Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Touzazimutin

Mam' en solo # 1

23 Février 2015, 12:21pm

Publié par Zazimutine

Mam' en solo # 1

 

Comme vous le savez (ou pas), mon compagnon a démarré la semaine dernière son nouveau boulot en Bretagne. D'un commun accord nous avons décidé de terminer l'année scolaire avant de le rejoindre, mes deux filles et moi-même. Ce qui revient à dire que je m'occupe de mes filles 24h sur 24h jusqu'à début juillet.

Ces quelques mois sans lui, je m'y suis préparée de la façon suivante: en n'y pensant jamais, en repoussant l'idée dans un coin de ma cervelle, en mode total déni, très efficace. C'est-à-dire que je ne suis pas à proprement parler ce qu'on appelle une fille "organisée", j'ai donc décidé, après avoir de maintes fois échoué au fantasme de devenir la "mère parfaite", de me laisser porter par le mouvement et d'apprendre sur le terrain.

Je sais que ces 5 mois vont être vraiment difficiles, il m'est alors venu l'idée d'en écrire un petit journal, je l'espère salvateur, que voici:

Dimanche 15 février: Après une semaine de vacances avec Papa Ours, les filles et moi rentrons seules de Bretagne; grâce à leur conversation d'environ 6h sur les 8h de trajet, je reste constamment en éveil, informée en continu des actualités princières chez Disney (nouveaux couples, séparations, bébés à venir, adultères etc...). Arrivées à bon port, les premières complications arrivent: comment décharger les 7 sacs et valises du coffre? Heureusement mes filles m'aident, l'une prend son doudou, l'autre porte un livre...

Lundi 16 février: Ma mission du jour consiste essentiellement à laver le linge sale et à re-préparer une valise, pour les miss qui repartent ce soir chez leurs grands-parents paternels; fastoche! Je prépare une valise "finger in the noise", j'avais anticipé le coup hé hé hé! Sauf pour les culottes. Je ne trouve que 2 culottes propres; pour 4 jours donc.

Mardi 17 février: J'arrive au boulot à l'heure, pomponnée, maquillée, nickel.

Mercredi 18 février: J'arrive au boulot à l'heure, pomponnée, maquillée, nickel. Non mais en fait c'est trop facile d'être une maman en solo, hé hé hé!

Jeudi 19 février: Je suis tellement une super maman efficace que je mets une robe aujourd'hui et que je fais péter le super joli collant tout neuf qui va bien. Mes collègues me complimentent et me trouvent bonne mine "en ce moment" hé hé hé! Après le boulot, je me sens tellement l'âme d'une guerrière que je me lance dans un calendrier des repas de la semaine prochaine et je fais même une commande sur le drive en fonction; en allant chercher mes courses, je me bats avec la raclette à verglas rangée dans ma portière; c'est elle qui gagne, déchiquetant au passage mon collant (j'apprendrai un peu plus tard, lorsque je réussirai à décoller mon collant du sang séché sur ma peau que ma cuisse aussi est déchiquetée). En rentrant chez moi je range les courses. Consternation: j'ai oublié d'acheter les ravioles de lundi et le jambon pour les croque-monsieur de je sais plus quand.

Vendredi 20 février: Je récupère mes enfants ce soir, il est donc temps de... ranger le bordel qu'elles ont laissé... lundi; de faire le ménage; de finir les courses; de ranger le linge repassé; d'aller chercher mes filles à la bourre à l'heure dite. Je ne sais pas pourquoi je n'avais pas inclus le repas du vendredi soir dans mon calendrier?

Samedi 21 février: On reprend les bonnes habitudes, la maison est mise à sac en moins de temps qu'il ne faut pour le dire; je me sens étrangement agacée. A midi, je délaisse mon calendrier des repas; de toute façon il faut finir les surgelés avant d'attaquer le frais, logique; l'après-midi, je décide de les sortir un peu: nous allons à la boulangerie.

Dimanche 22 février: c'est reparti pour un dérangement de la maison millimétré. Histoire de les cadrer un peu, j'informe miss Choco que je fais un gâteau, elle adore les ateliers cuisine. Lorsqu'elle décide enfin d’abandonner ses jeux pour me rejoindre, le gâteau est en train de refroidir. Après le goûter, je décide de leur me donner un coup de pied aux fesses et nous sortons. Aire de jeux, parcours de santé, coucou aux chevaux, tout ce qui fait le bonheur d'une mère (en vrai, c'était bien!). Dimanche soir: demain on attaque les choses sérieuses, retour à l'école après 2 semaines de vacances. Et maintenant, c'est moi qui vais devoir les emmener aussi le matin. Je décide de me coucher tôt pour être en forme car j'ai décidé de paraitre une mère parfaite et de me maquiller tous les jours; il faudra donc me lever encore plus tôt; auparavant j'ai tout préparé: la table du déjeuner, les cartables, les goûters, les vêtements (hé hé hé!); j'enclenche l'alarme à 6h15.

