> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } a la une - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Articles avec #a la une

And the winner is...

13 Février 2017, 12:04pm

Publié par Zazimutine

And the winner is...

Ce ne sera pas une surprise pour vous mais sachez, chers lecteurs non blogueurs, que pour tenir un blog, il faut disposer d'une bonne dose de narcissisme pour ne pas dire un narcissisme certain. Alors oui, je pourrais vous faire croire que non, pas moi, hein, moi je suis le chantre de la modestie, d'ailleurs tenez, je ne publie jamais de selfies, vous n'avez jamais vu ma tête, je tiens par dessus-tout à mon anonymat et, tiens la preuve, je n'ai parlé de mon blog à personne. Mon Dieu comme ce serait prétentieux de dire à mes amis "lisez-moi, regardez comme ce que j'ai à dire est intéressant!" Non, non, pas moi, je ne suis pas comme ça! Ouh la menteuse. Est-ce que penser que ce qu'on pourrait dire peut intéresser des inconnus n'est pas tout aussi prétentieux. Bien sûr que si. Tenir un blog est pour moi une preuve majeure d'immodestie, ce n'est pas sans honte que je le reconnais, mais c'est comme ça.

Et comme si ça ne suffisait pas, voila que des copines blogueuses m'ont demandé, en me nommant pour le Grammy award  Liebster award pour la 4ème fois, de parler encore un peu plus de moi. Oui de temps en temps, les blogueuses, entre elles, se soutiennent en s'attribuant un prix, un peu comme les césars (mes précédentes nominations ici et ). Pas toujours facile en effet de continuer à exister au milieu de milliers d'autres blogs toujours plus sympas, plus jolis, plus intéressants que le vôtre. Alors on se donne un petit coup de pouce, on met des liens vers les blogs de copines, et on leur demande de répondre à un questionnaire pour mieux les connaitre.

C'est ainsi que simultanément, je me suis trouvée nominée par la talentueuse Frau Pruno du blog Escarpins et marmelade, et par la pétillante Mamandelire du blog éponyme, pour ce fameux césar du meilleur espoir. Car oui, ce prix ne concerne que les petites blogueuses comme moi ayant fort peu d'influence (moins de 200 abonnées). Comme mon blog existe depuis 3 ans et demi, obtenir un prix du meilleur espoir, c'est un peu comme se sentir dans la peau de cette actrice qui arpente les castings depuis 10 ans et se retrouve enfin nominée  pour son 56ème film à plus de 40 ans mais bon, on ne va pas se gâcher le plaisir.

Je vais donc répondre aux questionnaires adressés par ces demoiselles, et je présente mes excuses aux lecteurs absolument pas intéressés par les menus détails de ma vie.

 

Celui de maman délire:

1) Quel est ton plus ancien souvenir d’enfance ?

Pendant longtemps j'ai prétendu me souvenir de ma naissance, ça faisait beaucoup rire mon entourage, mais là j'avoue j'ai oublié. Mon plus vieux souvenir actuellement est je crois ma rentrée en maternelle, une maitresse en tailleur rouge, chignon haut perché, pommettes rouges façon poupée russe, l'air très sévère, et moi terrifiée (ça commençait bien!)

2) Quel métier exerces-tu dans ta vie rêvée ?

Oh plein: comédienne, inspecteur de police criminelle, prof de français...

3) Raclette ou tartiflette ?

Raclette, j'adore!!

4) Ton Disney préféré ? (mais si t’as forcement un Disney préféré !! )

Euh pfff alors là je sèche, il y en a tellement... Zootopie l'an dernier est celui que j'ai préféré; mais non, je ne suis pas très Disney.

5) Tu es parachuté sur une ile déserte, tu as droit à 3 objets…

Une liseuse, un saucisson, un verre de vin rouge, le bonheur!

6) Quel est le sport que tu détestes le plus ?

A faire ou à regarder? A regarder: la formule 1, beurk. le tour de France aussi, ça me donne envie d'avaler une boite d'antidépresseurs. A faire... aucun.

7) T’as prévu quoi pour le 31 ?

Désolée, cette question est devenu obsolète.

8) Tu es plutôt réincarnation, paradis, le néant … ? ( oui elle envoie du lourd celle là ! )

Néant malheureusement, du coup ça ne donne pas très envie d'y aller

9) Ton apéro favori ?

Un verre de vin et du saucisson (je suis lyonnaise je rappelle!)

10) Le prénom de tes grand-mères ?

Honorine et Aline

11) Ton péché mignon ?

Le chocolat Bonnat au praliné; mais je peux pas en manger beaucoup parce que ça chatouille la gorge et que j'ai toutes les peines du monde à en trouver.

Le questionnaire de Frau Pruno:

1) Une blogueuse qui t'a particulièrement marquée?

Caroline, du blog pensées by Caro. C'est vraiment elle qui m'a donnée envie d'ouvrir mon propre blog. J'aime son humour, sa franchise, sa vision du monde. Bref, ça pourrait être une bonne copine si ce n'était pas une star de la blogo ^_^

2) Ton plus grand regret?

Avoir laissé mes peurs gouverner ma vie.

3) Ton réseau social préféré?

Je ne suis ni sur Twitter, ni sur Instagram (péché mortel pour une blogueuse semble-t-il!); je ne fréquente Facebook que pour publier mes billets de blog... je dirais donc Messenger qui me permet d'échanger au quotidien avec mes copines.

4) Ton article préféré dans la blogosphère?

Aucun ne m'a marqué au point que je pourrais le citer.

5) Ton parfum?

En ce moment un truc de Guerlain dont j'ai oublié le nom. Je ne suis pas fidèle aux parfums, ça ne m'intéresse pas.

6) Ta série préférée?

La dernière en date: Trapped, série slandaise que j'ai dévoré!

7) Une photo qui t'inspire?

Toutes les photos de mer!

8) Une musique que tu aimes écouter?

Dominique A, surtout son dernier album: Eleor

9) Un prénom que tu aurais aimé porter?

