Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Touzazimutin

L'enfant que j'étais -TAG-

26 Octobre 2017, 08:35am

Publié par Zazimutine

L'enfant que j'étais -TAG-

 

Je reprends le clavier aujourd'hui, sur la suggestion de la très active Marie, du blog Picou-bulle, qui nous a proposé un de ces petits défis d'écriture dont je suis assez friande: parler de qui nous étions lorsque nous étions minots. Plutôt que de répondre de manière formelle, j'ai préféré essayer de me remettre dans la peau de mes 8 ans... 

 

Qui suis-je?

"Je m'appelle E., et en cette année 1981, je viens d'avoir 8 ans.

De l'avis général, je suis une enfant timide, réservée, sérieuse.

Ca m'énerve un peu qu'on dise ça de moi. En vrai ce sont les adultes qui m'intimident. Ou plutôt qui ne m'intéressent pas. Les enfants, eux, ils ne m'intimident presque pas du tout. Je me fais des copines facilement. Moi ce que je préfère dans la vie c'est rire et jouer. Des fois je ris tellement avec mes copines que je suis à deux doigts de me faire pipi dessus.

J'entends souvent dire que je ne suis pas souriante. C'est pas de ma faute, je ne suis pas génétiquement programmée pour sourire quand j'en ai pas envie. Alors je souris seulement quand c'est sincère. Mais ça me fait de la peine ce qu'on dit de moi parce que j'ai l'impression que personne ne me connait vraiment, à l'intérieur je suis un peu fofolle et marrante. Enfin je crois. Mon grand-père paternel, lui, il dit souvent que j'ai des idées originales."

 

Mon jouet préféré

"J'aime beaucoup jouer, mais je joue souvent seule. Il y a bien mon frère mais il a 4 ans de plus que moi et pas vraiment les mêmes centres d'intérêt. Des fois il accepte que je joue aux petites voitures avec lui, et alors là, c'est terrible, on fait une course dans toute la maison! Sinon, quand je joue seule, je fais des boums avec mes playmobils, il y a de grosses histoires d'amour platoniques entre eux, parce que ça l'amour, ça m'intéresse drôlement. Il y a Thomas par exemple, le playmobil bleu avec les cheveux  châtains qui est amoureux de E. (mon double en playmobil). Il est beau Thomas, et vraiment très amoureux, au point d'en pleurer d'amour vous voyez? Bon finalement à la fin, ils s'embrassent. Mais ce que je préfère c'est avant, quand ils passent toute une heure à se tourner autour ou à faire semblant de se détester.

Sinon j'adore les jeux de société mais il n'y a que mon père qui accepte de jouer avec moi. Quand il est là, c'est-à-dire pas souvent. Le jeu que je préfère, mais auquel je ne joue que chez ma copine Ariane, c'est Destins. Dans ce jeu on a un métier, on est marié et/ou on a des enfants, on connait même leur sexe, j'adore!"

 

Je me régale 

"Globalement pour la nourriture je suis assez facile. Sauf pour les rognons et les blettes à la cantine!! Beurk!

J'ai un très bon appétit mais j'ai des jambes comme des allumettes. Mon papy il m'appelle "la sauterelle"!

J'adore les tomates, sous toutes ses formes. Mon repas préféré de toute la vie: salade de tomates, steack hâché, et purée de pommes de terre, avec un cratère rempli de jus de viande, comme chez ma mémé. Et puis du gâteau au chocolat en dessert.

Oh il faut que je vous parle de la rosette, le saucisson qu'on mange chez moi, à Lyon, c'est le meilleur du monde!

Ma maman c'est une très bonne cuisinière, elle nous fait du poulet à l'estragon, un délice! Et puis pour la chandeleur, elle fait des crêpes et elle garde toujours la première pour nous porter bonheur. Elle fait aussi des bugnes, ou des oreillettes comme on dit dans le midi. Personne ne les fait aussi bonnes qu'elle!"