Finalement je vais me coucher à 0h19; c'est pas de ma faute, je regardais The Good Wife et j'ai été tellement secouée par l’épisode 15 de la saison 5 qu'il fallait absolument que je vois l’épisode 16. Après j'ai eu du mal à m’endormir, trop d'émotions.

Lundi 23 février: le réveil à sonné à 6h15; je me suis rendormie 3 fois...

Bilan de cette première semaine en solo: fastoche, surtout mardi, mercredi et jeudi; en tout cas je n'ai pas (encore) crié, ni (encore) pleuré.

PS: total respect à toutes les mères en solo, de gré ou de force, à temps partiel, ou complet.

Crédit photo: peinture de Albert Anker "Jeune mère contemplant son enfant endormi" 1875, sur le blog littéraire de Nicole Volle enfinlivre.blog.lemonde.fr

Lire la suite

Tous azimuts # 4

17 Février 2015, 18:42pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 4

 

Un petit billet un peu décousu aujourd'hui, parce que si j'ai plein d'articles débiles en réserve aucun n'est encore abouti. Et que si j'attends d’aboutir, je ne vais pas publier avant des semaines, or je n'ai rien posté depuis 3 semaines ce qui est, à mon sens, un véritable scandale (j'ai toujours eu le sens de la mesure).

Au rayon tous azimuts, on trouvera donc:

- un peu de conscience politique. Je ne sais pas vous, mais les attentats de Charlie Hebdo, plus récemment ceux du Danemark, et tout ce climat nauséabond qui en découle, ont réveillé chez moi une espèce de conscience politique et de curiosité de l'autre. Depuis quelques semaines, je me nourris de documentaires de la même façon que j’ingurgitais auparavant des séries (mention spéciale à ceux d'Arte!), je me passionne pour la géopolitique, les religions, l'histoire du Moyen-Orient, j'écoute de nouveau les infos sans avoir peur de ce que j'y entends, bref, je cesse ma politique de l'autruche. J'aimerais bien m'engager pour une cause, mais je cherche encore laquelle.

- du totalement futile (on n'est pas à une contradiction près!) ou comment je suis devenue soudainement addict aux vernis à ongles. Je m'entends encore il y a quelques années proclamer que ça ne m’intéresserait jamais. Et voilà que je m'admire les mains, et que je me les prends en photo sous toutes les coutures... N'importe quoi! Ma seule consolation étant que ça ne va pas durer, j'ai l'habitude de ces lubies qui me tenaillent quelques temps pour disparaitre totalement (comme le crochet en décembre et la guitare l'été dernier...), appelez-moi Constance...

- de la cuisine régressive avec ma maman, championne du monde des oreillettes (ou des bugnes car à vrai dire, je crois qu'hormis le contexte régional, c'est la même chose). J'ai eu la joie de regoûter à ces merveilles (notez le jeu de mots) pendant ces vacances et j'ai retrouvé exactement le goût de celles de mon enfance. J'ai donc soigneusement noté et photographié sa recette afin de la transmettre à toutes les générations futures. J'aime ces instant précieux de transmission, je réfléchis d'ailleurs à écrire un petit livre de recettes de famille pour mes filles.

- pour terminer, une nouvelle de la plus grande importance, nous avons finalement décidé de prendre notre courage à 2 mains et de continuer notre vie dans un ailleurs nous l'espérons meilleur, en Bretagne. Papa Ours a démarré sur place son nouveau travail hier. Quant à moi, j'hésite entre me bourrer d’anti-dépresseurs ou d’amphétamines pour tenir le coup seule avec mes filles durant les 5 prochains mois, jusqu'à ce que nous puissions le rejoindre. Ou alors je vais devenir une fille organisée, zen, et je vais me coucher tôt (oui bon, je vais me donc me droguer!).

A bientôt pour de nouvelles aventures (et beaucoup d'humour débile!).

Je vous laisse avec cette musique qui, dans le contexte, me met du baume au coeur...

Lire la suite