Celui de chacune de mes filles pour commencer. Sinon un prénom qui revêt déjà une certaine classe à lui tout seul: Garance, Bérénice. Après t'as intérêt à l'incarner un prénom pareil!

10) Ce que tu fais en premier lorsque tu te lèves le matin?

Absolument rien qui mérite d'être raconté je t'assure!

11) Un mot qui te plaît?

Maman est le mot que je préfère dire et entendre (même si c'est un lieu commun!).

Voilà, vous savez tout sur moi.

Je remercie très chaleureusement Frau Pruno et Mamandélire de leur nomination et surtout de leur fidélité!!

En principe, je devrais à mon tour établir un questionnaire et nominer 11 blogs débutants, mais je l'ai fait les fois précédentes et ça prend énormément de temps de chercher des nouveaux blogs qui me tapent dans l'oeil (je rappelle qu'en plus je n'ai toujours pas d'ordinateur en état de marche à la maison!). Je vais donc plutôt me permettre de citer mes blogs préférés:

1) les rigolotes

Games of momes , la vie de famille façon série TV, hilarante!

Colombe linotte, qui décrit chaque mois de l'évolution de son bébé avec un humour et une  tendresse bouleversante. Si vous ne la connaissez pas encore, foncez, c'est une véritable  auteure!

Escarpins et marmelade, elle aussi drôle en plus d'être une belle plume (énervante!)

Mamandélire, l'autodérision incarnée, l'enthousiasme contagieux!

Alice au pays des couches; la première blogueuse que j'ai nominée il y a 3 ans; resté longtemps inactif, son blog reprend vie!

2) les "quotidiens de maman"

La vie en Tisanie, maman de 2 petites filles, prof d'anglais, dans le nord de la France

Lilicerise, 2 enfants, une vie en Charente qui ressemble à s'y méprendre à la mienne en Bretagne

Die Franzoesin, maman en Allemagne d'un petit garçon; un point de vue toujours très intéressant et argumenté sur la maternité

Pomme en Bretagne; 3 enfants, prof remplaçante à ses heures; une vie de famille forcément mouvementée!

3) les "lifestyle"

Koalisa, maman, prof, mais aussi voyageuse et amatrice de séries tv de qualité!

ellea40ans, maman de 3 enfants, expatriée au Moyen-orient, un témoignage toujours passionnant!

4) les blogs "humeur"

Ridée rieuse; quinqua assumée, grand-mère attentive, un style bien à elle: concis mais toujours percutant.

La cacahouete cosmique: une blogueuse qui n'hésite pas à donner un coup de pied dans la fourmilière, des billets engagés, une liberté de ton qui fait souffler un certain renouveau sur la blogosphère si consensuelle!

5) les stars

Pensées by Caro, dont j'ai parlé plus haut; je lui suis fidèle depuis 4 ans et c'est le premier billet que je lis en allumant mon téléphone le matin.

Marjoliemaman; maman de 3 enfants en Bretagne (tiens tiens!); inspirante!

...

Y en a plein d'autres mais j'avoue que je sature d'insérer des liens là tout de suite! Alors, bonne lecture! ;)

Lire la suite

Miss de novembre

28 Novembre 2016, 13:50pm

Publié par Zazimutine

Miss de novembre

Quelques nouvelles des miss, en ce mois de novembre quelque peu pluvieux:

Miss Choco (8 ans 3/4)

- aimerait vivre dans une médiathèque; ainsi, ne s'ennuierait jamais. Adore lire, en particulier "les-cabane-magique-les-dragons-de-salsara-les-Amandine-Malabulle-les-J'aime-lire-les-Asterix", tout ça dit très vite, sans respirer, de préférence pendant le repas (voir plus bas);

- se demande si son cartable est un garçon ou une fille. Oui je sais, moi aussi j'ai peur.

- va devoir porter un appareil dentaire à partir du printemps. L'appareil + les lunettes, ça commence à faire... mon coeur saigne...

- aime par dessus tout la danse et s'entraine toute la journée à faire ses dégagés. C'est mignon. Et un peu agaçant (surtout pendant la douche);

- a pris la fâcheuse habitude de siffloter un peu tout le temps (entre les "dégagés"). C'est agaçant. Et pas si mignon;

- est toujours aussi difficile à table; après 8 ans et des brouettes, rien n'a changé. Le repas semble être LE moment où miss Choco a décidé de nous raconter sa vie dans les moindres détails, évitant ainsi d'être confrontée au contenu de son assiette,

- dit que Zootopie est le fim qui a "marqué sa vie". Ainsi qu' Une vie de courgette (vu il y a 15 jours je le rappelle) ^_^

 

Miss Bonbon (6 ans 3/4)

- a adopté plein d'expressions locales; parle des "gars" au lieu des "garçons", dit des choses comme: "j'ai hâte à vendredi", et: "où on en était rendu?". Autant de nouveautés pour moi, qui avais eu tant de mal à m'adapter au parler toulousain;

- aimerait se faire percer les oreilles mais défaille chaque fois que je lui précise que ce n'est pas indolore,

- a très envie de porter du vernis à ongles comme les dames (euh...comment te dire? non!).

- a décrété tout à coup que sa couleur préférée était le violet;

- a plein plein plein de phobies;

- a accepté de se faire couper les cheveux, ce qui lui va à ravir (même si elle va probablement me maudire pendant ses 25 ans de psychanalyse à venir, maintenant);

- commence à pas mal savoir lire mais est une flemmarde de l'écriture; se sent généralement "très fatiguée " après une ligne d'écriture de syllabes ( ba bo bu be bi).

 

PS1: Oui, cette photo a vraiment été prise en novembre; le 1er, certes, mais en novembre ;)

PS2: les nouvelles des miss sont toujours d'après une jolie idée de Marjoliemaman

Lire la suite

"Les Experts"en Bretagne

6 Septembre 2016, 12:07pm

Publié par Zazimutine

&quot;Les Experts&quot;en Bretagne

De notre envoyé spécial en Breizhibeauté-de-Bretagne:

La semaine dernière à Kerbled, dans une maison individuelle de la rue kernonyme, s'est déroulée une scène de crime particulièrement terrifiante.

