Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Touzazimutin

Miss de novembre

28 Novembre 2016, 13:50pm

Publié par Zazimutine

Miss de novembre

Quelques nouvelles des miss, en ce mois de novembre quelque peu pluvieux:

Miss Choco (8 ans 3/4)

- aimerait vivre dans une médiathèque; ainsi, ne s'ennuierait jamais. Adore lire, en particulier "les-cabane-magique-les-dragons-de-salsara-les-Amandine-Malabulle-les-J'aime-lire-les-Asterix", tout ça dit très vite, sans respirer, de préférence pendant le repas (voir plus bas);

- se demande si son cartable est un garçon ou une fille. Oui je sais, moi aussi j'ai peur.

- va devoir porter un appareil dentaire à partir du printemps. L'appareil + les lunettes, ça commence à faire... mon coeur saigne...

- aime par dessus tout la danse et s'entraine toute la journée à faire ses dégagés. C'est mignon. Et un peu agaçant (surtout pendant la douche);

- a pris la fâcheuse habitude de siffloter un peu tout le temps (entre les "dégagés"). C'est agaçant. Et pas si mignon;

- est toujours aussi difficile à table; après 8 ans et des brouettes, rien n'a changé. Le repas semble être LE moment où miss Choco a décidé de nous raconter sa vie dans les moindres détails, évitant ainsi d'être confrontée au contenu de son assiette,

- dit que Zootopie est le fim qui a "marqué sa vie". Ainsi qu' Une vie de courgette (vu il y a 15 jours je le rappelle) ^_^

 

Miss Bonbon (6 ans 3/4)

- a adopté plein d'expressions locales; parle des "gars" au lieu des "garçons", dit des choses comme: "j'ai hâte à vendredi", et: "où on en était rendu?". Autant de nouveautés pour moi, qui avais eu tant de mal à m'adapter au parler toulousain;

- aimerait se faire percer les oreilles mais défaille chaque fois que je lui précise que ce n'est pas indolore,

- a très envie de porter du vernis à ongles comme les dames (euh...comment te dire? non!).

- a décrété tout à coup que sa couleur préférée était le violet;

- a plein plein plein de phobies;

- a accepté de se faire couper les cheveux, ce qui lui va à ravir (même si elle va probablement me maudire pendant ses 25 ans de psychanalyse à venir, maintenant);

- commence à pas mal savoir lire mais est une flemmarde de l'écriture; se sent généralement "très fatiguée " après une ligne d'écriture de syllabes ( ba bo bu be bi).

 

PS1: Oui, cette photo a vraiment été prise en novembre; le 1er, certes, mais en novembre ;)

PS2: les nouvelles des miss sont toujours d'après une jolie idée de Marjoliemaman

Lire la suite

Guide de survie à l'usage des mères: la théorie du poulpe

24 Novembre 2016, 21:29pm

Publié par Zazimutine

Guide de survie à l'usage des mères: la théorie du poulpe

Qui n'a pas rêvé un jour de devenir la mère parfaite, celle qui mène de front son boulot, son couple, ses enfants, tout en préservant son bien-être et en n'oubliant pas de poster des photos de ses ongles vernis/gâteaux-tout-chaud-sortis-du-four/créations-en-crochet sur Instagram (barrer la mention inutile ou mieux: tout cela à la fois si vous postulez pour the best mum of the world ). Ouais, pas facile.

Heureusement pour vous, forte d'une expérience de 8 ans trois quart, j'ai testé pas mal d'astuces, et m'en vais les partager avec vous.

Ainsi, comme tout un chacun, au début de ma vie de mère, me trouvant vite débordée, j'ai essayé de m'organiser.

J'ai donc investi, comme vous le voyez plus haut, dans pas mal de guides d'organisation parfaitement inutiles, notamment celui de cette américaine dont je n'ai pas retrouvé l'ouvrage et oublié le nom, et qui préconisait essentiellement de garder ses chaussures toute la journée pour s'obliger à être tout le temps impeccable. Vous admettrez que si je n'ai retenu que ça, j'étais mal barrée.

