> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } J'peux pas j'ai piscine- Epilogue - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

J'peux pas j'ai piscine- Epilogue

6 Février 2016, 08:16am

Publié par Zazimutine

J'peux pas j'ai piscine- Epilogue

 

Voilà, c'est fini, j'ai accompagné pour la dernière fois les CE1 à la piscine.

Un peu moins de dérision au cours de cette dernière séance, mais pas mal de tendresse. C'est qu'au fil des semaines, je me suis attachée à ces petits!

Il y a d’abord eu les petits signes de mains et les sourires des enfants qui réchauffent le cœur, lorsqu'ils m'ont vue attendre derrière le portail de l'école.

Il y a eu les courses dans les douches, et le records de décibels atteint haut la main par les douches des garçons.

Il y a eu le moment ou la maitresse-nageuse (ben quoi, on conjugue les deux non?), bref, la MSN a l'air sévère, m'a demandé d'aller dans l'eau parce qu'elle allait faire passer des tests aux enfants, et que, par mesure de sécurité, il fallait quelqu'un dans l'eau. "But wath's the fuck??" me suis-je dit, en me souvenant que je n'avais pas laissé de change dans mon sac, vu que sur les 3 dernières séances je n'étais JAMAIS allée dans l'eau. Double WTF lorsque je me suis rappelée que j'avais rendez-vous avec la maitresse de miss M. juste après la piscine, sans repasser par la case maison.

Il y a eu ce fameux passage des tests, particulièrement difficile pour les bonnets verts qui ne savent pas tout à fait nager. Comme j'étais l'objectif à atteindre ("tu nages jusqu'à la maman!"), j'avais vue panoramique sur leurs efforts à m'atteindre, leurs grands yeux concentrés, pleins d'eau, d'espoir, et de peur mêlés, et enfin de fierté lorsqu'ils attrapaient enfin ma main (j'espère que vous avez envie de pleurer parce que moi je n'étais pas loin!).

Il y a eu L., une de mes chouchoutes, qui entre deux récits de la vie aquatique de sa grand-mère, m'avoua après m'avoir copieusement crachoté dans la figure qu'elle avait mal au ventre depuis le matin, faisant passer devant mes yeux l’ombre inquiétante d'une gastro pendant le week-end suivant.

Il y a eu N. qui n'a pas retrouvé son slip après la piscine. Puis qui a perdu son sac. Avant de se souvenir l'avoir donné à sa grand-mère (son sac, pas son slip) qu'il avait justement croisé à la piscine en sortant.

Il y a encore eu un paquet de chevelures à sécher et de pudeurs à respecter en tenant la serviette bien serrée autour pendant l'extraction du maillot de bain, de vêtements difficiles à enfiler rapidement (fucking pantalons slims sur peau humide!), de chevelures à démêler, sécher et à coiffer, et autant de sacs et de manteaux à porter.

Enfin il y a eu mon rendez-vous avec la maitresse de miss M, durant lequel je ne me suis pas assise et je n'ai pas enlevé mon manteau...

PS: en mai et juin j'accompagne les maternelles... je vous tiens au courant ;)

Commenter cet article