Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Touzazimutin

tous azimuts

Tous azimuts # 24

18 Novembre 2018, 16:38pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 24

 

J'ai du mal, depuis quelques temps, à reprendre le chemin de l'écriture. Non que je manque d'idée ou d'envie, mais je trouve toujours autre chose à faire. Et puis on dirait que mon mon monologue intérieur s'est tu pour l'instant, ou qu'il n'en ressorte en tout cas pas grand chose d'intéressant. Vous ne m'en voudrez donc pas si je vous balance un billet de nouvelles en vrac en attendant mieux.

 

  • Je suis dans un drôle d'état d'esprit depuis quelques temps. Je pense avoir atteint une sorte de firmament de la quarantaine qui s'assortit d'une crise existentielle que l'on pourrait qualifier de régression adolescente. En gros, après avoir vécu une poussée monumentale d'acné au début de l'été, j'ai connu une phase de déprime où je réfléchissais  au sens de la vie en me roulant au boule. Puis il y a eu la phase où je regardais tous les films débiles pour ado disponibles sur Netflix, ceux où la fille la plus moche du lycée finit toujours par se taper le mec le plus beau du lycée (un sportif, fatalement!) celui là-même convoité par toutes les majorettes (américains les films, forcément!). Ce genre de film mensonger, et auquel on s'accroche désespérément à l'adolescence quand on a une vie sociale aussi déserte qu'une médiathèque le premier jour des soldes. Parce que bon, on est d'accord, dans la vraie vie, les vrais mecs beaux ne tombent pas éperdument amoureux des filles moches, aussi intéressantes et drôles soient-elles, si? Bref. Aujourd'hui, j'ai un appareil dentaire, et je me trémousse sur les derniers tubes (j'ai découvert qu'on pouvait télécharger de la musique sur son téléphone, je vous laisse imaginer...). J'attends la phase où je ne vais m'exprimer que par borborygmes avant de consulter un psy. Avec un peu de chances, mes seins vont recommencer à pousser.

 

  • Les vacances de la Toussaint furent merveilleuses mais me paraissent déjà si loin! Comme certains d'entre vous le savent déjà, nous avons découvert la Catalogne, au travers d'un voyage à vélo. Comme j'ai eu beaucoup de questions à ce sujet, je préfère lever le voile, nous n'avons aucun mérite car tout était organisé: les hébergements, les repas, jusqu'au transport des bagages. Je ne vous cache pas que ça nous a coûté un bras mais que c'était d'un repos absolu. Des vacances où nous n'avions rien d'autre à faire que pédaler et regarder le paysage en mettant les pieds sous la table le soir, tenons-nous là le secret de vacances en famille réussies?

 

  • La deuxième semaine des vacances, nous avons pu, Papa Ours et moi, nous payer un autre luxe: celui d'aller au cinéma voir des films de grands, nos filles étant en vacances chez Grand-Papa et Grand-Maman Ours. Une fois n'est pas coutume, je suis presque au fait de l'actualité cinématographique.

Je vous conseille donc vivement Le grand bain, qui marche d'ailleurs très fort! Il s'agit d'une comédie relatant les aventures d'un groupe de mecs tous un peu paumés dans leur vie, et qui se lancent dans la natation synchronisée. On peut reprocher quelques scènes un peu cousues de fil blanc mais globalement, c'est très très drôle et ne tombe pas trop dans les poncifs du genre. Mention spéciale à Philippe Katerine qui m'a fait hurler de rire, et à Virginie Efira que je découvre comme actrice et que je trouve merveilleuse (tout le casting est excellent à vrai dire!).

 

Autre film, dans un genre dramatique cette fois, celui de la libanaise Nadine Labaki: Capharnaüm. (A ne surtout pas voir si vous êtes dépressif...) Ici on suit les errances d'un jeune garçon issu d'une famille très pauvre à Beyrouth, et qui part de chez lui à la suite d'un différent familial. Je suis un petit peu plus mesurée concernant ce film, certains passages sont magnifiques, notamment toute la partie où le garçon prend sous son aile un bébé et s'en occupe comme une mère. L'enfance y est filmée de façon inouïe, avec une tendresse, une naïveté et une complicité entre les deux enfants qui transpire l'écran. En revanche, les adultes ont le mauvais rôle et les parents du garçon, en particulier, ne  bénéficient d'aucunes circonstances atténuantes de la part de la réalisatrice. Une vision certainement très juste de la problématique préoccupante des déplacement de populations vers le Liban, mais qui m'apparait un peu manichéenne

 

  • Côté lectures, je n'ai toujours pas rédigé le billet que j'avais prévu de faire avant l'été. Du reste, je lis peu, et surtout des ouvrages jeunesse pour le moment. Et si je lis peu, c'est pour une raison très simple: le soir, dans mon lit, au lieu de lire  je regarde des séries. La dernière en date est une série anglaise: Bodyguard, dénichée sur Netflix, vraiment très haletante et bien ficelée. On y parle politique et services secrets sur fond de terrorisme. Attention cependant, c'est extrêmement violent (une seule saison, 6 épisodes).

