> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } La mare aux livres # 1 - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

La mare aux livres # 1

12 Septembre 2016, 15:41pm

Publié par Zazimutine

La mare aux livres # 1

Je sais bien que mes articles "lectures "ne sont pas vos préférés, néanmoins, j'ai beaucoup lu depuis notre arrivée en Bretagne, et j'aime bien finalement rédiger ces billets; ils sont certes périlleux à écrire,  mais c'est un bon exercice, et puis c'est le genre d'articles que j'aime bien lire chez les autres quand je manque d'idées lectures. J'inaugure donc aujourd'hui cette rubrique sous un nouveau nom.

Depuis notre déménagement, j'avais décidé de ne pas racheter de livres avant d'avoir éclusé toute ma bibliothèque, qui regorgeait de livres offerts, prêtés, ou achetés, mais surtout jamais lus. Voici donc une sélection de lectures quelque peu éclectique de cette année écoulée (pas plus de 6 livres à la fois):

- Les romans -

J'étais Jack Mortimer

(Alexander Lernet Holenia, 10/18)

Résumé: A Vienne, dans les années 30, un jeune chauffeur de taxi découvre que le client qu'il vient d'embarquer est mort d'une balle dans le cou. Frustré de sa vie qu'il juge trop étriquée, il décide d'endosser l'identité du mort.

Mon avis: Voilà un livre qui m'a laissée bien indécise; je me désole de constater qu'à force de lire des livres contempsorains, je perds l'habitude de la littérature classique. Si bien, que ce livre, écrit en 1933, m'a paru infiniment daté, ampoulé, lourd, dans son écriture. Si le scenario de départ laissait présager un ceratin suspense, il n'en est rien et je me suis globalement assez ennuyée à suivre ce jeune homme mal dans ses baskets, qui devra assumer les conséquences de ses actes. Seule la fin m'a semblée rattraper la lecture assez morne et déprimante de cet ouvrage.

Le choeur des femmes

(Martin Winckler, folio)

Résumé: la jeune interne Jean Atwwod, pétrie de certitudes et se destinant à la chirurgie, prend son poste dans le service de consultations pour femmes du Dr Karma. Les deux médecins, qui semblent n'avoir aucun point commun dans leur perception du métier de soignants, vont, après s'être affrontés, se rencontrer, et bientôt partager leur passion pour le soin destiné aux femmes.

Mon avis: Ce livre m'a tout d'abord énervée et même mise en colère, tant le discours de Martin Winckler, lui-même médecin, m'a semblé moralisateur à l'égard des médecins qui se devraient donc, selon lui, faire toujours passer le confort de leurs patients avant tout. En oubliant la dimension humaine, et donc profondément faillible, que ce soit sur le plan intellectuel, ou relationnel, de ce même soignant. Et puis comme Jean, la jeune interne, je me suis laissée faire. Je me suis laissée entrainer dans cette utopie où le médecin serait le receptacle de toutes ces tranches de vie de femmes, blessées, naïves, brisées, ou encore exaltées, en exprimant toujours, sans exception, quelle que soit son humeur du jour, la plus sincère attention et le plus profond respect. Oh oui, comme ce serait bien que tous les médecins se comportent comme ce Dr. Karma! Le récit est entrecoupé de dizaines de témoignages de femmes, fictifs, mais tellement touchants. Martin Winckler ajoute même une pointe de suspense et de fantastique dans la dernière partie du livre, qui rend le final assez éblouissant. Un très bon livre de cet auteur, dont "la maladie de Sachs" m'avait profondément ennuyée. Une belle utopie que l'on a envie de partager!

La passion secrète de Fjordur

(Jorn Riel, 10/18)

Résumé: Il s'agit là d'un recueil de nouvelles, se déroulant toutes au Groënland, dans le mileu des garde-forestiers et où l'on retrouve, au fur et à mesure des aventures, les mêmes personnages qui, de secondaires, deviennent héros de l'histoire, et inversement.