Avide de changement et de perfection, j'ai dévoré tous ces fameux manuels d'organisation, et en ai déduit, afin de les mettre en application, deux conduites à tenir:

> Arrêter de dormir: en effet, la nuit, tard le soir, et tôt le matin, on arrive à faire tous ces trucs qu'on a pas le temps de faire le reste de la journée (ben oui, logique!). Aussi, pendant quelques semaines, j'ai  arrêté de dormir. Mes menus étaient faits une semaine à l'avance, mes courses ad hoc bien gentiment alignées dans mon frigo, ma maison impeccable. Et puis j'ai attrapé une gastro qui m'a clouée au lit 3 semaines (oui, oui, une simple gastro); j'ai donc décidé que ma santé passait avant tout.

> La deuxième solution qui s'imposa à moi fut alors: devenir hyperactive et/ou prendre de la drogue. Pour le volet hyperactif, difficile, car n'est pas Nicolas S. qui veut (maintenant que ce dernier arrête la politique, sa maison va devenir impeccable, la chance de sa femme!!). Chez moi, le cerveau est hyper volontaire, toujours enthousiaste, désirant croquer la vie à pleine dents..., malheureusement  je suis victime d'une distorsion cérébro-corporelle: mon corps n'obéit en rien à l'ébullition de mon cerveau et reste mollement avachi dans la canapé. Quant à la drogue, ce n'est pas légal, dois-je vous le rappeler. Et accessoirement c'est dangereux.

Finalement, une seule solution s'est imposée: une mère qui travaille désirant garder la tête hors de l'eau doit.... roulement de tambours.... tadam! apprendre à faire plusieurs choses en même temps! C'est ce que nous appellerons si vous le voulez bien, la théorie du poulpe (vous allez comprendre).

Pour cela, je vous propose de suivre mon guide du poulpe pas à pas:

  • 1) Niveau  débutant: le poulpinet

Vous avez deux bras donc ce premier niveau est assez facile à atteindre: il s'agit de mener deux actions différentes de chacun de vos bras, dans le même temps.

Quelques exemples:

- laver votre enfant de la main droite, nettoyer la baignoire de la main gauche.

- mettre une machine en route de la main droite, étendre la précédente de la main gauche

etc...

Attention toutefois à ne pas se tromper, les débuts peuvent être un peu périlleux; il m'est arrivé de vaporiser du spray démêlant  sur la figure de ma fille ainée, tout en démêlant les cheveux de ma fille cadette avec de l'eau de rose. Ou de laver le corps de la première avec de la crème hydratante, tandis que la deuxième se faisait copieusement traiter l'eczéma avec du savon à sec.

Avertissement: Certains gestes sont carrément contre-indiqués, tels que se sécher les cheveux en prenant son bain, comme pourrait en témoigner un certain Claude F, chanteur dans les années 80 (depuis, le téléphone pleure).

  • 2) Niveau perfectionnement: le poulpe expert

Ca y est vous avez réussi? Parfait, passons à l'étape suivante. Dans ce niveau, nous allons augmenter le niveau de difficultés en essayant de faire 3 choses, voire plus, en même temps.

- tout d'abord, utiliser sa tête. Avec sa tête on peut : réfléchir, téléphoner, parler (exemple: faire réviser les tables de multiplication), souffler (utile pour faire la poussière) mais aussi tenir des objets avec ses dents, secouer ses cheveux (à quoi ça sert? mais à vous de trouver, soyez un peu créatifs!) etc...

- deuxième étape: développer la préhension de ses pieds. Et par là, oui, j'entends bien utiliser ses pieds afin de ramasser des objets au sol, certes, mais pas que, car vous n'avez pas idée de l'univers qui s'ouvre à vous en développant la dextérité de vos pieds.. Commencer par un,  ce qui permettra également de travailler votre équilibre, puis les deux (ce qui permettra de travailler votre lévitation).

  • 3) Niveau confirmé: le poulpe d'or

Si vous arrivez à ce niveau, c'est que vous êtes déjà un as puisque vous parvenez à faire pas moins de 5 choses en même temps, bravo!! L'ultime étape va donc être de pouvoir augmenter encore votre rendement. Deux solutions:

- se laisser pousser un bras supplémentaire. Je vous le concède, ce n'est pas facile même avec une consommation importante d'OGM. Moi-même, bien que me gavant régulièrement de choco Prince, n'ai réussi à obtenir qu'une toute petite excroissance en bas du dos. A ce propos, anticipez sur l'emplacement de votre bras supplémentaire. Mon troisième bras ayant commencé à pousser en haut de mes fesses, j'ai du me le faire retirer chirurgicalement car cela me gênait pour m'asseoir. Sans compter qu'il faudra adapter vos vêtements. A mon avis, le mieux est de le laisser pousser sur votre front, mais à vous de voir si vous êtes gênés par le côté esthétique de la chose.