 

  • J'ai décidé de me passionner pour le jardinage. Et comme une passion ne se décide pas, vous en imaginez aisément la pérennité.... En attendant de la ranger au rang des activités démarrées et abandonnées aussitôt (avec le crochet, la guitare et je ne sais quoi d'autre...), je me plais à ratisser le jardin pour en enlever toutes les feuilles mortes, ma playlist "bonne humeur" dans les oreilles. Une activité assez amusante si l'on considère que le lendemain de mon travail, compte-tenu du fait qu'il reste encore des feuilles sur les arbres, tout est à recommencer. Le mythe de Sisyphe grandeur nature quoi.

 

  • Je m'astreins depuis quelques temps à retrouver une certaine forme physique. Je me suis donc remise au sport, l'idée étant de bouger au moins une fois par jour, ne serait-ce que 20 minutes. Pour l'instant, ça marche plutôt bien: je vais à la piscine le lundi après le boulot et je nage 30 minutes, j'ai la danse le mardi soir, je prends mon vélo le vendredi, et les autres jours je fais des séquences de 25 min trouvées sur internet: fitball, pilates, yoga, étirements, abdo, tout ce que je trouve... A voir si ça change quelque chose à moyen terme sur mon endurance, ma forme, et ma bouée abdominale (oui j'avoue, j'aimerais bien m'en débarrasser).

 

Et ce sera tout pour aujourd'hui, en vous souhaitant une belle fin de week-end, et une bonne semaine prochaine!

Bisous!

 

 

Lire la suite

Tous azimuts # 23

29 Juin 2018, 09:54am

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 23

 

Helloooo!

Vous n'y croyiez plus? A vrai dire moi non plus! Black-out total en ce qui concerne le blog et les blogs ces deux derniers mois, ainsi que tout ce qui concerne les réseaux sociaux. Et vous savez quoi? Ca fait du bien. En quittant le monde virtuel, ne serait-ce que temporairement, ses dérives ne m'en sont apparues que plus clairement. Pour mon retour, j'espère donc éviter quelques écueils qui m'ont sauté à la figure lors de mes passages fugaces, je pourrais même essayer d'en faire un article tiens (mode publication, enclenché!).

Me voici donc dans la vacuité qui suit l'accouchement de mon examen et de mon mémoire, non sans une certaine déprime, je dois l'avouer. Me lancer dans ce travail d'arrache-pied, comme je ne m'étais pas attelée à la tâche depuis longtemps, m'a fait un bien fou sur le plan intellectuel, mais m'a aussi aidé à supporter un travail qui me semble de jour en jour plus pesant. Un peu paradoxal d'avoir travaillé comme une folle pendant 2 mois et demi pour valider une formation indispensable à mon travail, pour finalement me rendre  compte que peut-être, ce travail n'est pas fait pour moi, non? Mais je ne ne suis pas à un paradoxe près, et j'essaie de considérer que tout expérience, aussi négative soit-elle, est riche d'enseignements (sauf si je dois y laisser ma peau bien entendu).

Dans ces billets tous azimuts, j'aime habituellement écrire un méli-mélo de nouvelles, agrémenté de quelques conseils culturels. Seulement ma vie culturelle depuis 2 mois est aussi vide que le regard de mon premier petit ami, le jour où je lui ai annoncé que vu qu'au bout de 2 jours de relation il ne m'avait toujours pas embrassé sur la bouche, je préférais sortir avec un autre (séquence nostalgie, la Boum tout ça...). J'ai bien un livre en cours "Au-revoir là-haut" mais il faudra attendre que je l'ai terminé pour vous en parler. En attendant quelques nouvelles de la famille:

- Miss Choco finit sa dernière année en primaire; l'inscription au collège est validée et ce n'est pas faute de lui avoir suggéré de redoubler son CM2. Un mois de septembre tout en sérénité se prépare pour la mère de cet enfant...