 

Bêtises

"Je ne fais pas trop de bêtises, je n'ai pas une imagination débordante pour ça. Comme toutes les petites filles j'imagine, j'ai coupé (mal) et cramé les cheveux de mes poupées, j'essaie toutes les chaussures et les vernis à ongles de ma mère quand elle est pas là. Un jour, je me suis faite gronder très fort parce qu'au cours d'une fête de famille, alors que je jouais à cache-cache, j'ai fait tomber une échelle sur la tête d'un cousin éloigné en me mettant derrière une porte. On m'a passé un savon parce que le garçon se remettait juste d'une méningite. Je trouve ça assez injuste, j'y suis pour rien moi s'il a eu une méningite, et puis je vois pas en quoi faire tomber une échelle sur sa tête va faire resurgir sa méningite. N'empêche, j'ai presque eu l'impression de l'avoir tué, je suis traumatisée!"

 

Rêves

"Plus tard, je rêve d'être maman. J'ai trouvé dans la bibliothèque de mes parents le livre de Laurence Pernoud "J'élève mon enfant" et depuis, je dévore. Je le connais par coeur. Avec mon poupon je m'amuse souvent à reproduire la journée d'une maman comme dans le livre. Evidemment je préférerais avoir un bébé en vrai, j'adore les bébés. Des fois je me dis que je pourrais en voler un, mais ça serait surement très mal de faire ça.

Ce qui est très mal aussi, c'est de mentir. Pourtant, j'ai fait croire à une camarade de classe que j'avais deux petits frères dont je m'occupe beaucoup: Nicolas, et Paul, qui est encore un bébé. Je sais pas trop pourquoi j'ai dit ça, mais maintenant je suis obligée de continuer parce qu'elle me demande souvent des nouvelles de mes petits frères. J'aimerais vraiment avoir des petits frères. Je pense que je m'ennuierais moins. Mais mes parents ne veulent pas."

 

Lectures

"Je lis beaucoup, j'aime ça, et pendant ce temps-là, je m'ennuie pas.

J'ai du lire 100 fois Charlie et la chocolaterie, et les Petit Nicolas. J'adore toutes les histoires qui parlent d'enfance: Marcel Pagnol, Robert Sabatier, Joseph Joffo... Il y a un livre que j'ai emprunté des tas de fois à la bibliothèque, ça s'appelle "Etienne en classe de neige". Qu'est-ce que ça peut me faire rêver cette histoire de classe de neige! J'espère qu'un jour j'irai moi aussi.

Sinon je raffole des séries policières, surtout les Six compagnons parce que ça se passe dans ma ville: Lyon. J'aimerais bien rencontrer Tidou et ses amis et faire partie de leur bande, mais ça se passe à une ancienne époque je crois. Et puis ils sont super courageux et moi pas trop."

 

Destin

"Je me demande ce que je ferai plus tard comme métier. Pour l'instant je dis à tout le monde que je veux être hôtesse de l'air mais je ne sais pas très bien pourquoi, j'aime bien le nom surtout. En fait, c'est plutôt maitresse qui me plairait. De toutes façons la seule chose qui compte pour moi, c'est d'avoir des bébés. Donc si je pouvais rencontrer la personne que je serai dans 35 ans, je lui demanderai si je vais devenir maman. Ou pas, parce que j'aurai peur de sa réponse. Je n'ai pas très envie de connaitre mon avenir, ça me fait peur le futur... Je crois que ça me fera toujours peur..."

 

Merci Marie de nous donner toujours plus d'idées d'articles ;)

Et pour plus de témoignages d'enfance, rendez-vous avec elle et plein d'autres blogueuses sur "Les petites bulles de Picou"ici.

A bientôt!!

 

Lire la suite

Tous azimuts # 18

16 Octobre 2017, 21:53pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 18

 

Au train où vont les choses, il est clair que si je parviens à garder le rythme d'une publication par semaine ce sera déjà un petit miracle. Cette semaine m'amenant encore 2 déplacements, je vous propose un petit billet de nouvelles et/ou réflexions en vrac, et garde pour plus tard mes billets "de fond" (appellation ehontément pompeuse pour mes billets plus humoristiques!).

