Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Touzazimutin

Son goût du bonheur

21 Septembre 2017, 21:32pm

Publié par Zazimutine

Son goût du bonheur

 

S'il y a une chose à laquelle j'ai du mal à échapper en tant que mère, c'est bien à la culpabilité. Tout ce qui arrive à mes filles, tous les traits de leur personnalité, sont ma faute et mon entière faute. Leur timidité? C'est ma faute, je suis pareille! Leur manque de confiance en elles? Ma faute, je ne les ai pas assez sécurisées lorsqu'elles étaient bébé... Leurs angoisses? C'est moi qui leur transmets les miennes! Leurs yeux miros? Ce sont mes gènes pourraves! Leur absence totale de talent pour le ping-pong aquatique? Oui ça aussi c'est de ma faute! Etc, etc... la liste est longue.

Cependant, depuis quelques temps, j'ai remarqué, chez notre fille ainée, une certaine aptitude à goûter aux joies simples de la vie. Oh bien sûr, elle ne s'est pas transformée en petite Heidi des montagnes, éclatant d'un rire cristallin chaque  fois que le vent soulève une mèche de ses cheveux, non, tout de même, n'oublions pas que nous sommes dans la phase pré-ado, et que les "je m'ennuie" et "c'est nul, y a rien à faire"  arrivent encore au palmarès des phrases les plus citées dans la journée, mais désormais, ils cohabitent avec de fulgurants éclats d'enthousiasme, du style:

- ce soir: "maman tu sais, le soir, j'aime trop me glisser dans les draps frais!" (yeux qui pétillent)

- vendredi soir, en sortant du restaurant: "j'aime bien sortir du restaurant, parce qu'il fait nuit, et qu'on peut être excité dans la rue et qu'on peut regarder les étoiles!" (yeux qui pétillent ET sauts de cabri)

- samedi matin, au petit-déjeuner: "j'adooore les tartines grillées quand le beurre fond sur la tartine encore chaude mmmmmhh!" (mine de chatte gourmande)

- dimanche midi: "c'est les meilleures moules que j'ai jamais mangé de ma vie, elles sont tellement fondantes, mmmmh!" (léchage de babines).

Sans compter les innombrables "oooooh c'est magnifique!!" quand on lui montre un ciel couchant aux multiples nuances de rose, de mauve et de bleu, un arc-en-ciel, ou bien encore les couleurs de l'automne sur les arbres de notre rue.

Si je fais le compte, je réalise que Miss Choco s'émerveille de mille et une petites choses, et le dit avec une grande ferveur: oui, elle aime lire, regarder, écouter, danser, goûter!!!

Dans tous ces moments-là, c'est moi alors qui m'émerveille de l'observer, c'est moi qui me sens alors profondément sécurisée, rassurée. Parce que savoir s'émerveiller et l'exprimer, pour un enfant, il me semble que c'est déjà beaucoup.  

Et cela aussi, j'espère que c'est de (ma) notre faute.

Commenter cet article

Cécile 30/09/2017 16:51

Les yeux d'enfants... ce regard qui s'émerveille sur ce monde. C'est tellement précieux. Merci pour ce touchant inventaire à la prévert

Zazimutine 02/10/2017 14:46

C'est ce qui fait la douce parenthèse de l'enfance, et celle de nous, parents, qui nous délectons à les regarder faire...

MissBrownie 25/09/2017 14:15

Je trouve ça super important de s'émerveiller de ces petites choses.Chichi, Chupa et moi, nous y arrivons assez facilement, mais mon homme et mon aîné de 13 ans, c'est plus compliqué.

Zazimutine 26/09/2017 13:46

Oui on est pas tous égaux devant cette capacité et c'est bien dommage!

La vie en Tisanie 24/09/2017 17:10

Oh c'est tellement chouette de les voir s'émerveiller! tu as raison, c'est important de s'émerveiller, même pour un adulte!

Zazimutine 26/09/2017 13:46

Oui tout à fait! Ca fait partie de ce qui nous reste de l'enfance et heureusement!

Angelilie 24/09/2017 01:58

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

Maristochat 23/09/2017 15:23

Oh, comme c'est mignon, je trouve ça tellement chouette et touchant ! Tu peux être fière !
Pour la culpabilité, j'ai l'impression de me lire. On en guérit un jour tu crois ?

Zazimutine 26/09/2017 13:45

J'ai bien peur qu'on en prenne pour perpète à ce niveau-là...