Les faits

Aux environs de 19h, mercredi soir, ce père de famille, qui préfère rester anonyme et que nous appellerons désormais Papa Ours, laissait, au moment du repas, négligemment tomber l'information selon laquelle un individu s'était introduit dans le garage de cette banale maison de banlieue, la nuit précédente.

Immédiatement, nos experts en analyse criminelle furent dépêchés sur les lieux et se mirent à l'oeuvre; en exclusivité, quelques éléments de leur enquête:

Indice numéro 1

L'individu a laissé la trace de ses empreintes dentaires sur des végétaux de type Solanum lycopersicum L, laissant supposer une mâchoire de petite taille mais néanmoins puissante; une analyse est en cours auprès de nos experts en odontologie afin d'obtenir une empreinte mandibulaire.

Indice numéro 2

Le criminel a une propension certaine à la gourmandise, puisqu'ayant réussi à grignoter un emballage plastique fermé, afin de pénétrer dans un paquet de viennoiseries de type briochus-aux-pépitus de-chocolatus, attiré probablement par l'aspect sucré/gras/chocolaté de la chose. Cela permet d'estimer un gabarit assez conséquent, nous orientant vers un individu de souche Amérique du nord.

Indice numéro 3

L'individu, victime d'un stress important et/ou, d'un repas trop riche, a laissé derrière lui des traces substantielles d'excréments de très petite taille, laissant supposer un orifice anal anormalement petit par rapport à sa taille, donc probablement victime d’une pathologie digestive terminale de type micro-rectum. Des prélèvements ADN ont été réalisés et nos experts interrogent actuellement tous les spécialistes en micro-rectologie de la région, afin d'établir une liste de suspects possibles parmi leur patientèle. Les pharmaciens de Kerbled seront également mis à contribution, afin de déterminer si un suspect s'est présenté dans la journée de mercredi dernier, demandant de toute urgence des anti-diarrhéiques et des anxiolytiques.

indice n°1, 2 et 3indice n°1, 2 et 3indice n°1, 2 et 3

indice n°1, 2 et 3

Après étude de ces différents éléments, nos experts ont pu supprimer de la liste des suspects:

- les individus de type humanoïdes, trop grands, trop impatients, et trop soucieux de leur santé pour grignoter des substances issues de la pétrochimie afin d'accéder au Graal.

- les individus de type ailés; après étude biochimique des excréments (décidément!) laissés par le suspect, il s'avère que la composition en substances fromagères élimine formellement cette catégorie de criminels

Tous ces éléments ont permis d'établir le portrait robot suivant:

Cochon? Hérisson? Souris?

Cochon? Hérisson? Souris?

 

Si vous rencontrez cet individu, surtout n'intervenez pas, mais prévenez notre équipe d'experts au plus vite!

PS1: au passage, si vous avez une idée de piège à souris non létal (pour la souris), je suis preneuse

PS2: merci Delphine de m'avoir soufflé involontairement cette idée :)

Lire la suite

Tous azimuts # 9

29 Juin 2016, 16:19pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 9

 

Toutes mes excuses pour ce long silence, la vie étant ce qu'elle est, l'inspiration, l'envie, le temps (rayer la mention inutile), viennent parfois à manquer.

Sans plus de commentaires sur ma vie actuelle (que nous pourrions résumer par un "c'est la merde!" fort à-propos), me revoici donc avec un billet bazar, histoire de se remettre dans le bain.

Ces dernières semaines, tous azimuts:

  • Nous avons assisté au départ de Tara (ci-dessus), le bateau océanographique parti pour 2 ans explorer les coraux des mers du sud (pour résumer hein, il va juste y avoir 148 étapes entre-temps); il était assez émouvant ce départ je dois dire, et semble avoir fortement impressionné miss Bonbon, si l'on se réfère à l'abondance de ses dessins en rentrant (ça, et les démonstrations de danses tahitiennes qui l'ont littéralement scotchée; là, j'attends qu'elle me dise qu'elle veut faire de la danse tahitienne; je SAIS que ça va arriver; j'attends).
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9

 

  • J'ai enfin pu me rendre au cours de pâtisserie avec un chef pâtissier renommé, qui m'avait été offert pour Noël par papa Ours; c'était rudement chouette!! Le pâtissier était très sympathique, accessible, et tout était complètement à notre portée; voici donc en photo mon joli petit dessert 4 étoiles. Bref, ça m'a tellement plu qu'à mon anniversaire, une semaine plus tard, papa Ours m'a offert... un nouveau cours de pâtisserie ^_^
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9
Tous azimuts # 9

 

  • J'ingurgite des séries de façon totalement déraisonnable, ce qui m'a poussé à abandonner mes lectures (maaal!). Dernières en dates:

- Luther, série britannique très glauque, pas mal mais doublage catastrophique;

- Orphan Black, scenario intéressant dans le genre fantasy, j'ai pourtant vite décroché;

- How to get away with murder, mon coup de coeur! Je vous en reparlerai dans mes favoris.

- Suits, série en cours, ou Ally Mac Beal version mecs en 2011; ce serait une très bonne série-repassage, comme j'aime à nommer ces séries que l'on peut écouter en repassant sans vraiment les regarder, s'il n'était pas dommage de passer à côté du regard de velours du beau Harvey Specter! (miam!!)

