Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Touzazimutin

humeur

Oh Oh Oh!

3 Décembre 2013, 07:23am

Publié par Zazimutine

Oh Oh Oh!

 

Le titre de mon billet peut prêter à confusion j'en conviens. Mais non, je ne vais pas vous parler aujourd’hui du Géant vert mais bien du géant rouge. C'est vrai, leur cris de ralliement se ressemblent énormément (entre oh oh oh et wow wow wow franchement, quelle différence?), mais je crains que les enfants ne préfèrent tout de même le personnage barbu qui leur amène des cadeaux, plutôt que celui susceptible de leur amener du maïs; ou des asperges; ou des petits pois; ou toute cette sorte de chose plus communément appelée légumes, et comme chacun sait, "les légumes c'est trop beurk!"

Revenons à nos rennes. Hier donc, j'ai vaguement abordé le sujet avec la lettre au Père Noël. Le véritable objet de mes préoccupations réside dans le fait de croire au Père Noël. Oups, attention petit lecteur égaré sur mon blog, cet article est un spoiler! Va vite te brosser les dents et d'ailleurs, tu ne devrais pas déjà être à l'école à cette heure-ci??

Nous n'avons pas vraiment eu l'occasion de nous poser la question avec Papa Ours, sur notre attitude au moment de Noël. Le plus souvent, l'entourage, se charge à votre place d'en parler à vos enfants à coup de "et alors? qu’est-ce que tu lui as commandé au papa Noël?" et ce, avant même qu'il soit en mesure de comprendre quoi que ce soit. Nous avons donc laissé faire. Ma vraie inquiétude n'est d'ailleurs pas dans le fait de "faire croire" au Père Noël car je n'ai pas vraiment le sentiment de leur mentir, je vois plutôt ça comme une occasion de les faire rêver. Non, ce qui me préoccupe, c'est la réaction de mes filles, le jour où elles vont comprendre que tout cela n'existe pas. Toutes les deux sont très sensibles et je crains qu'elles ne le vivent comme un véritable drame.

Je me souviens de ma propre expérience, j'étais en grande section de maternelle. Stéphane C. (si tu lis ce blog Stéphane C., tout est de ta faute!) nous a lâché cette bombe à ma copine Sophie et à moi-même: "le Père Noël, en vrai, c'est les parents!".

Je me souviens de notre colère "c'est même pas vrai d'abord!".

Je me souviens de mon retour à la maison le soir, ça avait du me travailler toute la journée. MamanChérie était en train d'étendre du linge. "maman, Stéphane C. il dit que le Père Noël c'est les parents!" Elle allait obligatoirement me dire qu'il se trompait, c'était évident. Mais non, Stéphane avait raison. Je me souviens de cette sensation de fracture intérieure (non non le mot n'est pas trop fort!), car la première chose qui me vint alors à l'esprit fut "mais alors, la petite souris aussi?".

Au même moment, je pris conscience que je ne pourrai jamais épouser Alcor de Goldorak (eh oui, nous étions dans les années 80!). Certes, je sentais confusément que Alcor et moi, ça n'allait pas coller, parce que d'une part Alcor, c'est un militaire donc beaucoup de déménagements tout ça, et moi ça ne me disait rien, mais surtout parce que je sentais bien qu'il y aurait un réel problème à être en couple avec un personnage en deux dimensions. "chéri, regarde moi quand je te parle!"-"je peux pas, je suis dessiné de profil là" etc etc...

J'ouvre une parenthèse parce que j'aime ça, mais aussi parce que dimanche, chez mon frère, nous nous sommes fait un revival Goldorak; et je me suis aperçue que Alcor était un vrai connard (immature, impulsif...). Ca ne m'étonne pas au fond, parce qu'en dehors de Papa Ours, j'ai toujours aimé les connards. Passons.

beau et con à la fois!

beau et con à la fois!

Tout ça pour dire que je me souviens parfaitement du jour où j'ai compris que dans la vraie vie, la magie n'existe pas. J'étais triste, mais en même temps, je n'ai jamais regretté d'y avoir cru. Penser que tout cela existe est ce qui fait de l'enfance ce moment si particulier de notre vie, que pour ma part je me remémore toujours avec bonheur.

Voilà pourquoi nous avons laissé faire pour le Père Noël. Sans trop rentrer dans les détails car je trouve que cela tue la magie. J'essaie de laisser beaucoup de mystères autour du personnage, et quand mes filles me posent des questions précises à son sujet, je réponds bien souvent par "je ne sais pas".

Mais un jour il faudra confirmer à l'une, puis à l'autre, que oui, le Père Noël, ce sont les parents. Alors je me prépare. Je vais leur parler de rhétorique, de symbole, de Coca-Cola et... elles vont comprendre non? Non?

