> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Les instants suspendus - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Les instants suspendus

3 Novembre 2016, 12:14pm

Publié par Zazimutine

Les instants suspendus

Je me souviens parfaitement dans mon enfance, d'une sensation de plénitude absolue, de profonde sécurité, qui ne durait qu'un instant, mais qui me faisait répéter dans ma tête, comme un mantra: "j'aimerais que ce moment ne s'arrête jamais". Ce moment, c'était toujours le même: de nuit, dans la voiture, mes parents devant, moi à l'arrière à côté de mon frère, les cordons de lumières des phares jaunes et rouges derrière le pare-brise (coucou les années 80!), le tableau de bord qui brillait d'une lumière orangée, comme un phare rassurant dans la nuit. Le silence, la sécurité. Cette scène, je l'ai vécue des tas de fois lorsque nous rentrions d'une soirée chez des amis. Un moment de pure sérénité, empreint d'une espèce de mélancolie avec la conscience du temps qui passe  inéluctablement et qu'on ne peut pas arrêter.

Plus tard, j'ai arrêté de me répéter cette phrase mais j'ai continué à apprécier l'instant présent, à pratiquer ce genre de pleine conscience dont certains psychologues sont si friands. Pour vous résumer la chose, la "pleine conscience" c'est une technique de relaxation qui consiste, pendant quelques secondes, à se concentrer sur l'instant présent, à ressentir la sensation d'être "ici et maintenant", en essayant de ne pas laisser ses pensées vagabonder et en se rassemblant sur ses sensations (visuelles, auditives, olfactives etc...).

Depuis la naissance de mes filles, je me rends compte que je pratique presque malgré moi quotidiennement cette pleine conscience. Les enfants nous inondent de moments délicieux où l'on peut prendre du plaisir à seulement les observer (et aussi de moments hyper casse-bonbons hein, on est d'accord!). Mais revenons à ces instants.

J'ai l'impression, depuis elles, de pouvoir suspendre le temps quelques secondes. Cela va être la petite main légère de la cadette autour de mon cou lorsque je lui dis bonne nuit; la  grimace bien à elle qu'a miss Choco de remonter ses lunettes sur son nez. Leurs voix chantonnantes qui nous réveillent lorsqu'elles jouent ensemble, les samedis et dimanches matins. La façon qu'a miss Bonbon de se hisser sur la pointe des pieds pour se rincer les dents. Celle de miss Choco de me regarder droit dans les yeux, cils noirs bien déployés, quand elle ne comprend pas quelque chose. Les regarder jouer, observer le rire qui fait partir la tête en arrière, les cheveux qui se baladent au gré de positions plus ou moins farfelues, les doigts qui s’agrippent, l'équilibre précaire.Tous ces instantanés d’enfance que je connais si bien pour les avoir vécu avant elles, et que je ne peux pas toujours figer à jamais en photo.

Alors j'essaie d'en attraper chaque seconde,  je m'en remplis les poches et la cervelle, je m'en gave jusqu'à l'indigestion, puisque je sais depuis longtemps, que j'aurai beau me répéter la petite phrase magique, ces instants suspendus qui me remplissent de bien-être ne dureront pas toujours.

Et quoi de mieux pour illustrer mon propos, que ce moment où, complétement déconnectée du monde, j'ai passé 30 minutes à observer miss Bonbon jouer dans cette aire de jeux magique en bord de mer.

Commenter cet article

Lilicerise 26/11/2016 15:55

C'est ça, le temps suspendu !....
Profitons de chaque moment !

Zazimutine 28/11/2016 14:10

Ouaip, c'est un peu ma philosophie, carpe diem ;)

maman délire 04/11/2016 12:31

moi aussi je regardais dehors la nuit quand mon père conduisait !!! ce que je préférais c'est quand on partait en vacances à 5h du mat' et que je regardai les étoiles.... tu as raison de figer ces moments, moi j'arrive à le faire un peu, mais pas autant que toi !

Zazimutine 07/11/2016 12:11

Oh oui j'ai vécu aussi quelques trajets de départ en vacances de nuit :)
je ne sais pas si j'y arrive beaucoup plus que tout un chacun, ça dépend aussi de sa nature, je suis assez contemplative, ça a ses inconvénients ;)

Escarpins et Marmelade 03/11/2016 22:02

J'aime beaucoup ton article ainsi que le titre. Je t'envie à vrai dire, car c'est justement ce qu'il me manque, le temps suspendu.
Pourtant, j'ai du temps en tant que prof, mais depuis que ma fille est née , j'ai l'impression d'être spectatrice de son évolution sans arriver à capter les moments dont tu parles.
Déjà nostalgique du temps qui n'est pas encore passé !

Zazimutine 07/11/2016 12:09

Ah non mais attends, ça n'empêche pas le temps de filer; et puis si ça peut te rassurer, je pense que j'y parviens mieux maintenant qu'elles sont plus grandes; et ça n'empêche pas la nostalgie ;)

Natali 03/11/2016 17:49

Tu as de la chance de savoir le faire...
profites-en bien, et chéris ces instants précieux...

Zazimutine 07/11/2016 12:08

Oui j'essaie; j'imagine que ça te parle ;)

La vie en Tisanie 03/11/2016 14:18

Qu'ils sont bons ces instants de petits bonheurs du quotidien! on a parfois tendance à oublier d'en prendre soin...

Zazimutine 03/11/2016 15:04

J'ai l'impression que j'y arrive assez bien; j'ai beaucoup d'autres défauts mais je crois que ça, j'arrive à m'en réjouir au moins une fois chaque jour ;)