 

  • Du bonheur d'habiter en Bretagne côtière, avec l'été qui arrive (enfin, ça, c'était la semaine dernière!). Lors d'un fameux mercredi après-midi, nous avons pu nous rendre à Quiberon, dont je ne suis pourtant pas une grande fanatique, et en découvrir un tout autre visage (avec pause-glace obligatoire sur la grande plage tout de même!)
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9

 

  • J'écoute en boucle le dernier album de Miossec, Mammifère. J'écoute toujours les albums de Miossec en boucle c'est un principe (je crois que je les ai presque tous). Que dire de ce nouvel opus? S'il n'a pas beaucoup progressé en chant, il faut bien le reconnaitre, l'univers musical est un peu différent des précédents, moins rock, plus éclectique, intéressant. Néanmoins, mon préféré reste celui qui me l'a fait découvrir, et pour toujours je crois: 1964 (ou l'impossiblité d'égaler la première fois!).
  • Et puis la fin de l'année scolaire se profile, et avec elle, son lot de kermesses, spectacles de danse et autres repas de fin d'année. Mais c'est qu'on se mettrait à avoir une vie sociale bretonne dites-donc!

A très vite!

Lire la suite

Miss de mai

2 Mai 2016, 11:40am

Publié par Zazimutine

Miss de mai

 

Quelques nouvelles un peu détaillées des miss, en ce joli mois de mai (comme cette photo ne l'illustre pas!):

Miss Choco (8 ans)

- j'ose à peine l’écrire, tant les choses sont souvent fragiles avec elle, mais, 8 mois après sa rentrée dans cette nouvelle école, notre aînée semble avoir enfin apprivoisé ses camarades de classe (à moins que ce ne soit le contraire!); raconte qu'elle joue avec "les filles" à la récréation, me parle souvent de L. ou de N., et était même contente d'être aux TAP dans le même groupe que C. Bref, sa vie sociale à l'école semble enfin exister, et je pense que sa maîtresse n'y est pas étrangère (coeur avec les doigts-vous savez que j'ai un coeur d’artichaut avec les instits!);

- change régulièrement de projets d'avenir; fini le projet restauratrice/créatrice de bijoux, miss Choco veut désormais tantôt être aventurière, tantôt résoudre des enquêtes; une carrière de comptable ne lui serait également pas désagréable (nous parlons d'une enfant qui fait des additions pour se détendre... oui j'avoue, je lève les yeux au ciel en l'écrivant);

- n'aime plus la gym; veut refaire de la danse l'année prochaine et apprendre à jouer du piano;

- se transforme au niveau physique; si on n'est pas encore à l'âge de la puberté, son corps n'est pourtant plus tout à fait celui de la fillette fluette qu'elle a été;

- dévore les livres au point que nous manquons cruellement de denrées littéraires, malgré nos visites régulières à la bibliothèque municipale;

- est d'une curiosité insatiable; veut tout savoir et tout comprendre, même (surtout?) ce que ses parents ne comprennent pas;

- remonte les manches de son pyjama et se frotte les bras pour s'endormir le soir "parce que c'est frais et ça fait du bien"; et ce grosso modo depuis 8 ans;

- déteste, mais vraiment, déteste les pantalons slims, à cause de leur inconfort! (comme on la comprend)

 

Miss Bonbon (6ans)

- est très préoccupée par sa vie amoureuse; me saoule parle à longueur de journée de son amoureux (date du mariage, prénoms et nombre d'enfants etc...); a même failli nous faire comettre un incident diplomatique 2 semaines avant sa fête d'anniversaire, en changeant brutalement de prétendant; est finalement revenue sur sa décision (ce n'était qu'une bluette de passage);

- est très au courant de la façon dont on fait les bébés depuis que miss Choco a emprunté à la bibliothèque "l'Encyclopédie de la vie sexuelle pour les 7-9 ans" (j'ai voulu me la jouer mère détendue sur le sujet); depuis, me pose toutes sortes de questions angoissantes du genre "est-ce qu'un enfant peut avoir des bébés s'il fait l'amour?", "est-ce qu'on se met parterre pour faire l'amour?" etc...; dans ce contexte, m'a demandé la semaine dernière si elle pouvait inviter son amoureux à dormir. Bref, je redoute le moment où elle va me demander, à 6 ans, de la conduire chez le gynécologue (vu que la super encyclopédie aborde également la question de la contraception). Au secoooours! (j'ai dit non pour inviter l'Amoureux à dormir);

- est toujours aussi passionnée par les princesses, sa préférée étant Horreur, pardon, Aurore (la belle au bois dormant);

- aimerait arrêter toutes ses activités extra-scolaires; j'ai cédé pour la gym, mais tenu bon pour l’éveil à la musique, faut pas charrier, petite demoiselle!

- est très casanière; se contenterait de jouer toute la journée à la maison avec sa soeur, plutôt que sortir en balades ou je ne sais où, activités qu'elle trouve toujours à priori "nulles"; même la plage ne trouve grâce à ses yeux;

- refuse d'apprendre à nager (quand on vit au bord de la mer c'est d'un pratique!);

- n'aime pas tellement l'école; mais veut être maîtresse quand elle sera grande, et fait régulièrement l'école à ses poupées ou à sa sœur;

- adore aussi les livres, qu'elle feuillette en racontant l'histoire à voix haute (usage du passé simple de compétition inclus);

- a la phobie des chiens;

- suce son pouce, encore et encore.

 

Les actualités des miss sont toujours sur une idée de marjoliemaman.

Lire la suite

Tous azimuts # 7

23 Février 2016, 13:20pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 7

 

Me revoici sur les ondes après une jolie semaine de vacances très ressourçante dans les Alpes, mais toujours en panne sèche d'inspiration. Il faudra donc se contenter de 2-3 idées, couchées en vrac sur le clavier:

- nous avons repris le ski après une quasi dizaine d'années de stand-by. Autant vous dire que la reprise a été rude, notre condition physique ayant été mise à rude épreuve par la vieillerie, et par les centaines de petites découvertes gastronomiques dont nous avons été si friands au cours des dix dernières années. Miss (casse)Bonbon, comme nous nous y attendions, a râlé tous les jours à l’idée d'aller skier; mais nous avons tenu le coup et elle était finalement fière de voir une médaille épinglée sur son pull, et de la présenter en classe à ses copains. Quant à Miss Choco, elle a semblé apprécier à peu près tout: le ski, la luge, les jeux dans les igloos, les traineaux à chiens maigrissimes, et les attelages de rennes gringalets (pathétiques).