- Miss Bonbon achève tranquillement son CE1, refusant toujours l'autorité de ses parents en toute chose. On s'habitue. Elle nous aura à l'usure. Et puis au moins pour la crise d'adolescence, nous sommes rodés.

- Papa Ours va bien. Et puis de toute façons il ne serait pas d'accord pour que je parle de lui ici. Donc, chut.

- Quant à moi, je suis à la recherche d'une nouvelle activité qui comble le vide du post-partum. Me remettre à la couture? Me lancer à corps perdu dans le piano? Entamer une nouvelle formation (mon chef est contre cette idée, il semble inquiet pour ma santé mentale...)? Me remettre à fond dans le blog? Ah mais on me souffle dans l'oreillette que j'ai un voyage au Danemark à préparer... ainsi qu'une maison à trouver... Voilà qui devrait bien m'occuper...

Suite au prochain épisode!

Bisous, et surtout, merci, merci à vous qui me lirez, votre fidélité me va droit au coeur :)

PS: en illustration, le spectacle de la patrouille de France sous mes fenêtres en mai dernier pendant que je révisais. N'y voyez aucun patriotisme de ma part, juste une métaphore de, je l'espère, la reprise de mes activités bloguesques ;)

Lire la suite

Tous azimuts # 22

12 Mars 2018, 21:44pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 22

Je me préparais à passer une nouvelle semaine sans publier, et puis je me suis dit que quand même, ce n'était pas bien sérieux. Alors pêle-mêle, quelques nouvelles:

  • Nous revenons des sports d'hiver comme on dit dans la bonne société, et ma foi, si ce séjour a réussi à me faire oublier presque complètement mes problèmes de boulot (je suis partie en vacances remontée comme une pendule!), nous en avons ramené également un virus genre grippe qui a fait disparaitre totalement le bénéfice de l'air pur des montagnes.  Nous sommes trois sur quatre à l'avoir chopé (seule miss Bonbon est épargnée, et c'est heureux car elle part en classe découverte demain!) et la maison résonne de nos quintes de toux en choeur (la maison aux camélias!) A part ça, les Pyrénées, rien à dire, c'est beau. Pour une lyonnaise comme moi qui doutait qu'ils pussent égaler mon cher massif alpin, j'ai été soufflée!

 

  • Coté  miss Bonbon justement, parlons-en. Elle a fêté ses 8 ans il y a quelques jours, et je suis assez contente d'avoir réussi à lui faire arrêter le pouce. Tout est parti d'un mensonge il faut bien l'avouer: je lui ai fait croire avoir oublié son doudou chez ses grands-parents, moyennant quoi, pas de doudou, pas de pouce. Après 1 semaine, je lui ai rendu mais elle a accepté de l'avoir sur sa table de nuit sans y toucher. Ouf! Ses dents sont déjà bien abimées, je suis heureuse qu'on ait enfin franchi cette étape (ça fait 2 ans qu'on s'acharne tout de même!). Et j'espère que la classe découverte ne va pas tout remettre en question (je la laisse partir avec son doudou...).

 

  • Parlons film. Nous avons eu la chance de pouvoir aller une fois au cinéma voir un film d'adultes (à ne pas confondre avec les "film pour adultes" d'un genre différents ^_^) et notre choix s'est porté sur L'apparition de Xavier Giannoli. Bien que non croyante et athée, j'ai été complètement transportée par l'histoire de cette jeune fille qui prétend avoir été visitée par la Vierge. Vincent Lindon, qui interprète un journaliste en charge d'enquêter sur cette "apparition" y est magistral, tout comme la jeune actrice principale. J'avoue avoir été un peu lassée d'entendre pléthore de chants religieux arrivée à la moitié du film, mais c'est justement le moment que choisit le réalisateur pour pimenter son film d'un peu de suspense. L'impression qui s'en dégage est celle d'une belle histoire de sacrifice, un chemin de croix moderne et touchant. A voir si vous êtes amateur de films contemplatifs et subtils.

