Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Touzazimutin

L'anniversaire princesses et chevaliers (making-off et ratés inclus)

28 Avril 2016, 13:02pm

Publié par Zazimutine

L'anniversaire princesses et chevaliers (making-off et ratés inclus)

 

Depuis 3 ans maintenant, date de son entrée en petite section, miss Bonbon, notre cadette, nous demande d'organiser une fête d'anniversaire avec ses copains/copines, à la maison. Ou est-elle allée chercher cette idée saugrenue? Mystère. N'empêche que depuis, nous vivons toute l'année au rythme du décompte de sa fête d'anniversaire et de ses desideratae (notez ma maitrise flagrante du latin!) pour celui-ci (quoique sa dernière fête datant d'un mois, nous avons actuellement un peu de répit).

3 années donc, et autant d'expériences différentes, dont nous essayons de sortir chaque fois, riches de leçons pour l'année suivante (je veux dire, en plus de l'envie de ne plus jamais recommencer).

Le making-off

  • Le thème

Cette année, pour ses 6 ans, le thème de la fête fut un peu différent des autres années, puisque nous passâmes de "Princesses" à "Princesses et chevaliers". Non pas que miss Bonbon s'interessât brutalement à ces derniers, mais plutôt qu'elle décidât pour la première fois d'inviter des garçons. Et non pas un, ni deux, mais trois garçons! (oui je l'avoue, j'ai eu peur!)

Très attentifs au bien-être de nos futurs hôtes de sexe masculin, nous décidâmes donc de testostéroniser la fête en ajoutant la mention "et chevaliers" au thème initial.

Nous envoyâmes donc  des invitations façon moyen-âge aux 6 invités (avec nos 2 filles, cela ferait donc 8 enfants à gérer). Comme chaque année, j'espérai quelques réponses négatives. Comme chaque année, tous répondirent présents (youpiiie!).

  • La déco

Là je ne me suis pas embêtée, j'ai tout acheté sur internet, un kit anniversaire princesses, dans les tons de rose et doré: ballons, guirlandes, assiettes, verres, pailles, serviettes en papier et confettis.

  • Le goûter d'anniversaire

Comme chaque année, j'avais uniquement confectionné THE gâteau au chocolat, tout simple mais que mes filles adorent, moule en forme de coeur, décors "princesse" à l'aide de pochoirs et de sucre glace, et j'avais rappelé le thème de l'invitation en piquant dedans des stickers collés sur des piques apéro. J'avais également disposé quelques bonbons.

  • L'animation

Forts de notre expérience de casse de jouets pendant le moment "quartier libre" de l'an dernier, il fut exclu de laisser le moindre temps mort. Nous avions donc découpé l'après-midi en différents temps:

1) Une chasse au trésor incluant plusieurs jeux et un final en pinata.

L'idée de départ: retrouver la princesse enlevée par le dragon (la pinata); la cachette du trésor étant détenue par la princesse, il va falloir attaquer le dragon. Mais pour pouvoir attaquer le dragon, il faut passer des épreuves, chacune permettant de récolter des billes. Quand le nombre de billes récoltés sera de 50, les enfants pourront attaquer le dragon, délivrer la princesse, et donc trouver le trésor. Okaaay??? Moui bon c'est en effet un peu compliqué, j'ai pu m'en rendre compte.

En pratique, voici les épreuves que nous avons proposé:

- parcours de motricité dans le jardin à l'issue duquel chacun devait trouver une bille, et comprenant, marche sur une planche, passage sous l'étendage, marche avec des palmes, trottinette, vélo, jeux de chamboule-tout, course à l'oeuf, grimpette à l'echelle, tente à balles avec billes cachées dedans.

- jeu de dessiné/c'est gagné; chaque fois qu'un enfant trouvait ce qui était  dessiné, il ramenait une bille à la communauté

- donjon de kapla à construire, le plus haut et le plus vite possible (2 équipes); l'équipe gagnante ramenait 10 billes, l'autre 5.

2) Un temps de goûter suivi de l'ouverture des cadeaux

 

3) Un temps d'activités manuelles/retour au calme: coloriages de chevaliers pour les garçons et pâte à modeler princesses pour les filles (Djeco, un bon filon!)

 

Bref, comme vous pouvez le constater, un planning de 2h30 chronométré à la seconde, sans temps mort, et qui passerait à la vitesse de la lumière.

Vous noterez également la présence quasi exclusive de jeux coopératifs, tant j'avais été traumatisée par les crêpages de chignons (au sens propre!) entre fillettes lors de la chasse au trésor du premier anniversaire de miss Bonbon.