Et puis la montagne enneigée, quel bonheur! Ces paysages me procurent le même sentiment que voir la mer: admiration> béatitude> apaisement (ci-dessus, la fameuse "mer de nuages")

Tous azimuts # 7

 

- pour la première fois nous sommes donc rentrés de vacances en Bretagne (et non partis en vacances en Bretagne), impression étrange. Ce qui m'a permis de m' interroger: à 6 mois de notre emménagement, est-ce que je me sens chez moi ici? Pas vraiment. Est-ce que je me sentirai un jour chez moi? Aucune idée. Est-ce que je me suis déjà sentie un jour chez moi? Ca reste à éclaircir.

- histoire de se remonter le moral, nous sommes allés au cinéma en cette veille de rentrée, voir Zootopie. Un choix idéal pour affronter la reprise dans la bonne humeur, extrêmement drôle, bourré de clins d'oeil au cinéphiles, et porteur d'un message sur la tolérance plutôt bienvenu en ces instants, même si je doute qu'il soit perceptible par les plus petits.

Pour un bon moment en famille, je vous le recommande vraiment!

Passage avec les paresseux, à hurler de rire!

Passage avec les paresseux, à hurler de rire!

- je m'interroge, pour la 4ème fois consécutive: tenté-je ou ne tenté-je pas, d'envoyer ma candidature pour être juré du prix du livre Inter; et si oui, que raconté-je dans ma lettre de motivation? Ce brouillon qui nait dans ma tête ira-t-il rejoindre les autres dans les textes jamais utilisés?

Si vous voulez tenter votre chance, c'est ici.

- cette panne d'inspiration dure, dure, beaucoup trop à mon goût. Je ne sais pas si tenir ce blog a encore un sens à vrai dire. Pourquoi, pour qui, autant de questions qui me taraudent...

A suivre (ou pas).

Lire la suite

Actualités des miss #nov 2015

8 Novembre 2015, 17:04pm

Publié par Zazimutine

Actualités des miss #nov 2015

 

Miss J (7 ans et demi)

- Après une rentrée un peu difficile pour elle, semble s'être constitué un petit groupe de copains dans la cour, avec lesquels elle joue "aux billes", "au loup", et "à la barre". Boude en revanche ses camarades de classe auxquels elle ne semble pas beaucoup s'intéresser.

- Aime beaucoup sa nouvelle école, principalement en raison de la présence de la structure de jeux (il n'en faut pas beaucoup pour satisfaire un enfant)


- A toujours des problèmes d’endormissement ; ainsi qu’une nouveauté : la phobie des membres amputés. Oui... nous vivons dans une famille épanouie. Se sent beaucoup mieux,  cela dit, depuis qu'on lui a expliqué qu’on ne peut pas vivre avec une tête coupée, l’idée de croiser une personne sans tête lui étant sans doute insupportable. Nous allons donc voir une psychologue bientôt. Il a juste fallu 2 mois pour obtenir un rendez-vous, les psychologues bretons semblant débordés. J'ai appris à l'occasion de cette prise de rendez-vous que l’angoisse de perte de membre va avec l’angoisse de séparation déjà diagnostiquée à Toulouse. Je suis rassurée de savoir que miss J a développé une angoisse de séparation "toutes options incluses"! Et je confirme. Cette enfant me regarde comme si j’allais littéralement me consumer sous ses yeux ; c’est flippant.

- S’est prise de passion pour les pompiers ; du coup veut un déguisement de pompier pour Noël. Mais attention, un bleu, avec un pantalon et un casque. Un vrai  quoi. J'angoisse déjà à l'idée des jeux que cela va occasionner...


- Démarre une collection de peluches : après Christophe (gros-lapin-tout-doux), et Nino (lapin-si-doux), sa dernière acquisition (achetée avec son argent!): un renard baptisé Gaspard (ou Gustave, j’ai un doute !)


- A hérité de la myopie de sa mère et va devoir porter des lunettes… tout au moins dès qu'elle aura vu l’ophtalmo dans 2 mois, les ophtalmos bretons semblant bla bla bla...

Miss M (5 ans et demi)


- N’a eu aucune problème d’intégration dans sa nouvelle école ; certainement en raison du fait qu'elle raconte NOTRE vie à tout le monde; également grâce à un subtil système de pot-de-vin bien rôdé: promettant à tous ses camarades une invitation à son anniversaire, elle reçoit déjà des cadeaux… ce n’est pas comme si son anniversaire était en février bien sûr... (quelqu'un peut lui dire que ce n'est pas Eddie Barclay qui organise la fête?)


- A des jambes interminables ; d’ailleurs c’est simple, seules ses jambes semblent grandir. C’est assez étrange de voir cette bouille de bébé, avec son parler encore très 5 ans-et-demi à base de suçotis de pouces et autres zezaiement, littéralement posé sur ce corps de gazelle.


- A toujours un aussi "fort" caractère (formulation bienveillante!)


- A l’inverse de sa sœur, a des goûts très arrêtés : ne supporte pas d’avoir des dessins sur ses vêtements par exemple (sauf si ça brille), quitte à gratter le dessin avec ses ongles...


- Vient de perdre sa première dent; je ne me lasse pas de son sourire quelque peu "édenté"

- Démarre une collection de boules à neiges (youpiiiie!)

- Se fait appeler "Georges Pernout" par son père depuis que je lui ai acheté une parka trop grande pour elle (l'humour, ce mode de vie - si vous n'avez jamais vu Thalassa, nous ne rirez pas!).

Suite au prochain épisode.

Lire la suite

Favoris du moment #1

6 Novembre 2015, 13:05pm

Publié par Zazimutine

Favoris du moment #1

 

Ah ah, je vous avais prévenu que j'allais m'astreindre à une certaine discipline d'écriture! Même si à ce stade, 4 billets dans la semaine, on doit plutôt parler d'acharnement! Une soif inextinguible d'écrire en ce moment, je surfe donc sur la vague et vous propose mes favoris du moment.