 

  • Côté bouquin, je me régale en ce moment à lire la BD Culottées de Pénélope Bagieu. Cela faisait des mois que j'espérais me les faire offrir (il y a 2 tomes) et c'est finalement après l'avoir vu sur le profil Instagram de la blogueuse Maristochat, que j'ai fini par m'offrir moi-même le premier tome. Pour rappel, cette BD présente différents profils de femmes qui ont marqué l'histoire, tant par leur parcours que par leur personnalité: atypiques, résistantes, rebelles, des femmes fortes quoi ont souvent donné l'exemple à leur soeurs et leurs filles, parfois au prix de leur vie. Superbe et réconfortant.
Tous azimuts # 22

 

  • Côté séries, j'ai dévoré avant les vacances River, série britannique en 6 épisodes. Ca vaut largement, à mon goût, Broadchurch et Happy Valley (les anglais seraient-ils des génies des séries?). "River" raconte l'histoire d'un inspecteur de police (River, c'est son nom), venant de perdre sa partenaire flic, avec laquelle il entretenait des rapports ambigus semble-t-il (amitié? amour?). River mène l'enquête pour trouver le tueur de sa partenaire, mais le flic est tourmenté par des hallucinations qui l'assaillent depuis l'enfance, l'aidant bien souvent à résoudre nombre de mystères. Je ne vous en dis pas plus. River est l'anti-héros par excellence (vieux, sombre, pas marrant), et ça fait du bien. Et pourtant, c'est une magnifique histoire d'amour qui se dessine au fil de ces six épisodes, c'est subtil, c'est tendre, c'est profond. C'est anglais. J'adore. La série est disponible sur Netflix et peut-être encore en replay sur Arte.

 

  • Pour finir, parlons rides. C'est que je vais bientôt fêter la moitié de ma décennie les amis, et si 40 ans fut toute une histoire à accepter, laissez-moi vous dire que ça ne va pas en s'arrangeant. Alors que je suis plutôt épargnée par la patte d'oie, une ride fort disgracieuse s'est invitée depuis quelques temps sur le côté droit de mon menton, qui me donne l'air patibulaire (mais presque, ah ah!). Quelles solutions s'offrent à moi: opérer, injecter? Je me suis promis de ne pas toucher à ces trucs-là. Garder la bouche ouverte? Pourquoi pas, mais la ride disparait seulement si j'ouvre vraiment grand et je ne vais pas tarder à avoir l'air demeurée. Sourire tout le temps? Au risque de creuser ma patte d'oie? Non merci! Accepter? Ah oui, peut-être... vaste programme...

Sur ce, je vous épargne une photo de ma ride et vous souhaite une belle semaine!

Lire la suite

Tous azimuts # 21

7 Février 2018, 21:31pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 21

 

Je peine à trouver du temps pour écrire ces temps-ci, la faute à trop de boulot, à trop de fatigue, à trop de soucis aussi. Vous me pardonnerez alors la facilité de jeter quelques infos et autres pensées en vrac, et de ne pas me lancer dans l'habituel article philosophico-politico-sociétal hyper documenté dont j'ai l'habitude (ah ah ah!).

  • Tout d'abord, sachez que j'ai survécu à la classe de neige de Miss Choco (je vous en parlais précedemment). Car oui, j'appréhendais les 14h de car de nuit depuis notre arrivée en Bretagne (l'anticipation négative est ma meilleure amie). Et puis tout s'est bien passé, la divine enfant nous est revenue avec des étoiles plein les yeux et surtout la deuxième épinglée à son revers d'anorak, des souvenirs plein ses bagages (pour sa soeur, une mignonne boule à neige, pour nous un saucisson- elle nous connait bien la coquine!), et une subite envie de rébellion dans le coeur ("les voyages scolaires, ça fait grandir les enfants, vous verrez" nous disait la maitresse; merci bien!). A peine remise, il me faut déjà me préparer au séjour de la cadette en mars...

 

  • Je crois que ma dentiste est en train de tomber amoureuse de moi. Nos rapports sont devenus hyper intimes, au point qu'elle me rappelle, comme Aline, pour que je revienne . Les dents c'est un peu comme euh, le chocolat, quand on commence la tablette, on ne sait pas si on va pouvoir s'arrêter. Mouais, la comparaison est un peu aléatoire. Vous voyez ce que je veux dire? Plus je soigne mes dents, plus la situation s'aggrave. A cela s'ajoute ma décision de finalement m'occuper de redresser mes quenottes. En projet, un arrachage, un appareil, toute l'armada. Gageons que ma dentiste me demande bientôt en mariage. A moins que ce ne soit l'orthodontiste. Ou mon banquier.