 

  • Comme vous le voyez ci-dessus, nous nous sommes réveillés ce matin sous un ciel jaune pissseux. J'ai cru que nous étions tombés dans une sorte de faille météorologique à base de fin du monde, d'aurore boréale , et d'attaque martienne mais non. Mes filles m'ont appris, à la sortie de l'école, qu'il s'agissait des conséquences d'un ouragan qui soufflait sur l'Irlande, ramenant les fumées des incendies au Portugal et du sable du Sahara. Je ne suis pas certaine que ce scénario soit plus rassurant finalement. Donc, nous n'aurons guère profité de l'été indien qui semble résider partout ailleurs, à part pour la clémence des températures, et les piqûres de moustiques (du Sahara eux aussi??) 

 

  • Je me livre actuellement à une intense réflexion concernant le ménage. Eu égard au fait que:

- soit je passe mon WE à faire le ménage

- soit je ne fais pas le ménage, et ça c'est un peu la honte quand même...

J'ai élaboré un plan consistant à diviser le ménage par 7; à chaque jour, sa partie de ménage. Ca donnerait quelque chose comme ça:

> lundi, chambre parentale

> mardi: WC du bas (grosse journée le mardi)

> mercredi: chambre d'amis et couloir

> jeudi: cuisine

> vendredi (jour off niveau boulot): chambre des filles

> samedi: salon

> dimanche: salle de bains

Les avantages de cette méthode: je passe partout au moins une fois par semaine.

Les inconvénients: je ne pars plus en WE, ni en vacances, je fais du ménage tous les jours, je n'ai plus de temps pour moi. Hum... J'ai commencé hier, je vous ferai un retour après crash-test.

Autre solution: payer quelqu'un pour faire une partie du ménage, mais ça, ça me pose un problème éthique. Attention, je ne juge pas ceux qui le font, mais pour moi, prendre une femme de ménage me donne l'impression d'appartenir à une classe de privilégiés (et là, clairement, mon éthique me fait ch...!) Parce que la personne qui vient faire le ménage, elle, qui lui fait le sien, hein? Ben elle! Donc à la limite, considérant qu'après tout, il s'agit d'un travail rémunéré, je me sentirais quand même mieux si la femme de ménage qui venait travailler chez nous, avait elle aussi une femme de ménage. Qui aurait elle aussi une femme de ménage du coup. Comme ça tout le monde serait à égalité. Mais pour que ce soit vraiment équitable, cela voudrait dire que je dois moi-même aller faire le ménage chez quelqu'un d'autre et là ça devient compliqué. Vous me suivez?

Vous en pensez quoi, vous, de cette histoire de femme de ménage? (sérieusement ça m'intéresse!).

 

  • Comme Sarah, du blog Boots and peppers, je me suis inscrite à l'aquabike pour le trimestre (je vous recommande d'ailleurs de lire son récit désopilant ici). Bon, je ne vais certainement pas devenir une passionnée de l'aquabike, faut pas oublier que ça consiste quand même à pédaler sans avancer,  et de surcroit dans de l'eau, fallait quand même y penser! Donc non, pas de poster de vélo aquatique dans ma chambre, pas de programme télé à base de championnats du monde d'aquabike, pas de lecture d'Aquabike magazine, genre "les 10 astuces de John-Kevin pout lutter contre la rouille de son bike". Mais cette activité a 2 avantages: je compte sur elle pour me muscler les cuisses/fesses/coeur (et qui sait? je vais peut-être réussir à descendre une piste de ski sans décéder tous les 20 mètres... si toutefois nous allons au ski!), et elle me permet d'écouter de la musique "actuelle" que j'aime pas. Comme ça je sais pourquoi j'aime pas.

 

  • Je vais commencer une formation en novembre et je serai donc encore moins présente sur le blog. Formation qui va me demander de rédiger un mémoire avec les mêmes conséquences. Pas envie, pas envie, pas envie.

