> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Humeurs de novembre - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Humeurs de novembre

8 Novembre 2016, 13:26pm

Publié par Zazimutine

Humeurs de novembre

A l'heure où j'écris ces mots (dans ma tête), il doit être entre 3 et 5h du matin; après un mois de septembre et d'octobre fabuleusement ensoleillés, me voici, en ce mois de novembre, d'humeur:

-insomniaque. Trois nuits d'affilée, déjà, que je me réveille en pleine nuit, sans parvenir à me rendormir. Cette nuit, lasse de me tourner et me retourner sans cesse, ayant passé en revue mes envies pour nos  vacances des 50 prochaines années, la liste des rendez-vous médicaux à prendre, évalué la vitesse de croissance de mes poils avec établissement d'une courbe de Gauss permettant de définir les dates exactes, à l'heure près, de mes prochaines épilations obtenant les meilleures chances de repousse lente, j'ai fini par me lever et j'ai fait tout ce que je n'avais pas réussi à faire dans ma courte journée (plié du linge, repassé, mis une machine de linge en route, du grand n'importe quoi!). Comme jusqu'à présent le sommeil n'avait jamais été un problème chez moi, étant plutôt obèse de sommeil qu'autre chose, tel l'ami Zola, J'ACCUSE! J'accuse les corticoïdes que je prends depuis 3 jours, censés dégommer ma sinusite récalcitrante!!

 

- rock. Ceci expliquant cela, il me faut plus d'un double café pour me réveiller le matin; depuis 3 jours, je prends donc la route en écoutant à fond Stuck in the Sound. Je tape les mains sur mon volant, et je balance la tête comme ces petits chiens en plastique qu'on pose sur les plages arrières des voitures. J'aime le son des guitares saturées, ça fait mal à l'estomac mais c'est doux à la fois, un peu comme manger trop de chocolat praliné ou tomber amoureux.

 

- tellement déçue d'avoir loupée l'exposition Chagall à Landerneau!

Oh ce n'est pas faute d'y être allé, mais je l'avoue, malgré 1h30 de route pour nous y rendre, nous avons renoncé, une fois sur place, devant la queue digne de celle pour la visite de la chapelle Sixtine à Rome (déjà vécue sous le cagnard et enceinte de 5 mois, merci bien!). Cette exposition, proposée par le fonds culturel Leclerc de Landerneau, semblait absolument magnifique! Or depuis que j'ai lu l'album de Catherine Meurisse, une des dessinatrices de Charlie arrivée en retard le 7 janvier 2015 (je vous reparlerai de cet ouvrage), j'ai envie, comme elle, de me vautrer dans le beau. Raté, je n'ai pas pu me noyer dans la beauté des couleurs chatoyantes des oeuvres de Chagall et c'est bien dommage car l'expo est terminée. Pour une fois que la culture s'exportait ailleurs qu'à Paris... Espérons que la prochaine expo proposée par ce fonds sera tout aussi réjouissante (et cette fois, on s'y prendra plus tôt); pour plus d'infos, c'est ici.

Magnifique, non?

Magnifique, non?

 

- vernie; des ongles j'entends (souvenez-vous, il y a quelques années, je nourris-passé simple- une mini passion pour les vernis à ongles: ici). Profitant des vacances, j'ai testé, et pas vraiment aimé, le vernis à ongles bleu. Un superbe bleu foncé légèrement irisé mais qui au final, donnait plus à mes mains un air malade qu'autre chose; j'en suis donc retournée à mes bons vieux classiques et ai pu passer des heures à m'admirer les mains sous toutes les coutures. Etrange comme ces odieuses futilités peuvent parfois égayer nos petites journées!

 

- émue par le film "Ma vie de courgette", vu dimanche en fin d'après-midi avec papa Ours et les Oursonnes.

Pour reprendre les propres termes de miss Choco, "c'est une histoire d'amitié". Mais pas que. C'est aussi une histoire tournant autour de l'enfance blessée, avec un bel espoir de résilience à la clef. Ce film d'animation, fait à partir de véritables marionnettes, est un petit bijou créatif et esthétique. Les yeux comme des billes de Courgette et ses amis sont d'une expressivité incroyable. Les dialogues sont particulièrement savoureux: justes, percutants, et dits par de véritables enfants. On sourit, on s'émeut, on chiale évidemment. Le sujet de l'enfance maltraitée y est abordé sans fausse pudeur, les faits sont là, on ne voit rien, mais on sait. De plus, ce petit film ouvre la discussion avec les enfants: violence, inceste, nous avons eu à composer avec beaucoup de questions (pas toujours faciles) de nos filles au retour.

Je vous recommande vivement ce moment en famille!

 

 

Bon début de semaine!

PS: en photo, la rade de Brest au soleil couchant, au retour de Landerneau; pas d'expo ce jour-là mais quand même la beauté au bout du chemin!

Commenter cet article

Lilicerise 26/11/2016 15:50

Ah, les insomnies !
mais uniquement les nuits de pleine lune ! :-)

Il faut absolument qu'on aille voir "ma vie de courgette" D'autant plus qu'il a été fait ici !

Bises

Zazimutine 28/11/2016 14:09

Oui les insmonies, ça te connait!
Oh oui vas-y vite avant qu'il disparaisse écrans

Escarpins et Marmelade 09/11/2016 13:49

Landerneau? C'est là où ma grand-mère est née! Est-ce un hasard? Je ne pense pas....
Sans dec, une expo Chagall à Landerneau, c'est du lourd! Ils vont drôlement loin là! Bon, du coup, il ne te reste plus qu'à aller à Paris pour voir ses tableaux ;-)
C'est chiant pour tes insomnies, j'espère que ça va passer!

Zazimutine 21/11/2016 11:21

Oh désolée, j'avais pas vu ton commentaire, je suis confuse!
Oui un séjour à Paris s'imposerait mais c'est encore plus loin que Landerneau ^_^
Mes insomnies ont disparu en même temps que 'arrêt des corticoïdes ;) Youpie!