 

  • Vous souvenez-vous de l'émission cultissime "Strip-tease"? Eh bien figurez-vous que les réalisateurs sortent un film au cinéma qui suit le quotidien d'une juge d'instruction bruxelloise qui n'a pas froid aux yeux. Ca s'appelle "Ni juge ni soumise" et la bande-annonce est déjà très alléchante, je meurs d'envie d'aller le voir. Jugez plutôt:

 

  • Suivant le conseil de Caroline, du célèbre blog pensées by Caro, j'ai regardé la série danoise Rita sur Netflix et y suis devenue complètement accro. Le quotidien d'une prof haute en couleurs y est décrit avec humour et sensibilité, tout en abordant des sujets de société hyper actuels: homosexualité, harcèlement, grossesse, drogues, etc... La société danoise ressemble beaucoup à la nôtre, avec ce côté très "libéré" tel qu'on l'imagine chez les scandinaves. Gros coup de coeur pour ma part envers le personnage de Rasmus, principal du collège à la collection impressionnante de bermudas assortis à ses pulls. En revanche, j'ai beaucoup de mal à m'habituer à la sonorité de la langue danoise, plus guttural tu meurs, à côté l'allemand ressemble à la douce mélodie d'un chant de sirène sous anxiolytiques!

 

  • Vous avez peut-être remarqué que j'ai tenu parole et acheté mon nom de domaine. Non? Ben c'est normal, parce que ça ne change rien, à part  me pourrir la police de mes articles et m'amputer de quelques euros. Il faudrait que je me penche sur le codage html mais comment dire? Je n'ai pas le temps! En tout cas vous pouvez désormais me retrouver directement à l'adresse "touzazimutin.com". C'est pas la classe ça? Si.

 

Sur ce, je retourne à ma Rita préférée,

Bonne semaine, et surtout, prenez soin de vous!

Lire la suite

Tous azimuts # 20

17 Janvier 2018, 09:02am

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 20

 

Aujourd'hui, pas d'article débilo-humoristique, un peu de nouveautés en vrac parce que ça fait longtemps, et parce que je manque de temps pour soigner ma forme (d'écriture j'entends!).

 

  • Peut-être aurez vous remarqué que je n'ai fait aucun article sur la période des fêtes. C'est que je soigne mon image de rebelle à contre-courant (vous savez, de celui qui éloigne le succès, voir ici). Et surtout parce que je n'avais rien à en dire. D'ailleurs, c'est déjà de l'histoire ancienne ces vacances. Je peux juste en dire que nous continuons à cultiver une certaine forme d'amitié à distance, et que ça me chamboule à chaque fois d'observer l'évolution des relations avec nos amis désormais loin. Pour certains, ce sont des nouvelles ténues, pour d'autres, c'est de fait, le silence qui s'installe, pour d'autres encore, ce sont au contraire des retrouvailles, avec tout ce que ce mot comporte d'intensité et de profondeur. Bref, des amitiés qu'il nous appartient de cultiver, d'autant qu'elles sont assorties d'amitiés enfantines très fortes.

 

  • Nous nous sommes fait le Grand Chelem des films pour enfants de Noël: Coco, Santa et Cie, et Paddington 2, les trois films nous procurant un plaisir égal

Coco, blockbuster de chez Pixar, est un joli film sur la place de la musique dans notre vie, sur la mémoire et comment vivre "avec" nos disparus, mais également sur la rédemption, bref un film aux multiples facettes et profond, qui m'a beaucoup émue.

 

Santa et Cie est dans la droite ligne des films d'Alain Chabat, très drôle (quand on est amateur de ce genre d'humour absurde, personnellement j'en suis très friande!) et tout à la fois complètement dans le fameux "esprit de Noël": magie et effet spéciaux sont au rendez-vous. J'ai bien l'intention de le revoir en "shoot de magie" de pré-fêtes (je pense qu'il va sortir assez vite en DVD). Oh, et il y a Pio Marmaï dedans, je sais pas vous mais moi...

 

Enfin, Paddington 2 est peut-être, et contre toute attente, mon préféré: hilarant! J'ai énormément ri aux péripéties de cet ours maladroit, le comique de situation façon Charlot étant exploité dans ses moindre détails. A mon avis, ce deuxième épisode est même meilleur que le premier, un vrai film à partager en famille.

 

  • J'ai repris la lecture, et je dois absolument publier mes billets littéraires en retard, patience, patience...

 

  • J'apprends le piano depuis bientôt 9 mois. Oui je sais, il y a 2 ans c'était la guitare. Bon eh bien, le piano est beaucoup plus gratifiant, pas besoin de s'arracher les doigts, et je peux me vernir les ongles si je veux, nan mais oh! Bref, comme je ne fais jamais les choses à moitié, je travaille dure, au moins 1h chaque jour. C'est que... je m'entraine  pour Prodiges 2018 catégorie 3ème âge... voyez-vous? N'empêche que cette histoire de piano, c'est un rêve de petite fille que je réalise enfin, et réaliser un rêve d'enfant, ça n'a pas de prix (enfin si quand même, en l'occurrence!)

