> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Mon rendez-vous avec le Dr House - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Mon rendez-vous avec le Dr House

6 Janvier 2016, 18:51pm

Publié par Zazimutine

Mon rendez-vous avec le Dr House

 

L'un des inconvénients, lorsqu'on arrive dans une nouvelle région, consiste à devoir se reconstituer tout un nouveau réseau: social, amical si possible, mais également... sanitaire! Après avoir paré au plus pressé, pédiatre pour les filles, psychologue pour mon angoissée, dermato et autres spécialistes pour les petits soucis intercurrents, j'avais prévu de tranquillement chercher en début d'année prochaine, un spécialiste de l'appareil reproducteur, comprenez: un gynéco. Après tout, j'avais fait mes adieux au précédent en juillet, inutile d'y retourner trop rapidement. Seulement bon, j'eus finalement besoin d'y retourner plus tôt que prévu.

Je chargeai donc Papa Ours, plutôt bien placé parmi la gente féminine, de par sa profession, de me dégoter la perle rare. Parmi ses propositions, je choisis celui qui apparaissait 3 fois. Cela semblait de bon augure, et le cabinet était à une volée de mouette de mon domicile.

J'appelai donc pour prendre rendez-vous. A mon grand étonnement, c'est le médecin lui-même qui me répondit et me fixa un rendez-vous pour... le lendemain! Enchantée je fus, j'allais être rapidement fixée sur mon sort.

Le soir, lorsque je racontai la chose à Papa Ours, celui-ci me mit en garde: on l'avait prévenu que ce médecin avait beaucoup d'humour, il valait mieux le savoir, il pouvait même être "un peu lourd". Bon, ça m'allait, je ne suis pas si facile à effaroucher. Mais soudain, papa Ours eut ces mots malheureux: "en fait c'est un peu le Dr House de la gynécologie quoi!" Là, je n'eus plus du tout envie de rigoler. Entendons-nous bien: j'adore le Dr House, mais à la télé. J'adore le personnage, mais dans une série. Dans la vraie vie, je dirais comme tout le monde que... c'est un gros con.

Le lendemain, à l'aube de mon rendez-vous, je n'en menais pas large.

Je me présentais donc au cabinet à l'heure dite: 14h40 (non sans avoir fait un détour de 5 km en étant partie tout droit en direction de la mer, j’adore ce genre d'acte manqué!).

Arrivée dans la salle d'attente, une dame déjà présente, et au regard fiévreux, se jette verbalement sur moi, sans même un bonjour:

- vous avez rendez-vous à quelle heure?

- 14h40............................... Et vous? me sens-je obligée de demander, au bout d'un long moment de silence pesant,

- 15h!!! Ouais bon, il est en retard, il est TOUJOURS en retard, faut pas être pressé quand on vient ici!

Je m'apprête à lui répondre que quand on arrive avec minimum 20 minutes d'avance à ses rendez-vous, on court le risque de trouver tout le monde en retard, mais le regard qu'elle me jette fusille littéralement les mots qui s’apprêtent à sortir de ma bouche. Je sens son regard fixé sur moi et me tourne donc vers les magazines. Je feuillette un magazine de décoration datant de ... 1996. Une autre dame, qui semble sortir des toilettes, arrive dans la salle d'attente, me sauvant la mise puisqu'entamant une conversation en breton avec la Furieuse (un peu plus tard, je me rendrai compte que ce n'était pas du breton mais bien du français; je ne sais pas, j'ai du faire une crise d'épilepsie à ce moment-là car je ne comprenais vraiment rien à leur propos -ou alors j'ai du mal à me faire à l'accent).