 

  • Vous êtes tous au courant de l'affaire Harry Weinstein je suppose. Et des nombreux témoignages de harcèlement qui surgissent. J'ai essayé de me rappeler si j'avais vécu des trucs de cet ordre. Des évènements aussi graves, du harcèlement, non. Mais je me souviens, lorsque j'étais étudiante, de ce chef de service qui m'avait prise "en affection". Du moins c'est comme ça que je le pensais. Il me qualifiait de tout un tas de petits noms doux ("ma chérie", "ma puce") ou m'appelait par mon prénom en rajoutant le possessif MON, me demandait de m'asseoir bien à côté de lui, et m'avait invité à un repas de service en précisant de ne pas venir avec mon copain. Il n'y a jamais eu de gestes, des paroles essentiellement, c'était du sexisme que l'on qualifiera d'ordinaire. Au fond, je ne sais pas ce qui est pire: qu'il abusât de son autorité pour pratiquer ce genre d'irrespect, ou bien que j'eus la naïveté de m'en sentir parfois flattée... parce qu'il était mon chef justement...

 

  • Enfin, je lance un vaste appel à mes blogueuses préférées rédigeant notamment sur Wordpress et Blogger, car je laisse régulièrement des commentaires chez elles qui se volatilisent. Suis-je vraiment la seule à connaitre ce problème? L'origine pour wordpress, je la connais: j'avais ouvert un compte chez eux avant de démarrer ce blog. Or j'ai beau essayer de modifier mon compte, rien à faire, mon profil n'est jamais reconnu, ou alors sous un autre pseudo. Il est également impossible de supprimer cet ancien compte. Il s'agit notamment des blogs Escarpins et Marmelade, La Casa di Catwoman (blog découvert récemment et que j'aime beaucoup beaucoup!) Demain j'arrête (pareil!). Bref, si quelqu'un a eu le même problème, je suis preneuse de solutions!

 

Toutes mes excuses pour ce billet complètement foutraque! 

Très bonne semaine!

Lire la suite

Favoris du moment # 7

9 Octobre 2017, 14:50pm

Publié par Zazimutine

Favoris du moment # 7

 

Avant toute chose, je voudrais remercier les milliers de fans qui s'inquiètent de mon absence sur les réseaux sociaux depuis 2 semaines, en particulier: George, du côté de Côme (on se prend un café quand tu veux mon gars!), Leonardo dans les alentours de Los Angeles, (à l'occasion, fais-moi penser à te rendre ta Prius, mec!), et Vanessa de Paris (merci pour les Louboutin mais tu sais j'ai arrêté les talons hauts depuis mon entorse!). Cette parenthèse personnelle étant refermée, si on se faisait un petit billet favoris du moment? Allez, hop, en piste:

 

Les émissions TV

Une fois n'est pas coutume, il n'y aura non pas zéro, non pas une seule, émission dans mes favoris, mais DEUX. Commençons par la plus "culture", si vous voulez bien, j'ai quand même une réputation (usurpée) d'intello à tenir. 

  • La grande librairie 

Cette émission littéraire, présentée par le charmant François Busnel, c'est clairement le nouvel Apostrophes. Souvenez-vous, petits scarabées ayant grandi dans les années 80: Apostrophes, Bernard Pivot, sourcils au taquet, discutant avec les plus grands écrivains, et lisant quelques passages avec emphase! Eh bien François Busnel, c'est tout pareil (en plus mignon!). J'adorais regarder Apostrophes avec mes parents quand j'étais petite, ces gens  lettrés, vêtus de vestes en tweed à coudières, qui utilisaient des mots savants et riaient d'un air entendu, tandis que je n'y comprenais goutte, je ne sais pas, ça me fascinait (et puis c'était le vendredi soir, donc nous avions le droit de veiller! Vous pigez le côté transgressif de l'émission littéraire là, non?). Bref, depuis que nous avons découvert l'émission, Papa Ours et moi, nous nous lovons sur le canapé tous les jeudis soir, devant France 5, à 20h50.