 

  • Cette fois ça y est, j'ai prix la décision d'acheter mon nom de domaine pour le blog, il risque donc d'y avoir du changement très prochainement, après la publication de cet article, en espérant que tout ne disparaitra pas...

 

Je vous donnez rendez-vous le plus tôt possible (mais vous commencez à connaitre le flou artistique de ma fréquence de publication) pour des articles littéraires, une histoire d'amour avec Roberta, de la philosophie enfantine, et puis tiens, un billet de nouvelles de mes poulettes!

Bon mercredi!

Lire la suite

Tous azimuts # 19

13 Novembre 2017, 14:39pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 19

 

Bienvenue dans mon petit billet fourre-tout du lundi après-midi, ce billet qui me permet de maintenir le blog en vie, ce billet qui est un peu le respirateur de ce blog comateux... Alors sans plus attendre...

 

  • Tout d'abord, je voudrais vous remercier d'avoir autant commenté mon dernier billet sur la recherche de perfection, c'est toujours un régal d'échanger autour de certains sujets, c'est le sel qui relève la soupe, le pain qu'on déguste avec le fromage, le... bref, merci! J'ai tardé à répondre à certains commentaires mais je crois avoir rattrapé tout mon retard maintenant.

 

  • Côté blog, justement, parlons-en car je me pose énormément de questions qui vont dans tous les sens.

D'un côté, après 4 ans de blog fait de bouts de chandelle et de design en carton, j'envisage d'investir dans un abonnement premium qui me permettrait d'améliorer la déco et d'acheter même mon nom de domaine (la classe internationale donc!).

De l'autre je me demande, si tout ceci a encore un sens. Je ne me suis jamais sentie aussi bien ici, j'ai enfin le sentiment d'appartenir à une communauté de blogueuses, j'ai explosé mon record de vues après ce billet, et pourtant... je me demande parfois si je vais continuer. Je ne suis pas certaine d'avoir réussi à me construire une identité à force de vouloir parler de tout et n'importe quoi (tous azimuts, ça vient de là!). Je ne pense pas que mon lectorat va grandir encore, j'ai l'impression d'être arrivée à une sorte de "maximum", comme si maintenant tout cela ne pouvait que s'écrouler.

D'un troisième côté (ben quoi, j'ai le droit d'avoir une réflexion ternaire non?!), j'envisage aussi d'ouvrir un blog couture, dont j'ai déjà trouvé le nom. Mais cela me prendra énormément de temps sur ce blog-ci, et encore faut-il que je trouve le temps de coudre (donc de l'alimenter).

Bref, je ne suis pas arrivée au bout de ma réflexion. A suivre...

 

  • Parlons cinéma. Nous sommes allés voir en famille L'école buissonnière et Le petit Spirou. Après avoir passé des années à visionner des dessins animés et autres films d'animation, je suis ravie de commencer à faire découvrir aux filles des films avec de vrais comédiens. Le concept est d'ailleurs très énigmatique pour miss Bonbon qui était très perturbée de retrouver la Lili de Scènes de ménage dans L'école buissonnière.

Si le petit Spirou m'a globalement assez ennuyée (malgré la présence de l'excellent François Damiens), je vous recommande vivement L'école buissonnière que, tout le monde ici, a beaucoup aimé. L'histoire est celle d'un petit orphelin des années 30, qui, à la faveur d'un placement chez une parente éloignée, va découvrir les joies de la vie à la campagne. Le film est assez académique, un peu cousu de fil blanc, mais extrêmement efficace, joli et drôle, la photographie est incroyable et les acteurs sont tous excellents. Du vrai bon divertissement!

 

  • L'école a repris déjà depuis une semaine, elle va être longue la ligne droite jusqu'à Noël, d'autant que nous avons pris très peu de vacances  Papa Ours et moi cette année. Cependant, nous avons pu profiter d'un week-end prolongé pour découvrir, encore et toujours, cette belle région qui nous accueille depuis maintenant 2 ans (en brouillon, un bilan de nos 2 ans ici). Ces escapades sont toujours un régal pour moi et les filles commencent même à devenir friandes de nos promenades en bord de mer, surtout quand on peut marcher sur les rochers. Au top 3 des coups de coeur , ce mois-ci, citons Locqmariaquer, du côté du Golfe du Morbihan, et beaucoup plus au nord dans le Finistère, la pointe du Raz et L'Ile-Tudy

 

pointe du Raz un jour de beau temps :D

pointe du Raz un jour de beau temps :D

 

  • Je pense publier dans quelques jours un billet lecture, qui sera surement le dernier avant un bon moment, pour la bonne et simple raison que je ne lis plus. C'est assez étrange cette relation à la lecture: compulsive par moments, et puis très distanciée à d'autres. Toujours est-il que depuis plusieurs semaines, je suis dans une période "sans".