 

ma pinata-dragon (couchers à 3h du matin inside)

ma pinata-dragon (couchers à 3h du matin inside)

Le déroulement et les ratés

Encore une fois ça ne s'est pas passé du tout comme nous l'avions prévu; d'abord les enfants n'ont pas tellement adhéré à notre histoire de princesse à libérer (je crois qu'ils l'ont oubliée au bout de 2 secondes). Les billes + la princesse à libérer + le dragon à attaquer + le trésor à trouver = trop d'informations pour des cerveaux de 5-6 ans (Papa Ours lui-même... bref!). De plus il fallait surveiller le parcours et les aider à remettre les quilles, leur tenir la main lors de certains passages "dangereux" et à 2 parents pour 8 enfants, c'était juste. On nous appelait de tous côtés. Le premier à s'aventurer dans la tente a bien entendu ramené TOUTES les billes alors qu'il y en avait une pour chaque enfant. De plus je pensais que les enfants allaient demander à  refaire, le parcours tellement il était chouette mais...euh... non.

Après cette première épreuve, ils sont rentrés et ont commencé à s'installer à table pour goûter sans demander leur reste à...15h30! Qu'à cela ne tienne, nous leur avons servi à boire (ils avaient eu chaud) et avons essayé de faire diversion avec notre fameux jeu de "dessiner c"est gagné" (à table donc).

Nous avons réussi tant bien que mal à les faire quitter la table du goûter (sans avoir goûté du coup, pas à 15h30 quoi!) pour construire le donjon en kapla. Ce jeu, pourtant le seul un peu compétitif je le rappelle, a provoqué malgré tout une guerre terrible entre les deux équipes, et un sentiment d'injustice profond de la part des perdants, accusant les gagnants d'avoir triché (et on s'étonne que l'humanité continue à se faire la guerre...). Et je ne vous parle pas de ceux qui ont carrément refusé d'y participer.

Au milieu de tout ce bazar, tout le monde avait oublié le dragon. J'ai donc décidé de réduire brutalement le nombre de billes à collecter pour pouvoir attaquer le dragon, et passer à autre chose . Là encore petite déception, la pinata s'est ouverte en 4 coups d'épée de la part d'un de nos preux chevaliers (du coup les ficelles censées ouvrir la trappe, et posées entre 2h15 et 2h30 du matin la nuit précédente n'ont pas été utilisées).

Ensuite, tout le monde était bien trop occupé à remplir ses poches de bonbons pour penser à la princesse (l'âme chevaleresque est faible). Finalement, nous avons remis les enfants sur les rails du jeu et la princesse a été libérée. Ah oui, l'indice. Ben tout le monde s'en fichait de l'indice. Alors j'ai soufflé la cachette à l'un d'entre eux qui a alerté les autres et le trésor a été vite découvert.

Puis nous sommes passés au goûter pour de vrai. Miss Bonbon pleurait pendant que nous lui chantions sa chanson d'anniversaire, parce que son bracelet fluorescent de m.... dans sa pochette cadeau de m.... n'était pas rose. Les bougies se décomposaient au rythme de ses larmes et coulaient sur le gâteau, Papa Ours prenait des photos, nous nous maîtrisions pour ne pas crier, c'était super chouette!

Comme les anniversaires se suivent et ne se ressemblent pas, cette fois le gâteau est parti en entier et j'étais limite gênée de ne rien avoir d'autre à offrir...

Puis nous sommes passés à l'ouverture des cadeaux. Et là... nous avons lâché l'affaire. Les filles se sont mises à jouer avec les lego Disney, allongées sur le carrelage du salon, tandis que les garçons sont montés à l'étage mettre le bordel bazar. Je suis montée pour leur proposer l'activité créative que je leur avais réservé. Ils ont réussi à se poser 10 minutes, après quoi deux d'entre eux sont repartis dans les chambres (opération bazar!).

J'ai commencé à regarder l’heure toutes les 5 minutes et bon sang, il n'était que 16h30, encore 1h minimum! Quand les premiers parents sont arrivés, les garçons s'amusaient à courir autour de la maison, une petite fille se déguisait seule dans la salle de jeux, les autres jouaient toujours au lego; l'impression de maitrise de la situation était je crois frappante...

L'anniversaire princesses et chevaliers (making-off et ratés inclus)

 

Ne vous inquiétez pas, malgré ce récit quelque peu apocalyptique, nous avons passé un très bon après-midi en présence de ces enfants charmants (polis, bien élevés tout ça!), heureux de faire plaisir à notre fille, ce qui était, au fond, le plus important: qu'elle se soit amusée, qu'elle ait apprécié l’organisation au taquet, qu'elle se soit réjouie de la présence de ses copains chez elle, et en effet, ce qu'elle a préféré elle, finalement, ce sont.... les cadeaux.