PS: je viens de découvrir que cette émission existe depuis 2008, oh my God, tout ce retard à rattraper!!

 

Favoris du moment # 7

 

  • Cousu main

La minute culturelle étant passée, je peux maintenant vous révéler ce qui occupe actuellement toutes mes soirées (au point d'en délaisser la lecture, quelle tristesse!): Cousu Main. Le concept de l'émission est simple : Cousu Main, c'est le Topchef de la couture. Même système: 12 candidats, un jury de "professionnels", et des défis à relever: épreuve du patron imposé, puis de la "coustumisation" comme dirait ma fille. Depuis que j'ai découvert ce truc, je suis complètement accro, je regarde même les saisons précédentes. Pire: j'ai contaminé mes filles qui regardent avec moi. Bien sûr , toutes les insupportables ficelle de la téléréalité sont là, on est sur M6 donc: 5 minutes de blabla avant le début de chaque émission qui résume l'émission précédente mais aussi celle à venir (ubuesque!), portrait des candidats toutes les 5 minutes, gros plans sur les larmes et les nez qui coulent, pub à gogo mais... n'empêche. Promouvoir la couture, c'est plutôt chouette, et puis de toutes façons j'adore la couture! Le tout est présenté par l'inénarrable Cristina Cordula, qui, bien qu'énervante avec son avis tout fait sur ce qui est "hyper tendance ma chériiiie!", est quand même vachement marrante. (Avez-vous lu l'article ou je m'imaginais faire l'émission de relooking avec elle au fait? C'est ici)

Favoris du moment # 7

 

Le disque: & de Julien Doré

Je ne pouvais pas ne pas parler du disque qui tourne en boucle dans ma voiture depuis des semaines; celui-là même dont je me suis tant moquée quand je l'ai entendu chez ma copine V. Eh bien oui, j'ai cédé, j'ai aimé, j'ai acheté Julien Doré. Ce n'est pas à proprement parler sa voix qui me fait vibrer, voix qu'il a d'ailleurs très ténue dans ce disque, (on dirait qu'il chuchote, on pourrait donc dire qu'il "chanchote"), mais plutôt sa musique et ses textes sensuels,  dans un ensemble apaisant, propice à la rêverie, voire à la fantasmagorie, non franchement, j'aime!

 

Le chemin: celui de la piscine, tous les mercredis midis

Miss Bonbon ayant enfin accepté d'apprendre à nager, tous les mercredis midis, nous nous rendons, à travers la campagne, dans le village d'à côté qui bénéficie d'une chouette piscine, et surtout, de places libres à l'école de natation. Notre dernier trajet à travers champs, sur Julien Doré à fond les ballons, a d'ailleurs suscité une nouvelle crise d'émerveillement chez miss Choco :"ooooh c'est tellement magnifique tous ces champs!!!":))

Et ça, c'est la vue plutôt sympa juste à coté de la piscine!

Et ça, c'est la vue plutôt sympa juste à coté de la piscine!

 

Le moment: nos activités à 4 mains

Le mercredi après-midi, pendant le cours de théâtre de miss Choco, nous nous rendons, miss Bonbon et moi dans notre café habituel , pour partager un chocolat viennois, en crayonnant de concert. Notre préférence va aux points à relier, elle, qui commence par le début, et moi par la fin, nos cheveux et nos feutres s'emmêlant, jusqu'à ce que nos traits se rejoignent... :) (voir en illustration de couverture)

Bonne semaine à tous et toutes, je ne serai probablement pas très présente encore dans les jours à venir, pour cause de multiples déplacements professionnels, je m'en excuse, je n'ai plus  trop le temps actuellement de lire les autres blogs et de laisser des commentaires. 

En revanche, si vous êtes sages, je republierai en fin de semaine un vieux billet rigolo!

A bientôt ;)

Lire la suite