 

  • Allant totalement à contre-sens de ce que je viens de dire (mais je ne suis pas à une contradiction près), j'ai très très envie de lire les derniers prix Goncourt et prix Renaudot,  respectivement: L'Ordre du jour d'Eric Vuillard, et La disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez. Je ne suis habituellement peu attirée par les prix littéraires, mais cette année je suis particulièrement intéressée par le sujet de ces deux livres, à savoir l'Allemagne nazie et la période de la seconde guerre mondiale. Si l'un d'entre-vous a lu un de ces bouquins, parlons-en voulez-vous?

 

Sur ce, je vous souhaite à tous une très bonne semaine!

Lire la suite

Tous azimuts # 18

16 Octobre 2017, 21:53pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 18

 

Au train où vont les choses, il est clair que si je parviens à garder le rythme d'une publication par semaine ce sera déjà un petit miracle. Cette semaine m'amenant encore 2 déplacements, je vous propose un petit billet de nouvelles et/ou réflexions en vrac, et garde pour plus tard mes billets "de fond" (appellation ehontément pompeuse pour mes billets plus humoristiques!).

 

  • Comme vous le voyez ci-dessus, nous nous sommes réveillés ce matin sous un ciel jaune pissseux. J'ai cru que nous étions tombés dans une sorte de faille météorologique à base de fin du monde, d'aurore boréale , et d'attaque martienne mais non. Mes filles m'ont appris, à la sortie de l'école, qu'il s'agissait des conséquences d'un ouragan qui soufflait sur l'Irlande, ramenant les fumées des incendies au Portugal et du sable du Sahara. Je ne suis pas certaine que ce scénario soit plus rassurant finalement. Donc, nous n'aurons guère profité de l'été indien qui semble résider partout ailleurs, à part pour la clémence des températures, et les piqûres de moustiques (du Sahara eux aussi??) 

 

  • Je me livre actuellement à une intense réflexion concernant le ménage. Eu égard au fait que:

- soit je passe mon WE à faire le ménage

- soit je ne fais pas le ménage, et ça c'est un peu la honte quand même...

J'ai élaboré un plan consistant à diviser le ménage par 7; à chaque jour, sa partie de ménage. Ca donnerait quelque chose comme ça:

> lundi, chambre parentale

> mardi: WC du bas (grosse journée le mardi)

> mercredi: chambre d'amis et couloir

> jeudi: cuisine

> vendredi (jour off niveau boulot): chambre des filles

> samedi: salon

> dimanche: salle de bains

Les avantages de cette méthode: je passe partout au moins une fois par semaine.

Les inconvénients: je ne pars plus en WE, ni en vacances, je fais du ménage tous les jours, je n'ai plus de temps pour moi. Hum... J'ai commencé hier, je vous ferai un retour après crash-test.

Autre solution: payer quelqu'un pour faire une partie du ménage, mais ça, ça me pose un problème éthique. Attention, je ne juge pas ceux qui le font, mais pour moi, prendre une femme de ménage me donne l'impression d'appartenir à une classe de privilégiés (et là, clairement, mon éthique me fait ch...!) Parce que la personne qui vient faire le ménage, elle, qui lui fait le sien, hein? Ben elle! Donc à la limite, considérant qu'après tout, il s'agit d'un travail rémunéré, je me sentirais quand même mieux si la femme de ménage qui venait travailler chez nous, avait elle aussi une femme de ménage. Qui aurait elle aussi une femme de ménage du coup. Comme ça tout le monde serait à égalité. Mais pour que ce soit vraiment équitable, cela voudrait dire que je dois moi-même aller faire le ménage chez quelqu'un d'autre et là ça devient compliqué. Vous me suivez?

Vous en pensez quoi, vous, de cette histoire de femme de ménage? (sérieusement ça m'intéresse!).