Mon avis: Une vraie bonne surprise pour moi qui, à priori, déteste les recueils de nouvelles. J'aime être happée par un livre, et la brièveté des nouvelles a tendance à me frustrer. Pourtant, celui-ci m'a plutôt réjouie. C'est drôle, décalé, voire absurde. Je l'ai lu juste après les attentats du 13 novembre, et c'est tout ce dont j'avais besoin: un dépaysement total sur les terres pôlaires, et  de la légèreté. Bon à savoir: Jorn Riel a écrit des tonnes d'autres ouvrages du même accabit.

- Les policiers -

Mma Ramotswe détective

(Alexander Mc Call Smith, 10/18)

Résumé: Les aventures peu communes de Precious Ramotswe, première femme détective du Botswana.

Mon avis: Si j'ai classé ce livre dans les romans policiers, ce sont moins les enquêtes criminelles de Mma Ramostwe qui m'ont interessées, que le tableau que ses aventures nous dépeignent de la vie au Botswana, ses habitants, ses traditions, sa culture. J'ai adoré m'immerger dans cet univers après mon passage dans les terres arctiques de Jorn Riel, encore un moment d'évasion bien salvateur après les heures noires de la fin 2015. Mma Ramotswe est un personnage bougrement attachant. Et je viens de me rendre compte, en faisant des recherches pour cet article (oui je fais des recherches, dingue non?!), que plein d'autres aventures sont disponibles, alors que je croyais ce personnage l'oeuvre d'un seul livre, youpi!

- Les BD -

L'arabe du futur (tomes 1 et 2)

(Riad Sattouf, Allary Editions)

Je vous ai déjà parlé de ce réjouissant ouvrage de Riad Sattouf ici.

Résumé: Riad Sattouf relate son enfance assez incroyable, à cheval, entre la Bretagne et la Syrie.

Mon avis: Passionnant! La vie en Lybie, le passage en France, puis l'arrivée en Syrie, avant le retour définitif en France, vue à travers le prisme de l'enfance d'un petite garçon à la double culture est fascinante. Riad Sattouf nous livre un récit à la fois léger, plein d'anecdotes enfantines, mais aussi terrible, où l'histoire, notamment, de ce peuple syrien dans les années 80, se heurte de plein fouet à notre brûlante actualité. Doux et dur à la fois, un régal.

Persepolis

(Marjane Satrapi, L'Association)

Résumé: On s'envole cette fois pour l'Iran, ou Marjane Satrapi nous raconte, elle aussi, son enfance et son adolescence, des années 70 aux années 80, jusqu'à son départ d'Iran pour l'Europe.

Mon avis: tout aussi passionannt que l'histoire de Riad Sattouf, le récit que nous livre Marjane Satrapi est beaucoup plus dur. Il est vrai que l'histoire de l'Iran (que je vous conseille de réviser avant cette lecture pour bien comprendre le contexte) est à cette époque tourmentée: règne dictatorial du Shah, puis révolution, et finalement république islamique répressive. C'est donc une enfance vécue dans un climat très insecure que nous raconte son auteur, avec pourtant les interêts, puis les tourments, propres à l'enfance et à l'adolescence. Une lecture indéniablement enrichissante.

 

Commenter cet article

Escarpins et Marmelade 18/09/2016 13:28

Merci pour ces inspirations, moi qui ne sais jamais quoi lire en langue française. .. j'avoue que l'ombre du vent me tente bien !

Zazimutine 19/09/2016 13:03

Ah mais oui je te le recommande chaudement, mon coup de cœur 2015 ;)
Merci de ton passage :))

Mariza 17/09/2016 02:41

Persepolis est génial ! Film et bouquin compris :)

Zazimutine 18/09/2016 08:09

Tiens oui c'est vrai, je n'ai jamais vu le film! Une erreur à réparer absolument ;)

Mariza 17/09/2016 02:41

Persepolis est génial ! Film et bouquin compris :)

mariza 18/09/2016 09:39

Ah oui !!! Absolument !!!