Cette semaine, j'ai aimé:

1) Préparer un flan pâtissier selon la recette de Jérôme le Teuff, pâtissier breton, recette, du reste, dénichée dans un magazine de salle d'attente. Le flan étant le dessert préféré de Papa Ours, voilà que celui-ci est rentré directement dans son top 3. Auto-congratulation!! Mais c'est vrai qu'il était bon mon flan!

Favoris du moment #1

 

2) Entendre la pluie tomber sur le velux. Vous le visualisez le cliché romantique où l'on écoute la pluie tambouriner sur le toit pendant qu'on est bien à l'abri sous son plaid? Même si 1) je n'ai pas de plaid 2) pour l’heure, la pluie ne tambourine pas gentiment au carreau... elle se déverse plutôt telle des paquets de mer déferlant sur Ouessant (on reste dans la métaphore bretonne quand même, obligé)...

Favoris du moment #1

 

3) J'aime décidément beaucoup l'écriture si sensible et si délicate de Camille, jeune blogueuse émigrée au Canada. Le genre d'écriture qui n'autorise presque pas le moindre commentaire, tant on a juste envie de ne pas déranger, ne pas faire de bruit surtout pour ne pas bouleverser ces mots qui semblent alignés dans un fragile équilibre. Seulement entrer sur son blog à pas de loups, et le quitter sur la pointe des pieds. Le genre d'écriture qui, personnellement, me donne envie de stopper toute velleité d'écriture, tant j'ai l’impression de produire de la mélasse à côté (et encore je reste polie). A retrouver ici.

4) J'aime cette vieille machine à coudre héritée de ma grand-mère, que j'essaie de restaurer (et ce n'est pas une mince affaire!) afin de la disposer au salon, en objet déco.

Favoris du moment #1

 

5) J'aime la vision de Germain sur son métier de médecin. Si vous avez le courage d'aller jusqu'au bout de son billet sur la loi Touraine, nul doute que vous n'en sortirez pas indemne. A lire ici.

6) J'aime enfin ce tout petit coin de ma cuisine (voir plus haut) où j'arrive à disposer quelques fleurs du jardin (sauf les coquelicots evidemment, ce sont des faux!).

Lire la suite

Le déménagement galère en 10 leçons

11 Septembre 2015, 15:46pm

Publié par Zazimutine

Le déménagement galère en 10 leçons

 

Comme vous le savez, j'ai eu la chaaaaance, il y a peu, de vivre un déménagement.

Je ne suis pas sûre d'avoir une grande légitimité pour vous prodiguer des conseils dans ce domaine, en revanche, je suis certaine de ce qu'il faut faire pour vivre un bon gros déménagement tout pourri. C'est parti!

1) Emmagasiner

Pour bien galérer lors votre déménagement, rassembler le plus d'affaires possible est indispensable. Vous pensez bien que plus vous aurez de meubles et d'objets en tout genre, plus vous aurez de chances de peiner. Dans cette optique, avoir un grenier est très utile. Dans notre ancien chez-nous par exemple, nous avons trouvé très pratique d'avoir un grenier pour y stocker un maximum de choses (grenier accessible par une échelle qui plus est). Ainsi donc, tout ce qui ne nous servait plus ou peu, y était entreposé, couvrant à la fin une surface d’environ 20m2: emballages, mobilier d'enfant désuet (poussettes, lits, berceaux, jouets, j'en passe...), affaires de sport, emballages, costumes de théâtre, emballages...

Maintenant que vous avez thésaurisé, une bonne dizaine d'années dans l'idéal, il est temps de vider votre grenier.... allez, bon courage!!

2) Prévoir peu de temps et/ou avoir des enfants

Autre pré-requis pour bien galérer: démarrer les cartons peu de temps avant le déménagement. De toute façon vous n'arrêtez pas de regarder votre appartement en vous disant que "finger in the noise" le déménagement, vu que vous n'avez pas tant de choses que ça (vous avez oublié le grenier). Pour un peu vous vous vanteriez d'être un individu plutôt détaché du matériel...

Par ailleurs, avoir des enfants est d'une grande aide. Pour peu que vous soyez seul avec vos enfants dans la période précédent le déménagement, nul doute que vous n'aurez pas le moindre temps pour commencer à faire des cartons. Ou alors vous serez trop épuisé le soir pour vous âtteler à la tache.

Pour ma part, j'ai fait 3 ou 4 cartons un mois avant la date, histoire de me rassurer. La centaine qui a suivi  a été emballée dans les 15 jours précédent le jour du déménagement (sans enfants cette fois!)...

3) Faire les cartons seul/e

Evidemment faire les cartons seul/e présente des avantages: pas de disputes possibles avec votre conjoint. Néanmoins, vous auriez gagné 2 fois plus de temps. Inutile de vous préciser que plus le temps va passer, plus vous allez paniquer. Et dans la panique vous allez donc faire les cartons n'importe comment. Ne me remerciez pas, vous le ferez lors de l'emménagement!

4) Etre indécis

Vous avez un problème: vous et votre conjoint êtes indécis. Du coup vous avez du mal à trier, jeter... Alors vous mettez de coté, vous prendrez une décision plus tard. Sauf que là, vous allez devoir mettre toute cette indécision cumulée en carton et là, je peux vous dire que vous allez le regretter. Car il va falloir prendre un bon millier de décisions en très peu de temps: jeter, garder, donner??? Surchauffe cérébrale assurée!!

5) Ne pas prévoir de garder des objets utiles

Bien sûr, n'oubliez pas de bien mettre en carton tout ce qui pourrait vous servir les jours précédant le déménagement, le jour J, et les jours suivants: draps, affaires de toilette, nécessaire pour le ménage avant l’état des lieux, outils etc... Voilà, c'est bon, vous n'avez plus rien sous la main.

6) Déménager en été et/ou habiter une région chaude

Une bonne petite canicule au moment de votre préparation accélérera le processus de dépressurisation psychologique, faites-moi confiance!