Une quatrième dame arrive dans la salle d'attente. La Furieuse lui lance: "Vous avez rendez-vous à quelle heure? " (peut-être avait-elle fait le pari de prononcer cette phrase au moins 15 fois dans la journée?): - "14h40" répond la dame. Bien, ça commence très très fort. Nous sommes 4 et avons presque toutes rendez-vous à la même heure. De plus, la salle d'attente est toute petite, sans fenêtre, et meublée comme un bureau de la Stasi, avec des magazines datant  de l'invention de l'imprimerie. A bien y réfléchir, c'est tout à fait le style du Dr House de mettre le boxon comme ça, dès la salle d'attente. Peut-être espère-t-il ensuite nous enduire de boue afin de nous observer combattre sauvagement...

Finalement, le Dr House arrive et c'est moi qu'il fait rentrer en premier, en m’appelant par mon prénom. C'est un peu curieux mais on m'avait prévenue.

Je m'installe en face de lui. Il est grand, le visage émacié, les yeux bleus acier, comme le vrai Dr House. Mais plus âgé et pourvu d'une grosse barbe dans laquelle il marmonne beaucoup. Il semble aussi à l'aise dans la communication que son célèbre confrère. Parmi les mots qu'il maugrée, je l'entends parler de "jeune fille" avant de comprendre que c'est de moi qu'il s'agit, car oui, il me parle à la 3ème personne. Surtout très vite, il enchaine les blagues et les jeux de mots un peu grivois, ce qui, venant d'un gynécologue, est tout de même très surprenant.

Il prend quand même le temps de m'écouter, son langage est fleuri, par exemple "et ça fait longtemps que ça merdouille comme ça?" (et encore, je vous ai choisi le passage le plus soft!). J'imagine un instant ma belle-mère entre ses mains et réprime un fou-rire, ce qui a l'avantage de me détendre un tantinet.

Nous passons à coté, je ne suis pas franchement à l'aise mais en 2 temps 3 mouvements, le Dr House m’examine et je n'ai rien senti.

Nous passons dans une autre petite pièce sombre où trône un appareil d'échographie. Et voilà que j'ai droit au détail intégral de mon intimité passée aux ultra-sons, permettant de me rassurer tout à fait.

Enfin, je me rhabille et le rejoins à son bureau. Nous passons quelques minutes à deviser gentiment (moyennant moultes plaisanteries pas très finaudes) de mon avenir gynécologique. Et je lui fais un chèque de 28 euros. La consultation a duré 30 minutes, j'ai eu droit à un check-up complet, et derrière le langage imagé et les blagues carrément lourdes, mes questions ont trouvé une réponse.

Plutôt sympa finalement d'être suivie par le Dr House, .... du moment qu'on ne m'oblige pas à devenir son amie dans la vie!

Commenter cet article

Tatie Danièle 09/01/2016 01:38

OMG j'aurais aimé être une petite souris pour voir le Dr House entre les jambes de la Furieuse, lui, marmonnant des blagues dans sa barbe et elle, glapissant en breton (ou français) ! ^^

Zazimutine 11/01/2016 22:50

Oui c'est vrai, il doit pas se marrer tous les jours Dr House! ^^

Aurélie - Pomme en Bretagne 07/01/2016 11:01

Que j'ai ri en lisant ta description de ta Furieuse ! et le passage ou tu crois qu'elles parlent en Breton !!! :D Mais tu es dans quel coin déjà pour que l'accent soit si prononcé ???
En tout cas, au moins tu es rassurée :)
à bientôt !

Zazimutine 08/01/2016 10:38

Dans le Morbihan pourtant... Mais quand on vient du Sud on a pas l'oreille très aguerrie ;)

Natali 06/01/2016 22:44

Pas de doute... Tu es rentrée !! :)

Zazimutine 08/01/2016 10:37

Ah, ça, ça me fait plaisir!

Lilicerise 06/01/2016 21:18

Hi, hi, j'adore !!!!!!

Zazimutine 08/01/2016 10:37

;)

Vero 06/01/2016 20:03

Mdrrr c'était bon!!!!!

Zazimutine 08/01/2016 10:37

Ravie de t'avoir faite rire!