23:25

Ahaha....
C'est sur !!
Tjs pas envie d'apprendre a nager !
Mais présente jeudi pour une 'nouvelle partie de rigolade !!! ;p

Zazimutine 12/01/2016 10:49

A jeudi alors ;)