7) Vider le garage au dernier moment

Le garage c'est du gâteau, prévoyez de le faire le dernier jour. Oui, vous allez découvrir encore et encore des emballages, voire des meubles dont vous ne soupçonniez plus l'existence. Oui vous allez faire 5 aller-retour à la déchetterie dans la journée, et serez à deux doigts d’accepter la proposition de mariage du monsieur à l'accueil, mais vous allez le vider ce garage!

8) Avoir un scooter

Vous êtes généreux. Vous voulez partager votre galère avec les déménageurs professionnels qui viendront chez vous. Donc ayez un scooter. Qui ne marche pas de préférence. Par exemple, une batterie à plat depuis des années. Il va falloir alors le pousser. Réservez une surprise à vos déménageurs. Lorsque ces messieurs se proposeront de monter le scooter dans le camion, vous vous apercevrez qu'il y a un antivol accroché à la roue avant; dont la clef est.... quelque part dans un carton. Un antivol non relié à un point fixe certes, mais avec une roue qui ne roule pas. Les déménageurs devront donc ruser en hissant la bête ( qui pèse un âne mort) sur une plate-forme à roulettes pour le conduire dans le camion. Marrant non? (ayez tout de même à l'esprit que vous serez probablement mort de honte avant votre arrivée dans votre nouvelle maison).

9) Réparer soi-même

Une fois le camion rempli, il reste le ménage à faire, et plein de petits détails à corriger avant l'état des lieux. Un interrupteur que vous aviez enlevé (car gênant un meuble) à remettre par exemple. Vous armant de courage, vous irez acheter un interrupteur (puisque le précédent est evidemment parti dans un carton!) et vous allez le poser (je vous passe l'étape du choix de l'interrupteur en hot-line avec Mr Ewing). Miracle, la lumière jaillira. Mais l'autre interrupteur de la pièce ne fonctionnera plus. De même que tous les prises electriques du reste de la maison.... Ne vous plaignez pas, vous avez un interrupteur qui fonctionne!

10) Oublier de vider un tiroir

Vous avez bien sué? Malgré tous ces petits désagréments, vous y êtes arrivé? Le camion est parti et l'appartement est nettoyé? Ce n'est pas fini! Car au moment de l'état des lieux vous vous apercevrez que vous avez oublié de vider un tiroir. Dont vous viderez alors précipitamment le contenu dans votre sac à main... tellement classe!

 

Sachez que si vous suivez mes conseils, il est probable que votre emménagement sera tout aussi compliqué que l'étape précédente....

Mais au moins vous aurez presque appris à changer un interrupteur!

 

PS: grand merci à

- F. et V., mes amis secourables

- Grand-papa et Grand-maman Ours pour les 15 jours sans enfants

- Jouji et Mr Ewing pour les nombreux épisodes de hot-line (et pour l'emménagement!)

 

Lire la suite

J'ai testé pour vous: le casting de cinéma

19 Juillet 2015, 22:40pm

Publié par Zazimutine

J'ai testé pour vous: le casting de cinéma

 

Il y a 15 jours, je vous le racontais dans mon article précédent, j'ai eu un rendez-vous professionnel d'une extrême importance, m'obligeant à monter de toute urgence à Paris.

Bon, en fait, j'ai menti. Je suis juste montée à Paris passer un casting. Pour un film de cinéma. Un vrai.

Petit flash-back: fin juin, ambiance torride. Alors que je me sens quelque peu débordée par les devis des déménageurs et autres fêtes d'adieux de toutes sortes, je vois passer une annonce sur facebook pour un casting sauvage. Un casting sauvage, pour les non-initiés (maintenant que je fais partie de la grande famille des gens du spectacle huhuhu!), consiste à "caster" (Dieu que je déteste ce mot, ça fait foire aux bestiaux non?) des quidams comme vous et moi, aller chercher des vrais gens de la vraie vie, au lieu de prendre des comédiens, pour le tournage d'un film.

Voyant passer cette annonce pour laquelle je corresponds, pour une fois, au profil demandé, j'envoie un mail avec 2-3 photos débiles. Ca ne coûte rien, et puis de toute façon ce n'est pas la première fois que je fais ça, et je n'ai jamais été contactée. Ah si, j'ai été figurante sur un spectacle de théâtre une fois, c'était chouette d'ailleurs.

Je reçois une réponse de mail automatique, genre "merci de votre mail, vous serez recontactés si vous êtes sélectionnés".

Je retourne à ma petite vie débordante/débordée de cette fin juin.

Dans l'après-midi je reçois un sms me conviant à un casting la semaine suivante. A Paris. Stupeur. Aussitôt suivie d'un sentiment de désespoir.

1) je suis loin de Paris

2) je travaille toute la semaine en question

3) j'ai deux filles qui me suivent partout

Dans le texto il est fait mention d'une possibilité de casting le samedi 4 juillet. Je réponds fébrilement: "impossible pour moi la semaine, peut-être le samedi 4 juillet, ou? quand ? comment?"

Mon message reste sans réponse.

Quelques heures plus tard je me rends compte que je n'ai pas envoyé mon message à la bonne personne. Je recommence "ou? quand? comment?"

Pas de réponse.

Je commence à faire (difficilement) le deuil de cette expérience inoubliable.

En fin d'aprèm, mon portable sonne "Allô E.?"-"euh oui..."- "c'est N. l'assistant de casting de Truc machine la directrice du casting pour le film bla bla bla"- j'articule péniblement un "bonjour" (ça y est je suis accueillie à bras ouvert par le milieu du cinéma: on m'appelle par mon prénom!). N. me demande si je peux venir le samedi 4 juillet et à quelle heure. Bien sûr que je peux venir. A n'importe quelle heure. Mais plutôt l'après-midi quand même (je calcule simultanément dans mon cerveau parallèle que Toulouse est quand même assez éloigné de Paris, des fois que je devrais partir le samedi matin...) "14h? Oui bien sûr, j'y serai, au revoir!".