- se faire greffer un  troisième bras

Evidemment, ce n'est pas la solution la plus aisée, puisque la greffe de bras supplémentaire est interdite en France. Tentez les Etats-Unis, c'est un pays où tout est possible comme vous le savez, même laisser un type ayant un renard mort greffé sur le haut du crâne devenir président.

Allez, à vous de jouer! Bonne chance!

Lire la suite

Humeurs de novembre

8 Novembre 2016, 13:26pm

Publié par Zazimutine

Humeurs de novembre

A l'heure où j'écris ces mots (dans ma tête), il doit être entre 3 et 5h du matin; après un mois de septembre et d'octobre fabuleusement ensoleillés, me voici, en ce mois de novembre, d'humeur:

-insomniaque. Trois nuits d'affilée, déjà, que je me réveille en pleine nuit, sans parvenir à me rendormir. Cette nuit, lasse de me tourner et me retourner sans cesse, ayant passé en revue mes envies pour nos  vacances des 50 prochaines années, la liste des rendez-vous médicaux à prendre, évalué la vitesse de croissance de mes poils avec établissement d'une courbe de Gauss permettant de définir les dates exactes, à l'heure près, de mes prochaines épilations obtenant les meilleures chances de repousse lente, j'ai fini par me lever et j'ai fait tout ce que je n'avais pas réussi à faire dans ma courte journée (plié du linge, repassé, mis une machine de linge en route, du grand n'importe quoi!). Comme jusqu'à présent le sommeil n'avait jamais été un problème chez moi, étant plutôt obèse de sommeil qu'autre chose, tel l'ami Zola, J'ACCUSE! J'accuse les corticoïdes que je prends depuis 3 jours, censés dégommer ma sinusite récalcitrante!!

 

- rock. Ceci expliquant cela, il me faut plus d'un double café pour me réveiller le matin; depuis 3 jours, je prends donc la route en écoutant à fond Stuck in the Sound. Je tape les mains sur mon volant, et je balance la tête comme ces petits chiens en plastique qu'on pose sur les plages arrières des voitures. J'aime le son des guitares saturées, ça fait mal à l'estomac mais c'est doux à la fois, un peu comme manger trop de chocolat praliné ou tomber amoureux.

 

- tellement déçue d'avoir loupée l'exposition Chagall à Landerneau!

Oh ce n'est pas faute d'y être allé, mais je l'avoue, malgré 1h30 de route pour nous y rendre, nous avons renoncé, une fois sur place, devant la queue digne de celle pour la visite de la chapelle Sixtine à Rome (déjà vécue sous le cagnard et enceinte de 5 mois, merci bien!). Cette exposition, proposée par le fonds culturel Leclerc de Landerneau, semblait absolument magnifique! Or depuis que j'ai lu l'album de Catherine Meurisse, une des dessinatrices de Charlie arrivée en retard le 7 janvier 2015 (je vous reparlerai de cet ouvrage), j'ai envie, comme elle, de me vautrer dans le beau. Raté, je n'ai pas pu me noyer dans la beauté des couleurs chatoyantes des oeuvres de Chagall et c'est bien dommage car l'expo est terminée. Pour une fois que la culture s'exportait ailleurs qu'à Paris... Espérons que la prochaine expo proposée par ce fonds sera tout aussi réjouissante (et cette fois, on s'y prendra plus tôt); pour plus d'infos, c'est ici.

Magnifique, non?

Magnifique, non?

 

- vernie; des ongles j'entends (souvenez-vous, il y a quelques années, je nourris-passé simple- une mini passion pour les vernis à ongles: ici). Profitant des vacances, j'ai testé, et pas vraiment aimé, le vernis à ongles bleu. Un superbe bleu foncé légèrement irisé mais qui au final, donnait plus à mes mains un air malade qu'autre chose; j'en suis donc retournée à mes bons vieux classiques et ai pu passer des heures à m'admirer les mains sous toutes les coutures. Etrange comme ces odieuses futilités peuvent parfois égayer nos petites journées!

 

- émue par le film "Ma vie de courgette", vu dimanche en fin d'après-midi avec papa Ours et les Oursonnes.