Ou bien...

je leur parlerai musique qui fait battre le coeur,

je leur parlerai cinéma, livres, qui nous font voyager, chavirer,

je leur parlerai nature, vent, mer, soleil, chant d'oiseaux, qui nous réchauffent le coeur

je leur parlerai amour entre les êtres,

parce qu'au fond, la vraie magie, est là, juste à côté.

Lire la suite

J'aimerais bien arrêter, mais j'y arrive pas

20 Novembre 2013, 10:01am

Publié par Zazimutine

J'aimerais bien arrêter, mais j'y arrive pas

 

- de manger des chocos Prince alors que je sais que c'est bourré de cochonneries; d'un autre côté je les descends tellement vite que d'une certaine manière, j'évite à mes filles d'en manger, donc je les protège!

- de manger les "tronches de cake" (Saint Michel) de Miss Choco, parce que justement, c'est pas bourré de cochonneries mais du coup y en a plus quand on prépare son gouter pour l'école

- de ne pas savoir dire "non", ou tout simplement "merde" (encore que ça se discute, c'est peut-être plus simple de dire non!)

- d'avoir envie d'apprendre encore et encore tellement de choses, la musique, la danse, le chant, la couture, les langues étrangères, tout ce qu'il y a à faire de son corps, de ses mains, de sa tête

- d'être empathique, même si c'est normal et même le minimum lorsqu'on fait un métier en contact avec de l'humain, mais de temps en temps ça fait vraiment trop mal

- de plaisanter, parce que je sens qu'à cause de ça, on ne me prend pas toujours au sérieux

- de ne pas toujours très bien me démaquiller le soir parce que j'ai la flemme

- de me mettre parfois à hurler sur les filles quand elles me poussent à bout

- de me sentir un peu plus "vieille" que les autres mamans à la sortie de l'école

- de m'inquiéter pour tout, tout le temps (mais ça va mieux!)

- de proférer des insultes à l'encontre des autres automobilistes (fenêtres fermées, oui je suis lâche); ce qu'on peut devenir con au volant...

- d'avoir envie de pleurer quand j'écoute Dominique A., ou Yann Tiersen, ou de la musique klezmer

- de m'étrangler d'émotion à chaque spectacle de mes filles, ou plus généralement d'enfants (oui, même quand ce ne sont pas les miens!)

- de rêver qu'un jour on vivra ailleurs, près de la mer... parce que parfois se rendre compte qu'on n'arrive pas à réaliser ses rêves c'est douloureux, mais le plus souvent c'est ce qui fait avancer (d'avoir des rêves j'entends, en sachant que j'ai quand même réalisé LE rêve, celui que j'avais mis tout en haut de la liste, et qui est sans doute à l'origine de ce blog, et de tant d'autres choses...)

 

PS: si vous voulez partager aussi ce que vous aimeriez arrêter sans y arriver, allez-y, mon blog est à vous! Ou mettez le lien de votre propre blog  si vous en avez un ;-)

Lire la suite

En avoir (ou pas)

26 Août 2013, 21:02pm

Publié par Zazimutine

De la classe bien sûr!

Pour ma part, je pense faire plutôt partie de l'autre catégorie, et donc comme toutes les "n-en-ont-pas", j'admire énormément les "qui-z-en-ont"! Comme Julie Andrieu par exemple. Vous savez cette fille qui reste sublime en toutes circonstances, que dis-je, "sublaïïïme" comme dirait ma copine Cristina, et ce même au fin fond de l'Afrique, même quand elle mange avec les doigts, même quand un peu de sauce coule délicatement sur son joli menton ciselé... je fais référence à l'émission "Fourchette et sac à dos" qui passe sur la 5ème, dans laquelle la belle Julie visite divers pays au travers de leurs cultures culinaires.

La dernière fois elle était en Turquie. J'ai regardé avec avidité, non pas parce que j'avais faim, mais parce que je m'étais pris la tête des jours durant pour savoir quels habits emmener en vacances pour rester sublime (enfin dans mon cas, le devenir).

J'ai scruté Julie sous toutes coutures et remarqué que:

1) elle ne porte pas de chapeau ridicule pour se protéger elle, mais un joli chapeau de paille tout ce qu'il y a de plus féminin

2) elle ne brille pas malgré la crème solaire qui enduit forcément son visage (elle veut pas vieillir prématurément la belle Julie je me trompe?)

3) et bien sûr vestimentairement parlant, elle est toujours classe; en même temps en regardant son joli petit pantalon bleu en soie de Chine j'ai ricané en imaginant le tissu se déchirer lamentablement pendant sa promenade dans les plantations de... je sais plus quoi, gnark gnark gnark!

Bon de toute façon je renonce... j'ai autre chose à faire en vacances que de me maquiller 1h et puis de toute façon je suis allergique à la soie (c'est cela oui...)

Sinon euh... l'émission est intéressante oui oui!! Mais Julie Andrieu je la déteste na!

 

En avoir (ou pas)

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8