Je raccroche. Je suis à la fois en apesanteur (j'ai été sélectionnée sur photo! -mon physique n'a pas repoussé la directrice de casting quoi!), et irrésistiblement attirée par le vide, car je n'ai en réalité aucune idée de la faisabilité du truc. Je suis très très très énervée. Je ne veux absolument pas passer à côté de cette folie expérience.

Je vais donc passer les 3 jours suivant à essayer d’organiser ma venue à Paris, tenter de faire garder mes filles ce week-end là, sans succès, et finalement décider de les emmener à Paris avec moi, convaincre Papa Ours que ce serait tellement chouette de se faire un week-end à Paris tous les 4, oui, juste avant notre déménagement pourquoi? Oui, juste après le dernier jour d'école, quelle bonne idée! Pour changer les idées aux filles, pour ne pas qu'elles pensent à leur tristesse de déménager... (et pour passer ce p.... de casting-de-chance-de-ma-vie bordel!) Je finis par obtenir gain de cause. Je trouve une location de dernière minute, j’achète un billet de train à Papa Ours, j'assume entièrement ma déraison.

Enfin samedi 4 juilllet, j'y suis, Paris, 37°C à l'ombre, 14h.

J'ai laissé Papa Ours et les oursonnes finir tranquillement leur repas tandis que je me suis acheminée quartier Bastille, avec pour toute information une adresse et un code d'entrée. Je ne sais même pas chez qui je vais exactement. A l'adresse indiquée, la porte est ouverte, l'immeuble en grands travaux. Je regarde les noms, une plaque indique "Trucmuche productions"; ça doit être là. Un peu plus loin, un petit écriteau indiquant "casting" avec une flèche. C'est donc bien réel. J'avais envisagé quelques minutes revenir bredouille "j'ai pas trouvé"- "j'ai vu personne". mais non c'est là maintenant devant moi, une porte avec indiqué "casting" et le nom du film concerné (que je garde pour moi).

J'entre dans une petite pièce. A ma droite une cafetière, un pack de bouteilles d'eau. A ma gauche un canapé, style empire (j'en sais rien en fait, mais disons un vieux machin en velours, voyez). Et personne, je suis seule. Sur une porte ce mot: "Merci de patienter, je viens vous chercher, vous pouvez vous servir en eau et en café". Voilà, j'y suis dans l'antichambre de la gloire. C'est donc ainsi qu'on accueille les stars de cinema: un canapé en velours, une cafetière, de l'eau à volonté, tout cela pour moi toute seule. Je suis enchantée. Je m'asseois. Mes fessent touchent presque par terre à travers le tissu, le canapé est complètement défoncé. Je me relève, vais écouter à la porte, j'entends parler.... Tout à coup j'ai peur, très peur. Je suis liquéfiée par la chaleur, voilà que le trouillle qui me tord maintenant les boyaux ne va pas tarder à me vaporiser.

La porte s'ouvre. Un homme d'un certain âge sort, serre la main du type plus jeune derrière lui. Le jeune type s'dresse à moi: " salut je suis C., l'assistant de N., l'assistant de E., la directrice du casting (aïe, je suis reçue par l'assistant de l'assistant... mauvais signe!). C. ressemble à un surfeur. Il est bronzé et porte un genre de headband qui retient sa chevelure poésidonesque. Il me fait entrer pour poser mes affaires et me demande si ça ne me dérange pas qu'il m'explique le déroulement du casting dehors pendant qu'il fume une clope. Du coup, pour faire un peu moi aussi ma rebelle, je me prends un café et l'accompagne dehors.

Le surfeur fumeur m'explique le déroulement du casting:

- d'abord on va prendre des photos d'identité (zut!)

- ensuite tu vas te présenter devant la caméra,

- enfin tu vas jouer une petite scène d'improvisation; et ce sera fini. (OK)

Le surfeur m'a plutôt mise à l'aise au cours de cette pause cigarette, j'ai volontiers ri à ses blagues, bref, le surfeur et moi sommes clairement en train de devenir amis.

Nous rentrons. C. me laisse quelques minutes pour envoyer messages ou textos ou je ne sais quoi. J'observe la pièce dans laquelle nous sommes. Au mur, en photos, est affiché une bonne partie du casting déjà retenu pour le film, quelques têtes connues... Je me demande pour quel rôle on m'auditionne.

Il arrive enfin. Je pose pour les photos d'identité. Catastrophe, je ne souris pas, j'ai les yeux fermés, c'est mal barré. Ensuite je me présente devant la caméra; là, je suis à l'aise, mais c'est court, trop court. Enfin, le plus difficile, la petite scène d'impro; je donne la réplique au surfeur. Je dois jouer la scène comme je le ferais dans la vraie vie. Là aussi, c'est trop court et je suis mal à l'aise, je bredouille. C. coupe la caméra. "C'était bien..." dit-il, rassurant. Non, c'était nul. Il m'explique: "Je vais faire un montage avec tes photos, la scène de présentation et la scène jouée; la directrice de casting va visionner tout ça et tu auras une réponse d'ici 2 ou 3 semaines, qu'elle soit positive ou négative".

Voilà c'est fini, le visage du surfeur s'est refermé et il est retourné pianoter sur son téléphone portable. Je suppose que je dois m'en aller. Je salue mon ex-ami et je m'en vais, ça a duré une petite vingtaine de minutes, à peine.

Dans la pièce qui était mon royaume de future star auparavant, un petit homme attend son tour. Et déjà, C., lui propose d'aller lui expliquer en fumant une clope.

.........

Vendredi soir, alors que je potassais mon discours pour la remise du césar de la meilleure actrice, j'ai reçu ce mail:

"Bonsoir,

Vous n'avez malheureusement pas été retenus pour le petit rôle pour lequel vous êtes venus nous rencontrer pour un casting"

Finalement passer un casting c'est comme passer un oral d'examen: tout de suite après, on a envie de recommencer parce qu'on sent qu'on s'est planté. Et quand arrive le mauvais résultat, on a un peu envie de pleurer.

Lire la suite

1 2 3 4 > >>