Lire la suite

La vérité sur la quarantaine

21 Avril 2016, 16:41pm

Publié par Zazimutine

La vérité sur la quarantaine

 

La quarantaine subit, comme les douleurs de l'accouchement dans le sketch de Florence Foresti, une espèce d'omerta. On n'en parle pas, ou plutôt, si on en parle, c'est pour vanter combien c'est chouette d'avoir 40 ans, à quel point on se sent mature dans le bon sens du terme, bien dans ses baskets, tout en conservant les avantages de sa jeunesse.

Moui. Tout ça c'est du pipeau. On vous ment! Parce qu'avoir 40 ans c'est aussi:

- croire que son corps est le même que 20 ans auparavant et qu'on peut tout lui faire subir. Oui mais non. Essayer de retrouver le grand écart facial passé 40 ans est risqué. La dernière fois que j'ai essayé, j'ai du prétexter un stage d'équitation un peu trop intensif pour expliquer ma démarche chaloupée pendant une semaine. Alors que tous les gens qui me connaissent vraiment savent très bien que j'ai des rapports tourmentés avec les canassons et que, par conséquent, je n'y ai pas posé mon auguste postérieur depuis 1989.

- investir dans un anti-cernes. Finis les matins rigolos où l'on se réveille le visage bouffi tel un hamster alcoolique, et où l'on retrouve sa peau de bébé sitôt la douche passée. Les cernes, les poches, toute trace d'excès se voit, s'incruste, les traces d'oreillers persistent plusieurs heures! Pour exemple, je me suis réveillée un matin avec une telle trace de drap sur la paupière droite, que mon oeil paraissait festonné, matelassé, voire crenelé, et ce, malgré le maquillage! En somme, très jolie impression-paupière-tombante que Monet n'aurait pas renié...

- penser qu'on fait plus jeune que son âge; soupçonner que pas du tout, mais continuer quand même à y croire; depuis mes 40 ans, je clame mon âge à qui veut l'entendre, m'attendant toujours à ce que les gens s'évanouissent de surprise "quoooi tooooi?!! 40 ans??!! Oh my God mais ce n’est pas possible!!!" Rien du tout!! Et bien sûr, ça ne va pas en s'arrangeant. Plus les années passent, plus le risque de paraitre plus de 40 ans est grand (logique). J'ai même eu récemment une expérience très désagréable. Je m'étais inscrite à un cours de stretching. Tout se passait bien, quand je remarquai que la prof se tournait toutes les 5 minutes vers moi pour me demander si ça allait. Et seulement à moi. J'ai alors réalisé que j'étais la seule participante à avoir plus de 25 ans. Le coup de grâce! Cette (jeune) femme pleine de sollicitude avait-elle renouvelé son assurance pour le cas où une "vieille" quadra viendrait se péter le col du fémur dans son cours? L'histoire ne le dit pas.

- accélérer le rythme de ses colorations. Avoir tout plein de petits cheveux blancs qui font leur apparition dans des endroits inattendus. Sans compter que ces mêmes cheveux blancs ne se contentent pas d'arborer leur couleur immaculée, non! Ils sont aussi rebelles, refusant le brushing, se redressant avec superbe sur votre crâne, pleins de morgue, vous défiant (les bâtards)! Bref, ils deviennent impossibles à cacher.

- perdre ses capacités intellectuelles. J'ai toujours pensé avoir une mémoire infaillible. C'était mon gros atout. Pas plus intelligente que la moyenne, mais avec une grosse capacité de mémorisation, voyez. Très utile dans la vie. Et puis voilà, la quarantaine est arrivée et... je dois bien le reconnaitre, je suis incapable de me souvenir de la couleur du slip des tigres qui entourent Gazelle, la chanteuse, à la fin de Zootopie. Alors que mes filles, oui.

J'arrête là ce listing pathétique.

Parce qu'en vrai, être quadra c'est d'la balle! (autant qu'utiliser des formules d'argot datant des années 80). Etre quadra, c'est se sentir bien dans ses baskets (munies de semelles orthopédiques, hallux valgus naissant oblige), c'est secouer ses cheveux (colorés) au soleil, façon "parce que je le vaux bien", et sourire à la vie (de toute la force de ses pattes d'oie).

Plénitude, j'écris ton nom.

Lire la suite

Favoris du moment # 3

19 Avril 2016, 20:48pm

Publié par Zazimutine

En ce moment, j'aime:

- regarder The Americans; bien que cette activité ait complètement remplacé ma lecture du soir, je suis devenue accro à cette série qui raconte le quotidien d'un couple d'espions du KGB, infiltrés dans la société américaine des années 80. Il est fascinant de se replonger dans cette ambiance de guerre froide qui a jalonné mon enfance, et surtout à en observer une vision non manichéenne. La psychologie de ce couple et leur relation est particulièrement complexe et d'autant plus intéressante. Attention toutefois, âmes sensibles s'abstenir, la série est assez complaisante niveau hémoglobine et scènes de violence (et de sexe).