Pour reprendre les propres termes de miss Choco, "c'est une histoire d'amitié". Mais pas que. C'est aussi une histoire tournant autour de l'enfance blessée, avec un bel espoir de résilience à la clef. Ce film d'animation, fait à partir de véritables marionnettes, est un petit bijou créatif et esthétique. Les yeux comme des billes de Courgette et ses amis sont d'une expressivité incroyable. Les dialogues sont particulièrement savoureux: justes, percutants, et dits par de véritables enfants. On sourit, on s'émeut, on chiale évidemment. Le sujet de l'enfance maltraitée y est abordé sans fausse pudeur, les faits sont là, on ne voit rien, mais on sait. De plus, ce petit film ouvre la discussion avec les enfants: violence, inceste, nous avons eu à composer avec beaucoup de questions (pas toujours faciles) de nos filles au retour.

Je vous recommande vivement ce moment en famille!

 

 

Bon début de semaine!

PS: en photo, la rade de Brest au soleil couchant, au retour de Landerneau; pas d'expo ce jour-là mais quand même la beauté au bout du chemin!

Lire la suite

Les instants suspendus

3 Novembre 2016, 12:14pm

Publié par Zazimutine

Les instants suspendus

Je me souviens parfaitement dans mon enfance, d'une sensation de plénitude absolue, de profonde sécurité, qui ne durait qu'un instant, mais qui me faisait répéter dans ma tête, comme un mantra: "j'aimerais que ce moment ne s'arrête jamais". Ce moment, c'était toujours le même: de nuit, dans la voiture, mes parents devant, moi à l'arrière à côté de mon frère, les cordons de lumières des phares jaunes et rouges derrière le pare-brise (coucou les années 80!), le tableau de bord qui brillait d'une lumière orangée, comme un phare rassurant dans la nuit. Le silence, la sécurité. Cette scène, je l'ai vécue des tas de fois lorsque nous rentrions d'une soirée chez des amis. Un moment de pure sérénité, empreint d'une espèce de mélancolie avec la conscience du temps qui passe  inéluctablement et qu'on ne peut pas arrêter.

Plus tard, j'ai arrêté de me répéter cette phrase mais j'ai continué à apprécier l'instant présent, à pratiquer ce genre de pleine conscience dont certains psychologues sont si friands. Pour vous résumer la chose, la "pleine conscience" c'est une technique de relaxation qui consiste, pendant quelques secondes, à se concentrer sur l'instant présent, à ressentir la sensation d'être "ici et maintenant", en essayant de ne pas laisser ses pensées vagabonder et en se rassemblant sur ses sensations (visuelles, auditives, olfactives etc...).

Depuis la naissance de mes filles, je me rends compte que je pratique presque malgré moi quotidiennement cette pleine conscience. Les enfants nous inondent de moments délicieux où l'on peut prendre du plaisir à seulement les observer (et aussi de moments hyper casse-bonbons hein, on est d'accord!). Mais revenons à ces instants.

J'ai l'impression, depuis elles, de pouvoir suspendre le temps quelques secondes. Cela va être la petite main légère de la cadette autour de mon cou lorsque je lui dis bonne nuit; la  grimace bien à elle qu'a miss Choco de remonter ses lunettes sur son nez. Leurs voix chantonnantes qui nous réveillent lorsqu'elles jouent ensemble, les samedis et dimanches matins. La façon qu'a miss Bonbon de se hisser sur la pointe des pieds pour se rincer les dents. Celle de miss Choco de me regarder droit dans les yeux, cils noirs bien déployés, quand elle ne comprend pas quelque chose. Les regarder jouer, observer le rire qui fait partir la tête en arrière, les cheveux qui se baladent au gré de positions plus ou moins farfelues, les doigts qui s’agrippent, l'équilibre précaire.Tous ces instantanés d’enfance que je connais si bien pour les avoir vécu avant elles, et que je ne peux pas toujours figer à jamais en photo.

Alors j'essaie d'en attraper chaque seconde,  je m'en remplis les poches et la cervelle, je m'en gave jusqu'à l'indigestion, puisque je sais depuis longtemps, que j'aurai beau me répéter la petite phrase magique, ces instants suspendus qui me remplissent de bien-être ne dureront pas toujours.

Et quoi de mieux pour illustrer mon propos, que ce moment où, complétement déconnectée du monde, j'ai passé 30 minutes à observer miss Bonbon jouer dans cette aire de jeux magique en bord de mer.

Lire la suite