 

- écouter le premier album de Jain; cette jeune toulousaine (tiens donc!) produit une musique très inventive, dont elle semble puiser les sources de façon très éclectique (pop, musiques du monde, electro...); les textes sont en anglais et je n'y comprends rien, mais c'est frais, gai et ça me met de bonne humeur. De plus, j'aime beaucoup la légère fêlure de sa voix. Une belle découverte, qui me donne envie de danser, et que je partage avec mes filles!

 

- regarder les fleurs s'épanouir dans mon jardin, mon tout premier jardin! Fleurs, que Papa Ours a planté, mais aussi les fleurs sauvages, celles à qui on n'a rien demandé et qui ont pourtant fait leur apparition: jonquilles, tulipes et... anonymes. Et puis le cerisier bon sang, qui revêt à l'heure où je vous parle ses habits d'apparât, avoir un arbre fruitier à portée de vue, tout un rêve éveillé!

Favoris du moment # 3Favoris du moment # 3Favoris du moment # 3
Favoris du moment # 3Favoris du moment # 3

 

- cuisiner des muffins. Coté culinaire, je suis monomaniaque, je fonctionne par périodes (période tartes, période cakes, etc...). En ce moment, je fais donc une fixation sur les muffins, à la recherche de la recette parfaite. La véritable recette de muffins américains ne me convient pas parce que trop secs, le terme de muffins est d'ailleurs usurpé dans mes propos et ne correspond guère qu'à la forme que je veux donner à ces petits gâteaux individuels (cherchez pas, je suis à deux doigts de faire une thèse sur le sujet!), je devrais plutôt appeler ça "petits moelleux". Bref, je suis à la recherche du "petit moelleux" parfait: ni trop gras, ni trop sucré, ni trop sec, MAIS incroyablement moelleux. Gâteaux que je pourrai ensuite décliner à l'infini: au citron, aux pépites de chocolat, fourrés ou non... Tout un programme!

 

Ce sera tout pour aujourd'hui!

Bien le bonjour chez vous :)

Lire la suite

Tous azimuts # 8

17 Avril 2016, 20:59pm

Publié par Zazimutine

La vie est parfois une drôle de farceuse. Figurez-vous que suite à mon dernier article, l'inspiration est revenue comme jamais, mon cerveau était en ébullition, je prenais des notes à toute allure, je savourais l'arrivée des vacances, imaginant exploser ma fréquence de publication, genre 3 articles par semaine, et.... bing! je suis tombée en panne d'internet; plus de connexion, plus de téléphone, rien. Et voilà comment je n'ai rien publié depuis plus de 15 jours, alors même que j'ai des brouillons dans tous les coins de mon ordinateur. Reprenons donc, si vous le voulez bien, avec un billet foutraque, fait de bric et de broc :

- nos vacances ont été placées sous le signe du tourisme régional. Recevant de la famille, nous en avons profité pour visiter la région et ma foi, le soleil étant, contrairement aux prédictions météo, de la partie, ce fut fort agréable, remplaçant tout à fait une virée dans n'importe quel coin de France ou de Navarre!

Quelques extraits:

vue de la rade de Lorient, depuis la citadelle de Port-Louis

vue de la rade de Lorient, depuis la citadelle de Port-Louis

Concarneau, vue depuis les remparts

Concarneau, vue depuis les remparts

Concarneau (bis), vue depuis le port

Concarneau (bis), vue depuis le port

au loin, château de Suscinio (presqu'île de Rhuys)

au loin, château de Suscinio (presqu'île de Rhuys)

- j'ai finalement postulé pour être juré du livre Inter, je n'ai pas été prise; depuis je fais grève de lecture, na! (en réalité je me suis remise aux séries, j'en reparlerai dans mes prochains favoris)

- le printemps est là et bien là et papa Ours avait raison: la lumière ici, par beau temps, est incroyable, je n'en avais pas vraiment pris conscience jusque là mais le soleil de ces vacances m'a fait ouvrir les yeux, j'espère que les photos ci-dessus vous en convainquent.

- j'ai délaissé la guitare (mea culpa), mais je continue à coudre. Après le sweat pour la cadette, et la robe pour l'ainée, j'ai attaqué un pantalon pour celle.... qui voudra bien le mettre! Mon  projet suivant sera pour moi, j'ai hâte!

petit sweat cousu main (couleur choisie par miss Bonbon, évidemment!)

petit sweat cousu main (couleur choisie par miss Bonbon, évidemment!)

A très vite!

Lire la suite