 

  • Comme Sarah, du blog Boots and peppers, je me suis inscrite à l'aquabike pour le trimestre (je vous recommande d'ailleurs de lire son récit désopilant ici). Bon, je ne vais certainement pas devenir une passionnée de l'aquabike, faut pas oublier que ça consiste quand même à pédaler sans avancer,  et de surcroit dans de l'eau, fallait quand même y penser! Donc non, pas de poster de vélo aquatique dans ma chambre, pas de programme télé à base de championnats du monde d'aquabike, pas de lecture d'Aquabike magazine, genre "les 10 astuces de John-Kevin pout lutter contre la rouille de son bike". Mais cette activité a 2 avantages: je compte sur elle pour me muscler les cuisses/fesses/coeur (et qui sait? je vais peut-être réussir à descendre une piste de ski sans décéder tous les 20 mètres... si toutefois nous allons au ski!), et elle me permet d'écouter de la musique "actuelle" que j'aime pas. Comme ça je sais pourquoi j'aime pas.

 

  • Je vais commencer une formation en novembre et je serai donc encore moins présente sur le blog. Formation qui va me demander de rédiger un mémoire avec les mêmes conséquences. Pas envie, pas envie, pas envie.

 

  • Vous êtes tous au courant de l'affaire Harry Weinstein je suppose. Et des nombreux témoignages de harcèlement qui surgissent. J'ai essayé de me rappeler si j'avais vécu des trucs de cet ordre. Des évènements aussi graves, du harcèlement, non. Mais je me souviens, lorsque j'étais étudiante, de ce chef de service qui m'avait prise "en affection". Du moins c'est comme ça que je le pensais. Il me qualifiait de tout un tas de petits noms doux ("ma chérie", "ma puce") ou m'appelait par mon prénom en rajoutant le possessif MON, me demandait de m'asseoir bien à côté de lui, et m'avait invité à un repas de service en précisant de ne pas venir avec mon copain. Il n'y a jamais eu de gestes, des paroles essentiellement, c'était du sexisme que l'on qualifiera d'ordinaire. Au fond, je ne sais pas ce qui est pire: qu'il abusât de son autorité pour pratiquer ce genre d'irrespect, ou bien que j'eus la naïveté de m'en sentir parfois flattée... parce qu'il était mon chef justement...

 

  • Enfin, je lance un vaste appel à mes blogueuses préférées rédigeant notamment sur Wordpress et Blogger, car je laisse régulièrement des commentaires chez elles qui se volatilisent. Suis-je vraiment la seule à connaitre ce problème? L'origine pour wordpress, je la connais: j'avais ouvert un compte chez eux avant de démarrer ce blog. Or j'ai beau essayer de modifier mon compte, rien à faire, mon profil n'est jamais reconnu, ou alors sous un autre pseudo. Il est également impossible de supprimer cet ancien compte. Il s'agit notamment des blogs Escarpins et Marmelade, La Casa di Catwoman (blog découvert récemment et que j'aime beaucoup beaucoup!) Demain j'arrête (pareil!). Bref, si quelqu'un a eu le même problème, je suis preneuse de solutions!

 

Toutes mes excuses pour ce billet complètement foutraque! 

Très bonne semaine!

Lire la suite

Tous azimuts # 17

27 Août 2017, 22:19pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 17

Et voilà, les vacances, c'est fini, et nous sommes de retour dans nos pénates bretonnes après d'intenses semaines de vadrouille. Ca vaut bien un petit billet de nouvelles tous azimuts non?

  • Nous sommes donc de retour de 3 semaines de vacances. J'ai l'impression que. c'est la première fois de ma vie que je partais loin de chez moi aussi longtemps et franchement, 3 semaines me semble être la durée de vacances idéale, bien plus ressourçante que le classique "1 semaine", pendant laquelle on a à peine le temps de décompresser, et le goût de "trop peu " des 2 semaines. 4 semaines ce serait peut-être trop non?

 

  • Nous avons fait notre premier séjour à l'étranger en famille, et retrouvé l'Italie avec grand bonheur. Nous n'avons peut-être pas vu ce qui se fait de plus beau dans la péninsule italienne, mais pour une première expérience avec nos filles, elle était des plus agréables (malgré les râleries quasi permanentes de ces dernières, quand je vous disais qu'on ne retient que le beau!). Je ne sais pas si ça vaut le coup que j'écrive un billet sur notre voyage, ça vous intéresserait?

 

  • La rentrée va s'échelonner dans les jours qui viennent: demain pour papa Ours, vendredi pour moi, et le 4 septembre pour les filles. Miss Choco a hâte de retrouver ses copines et sa maitresse (dont elle ne change pas), Miss Bonbon redoute le changement d'instit (nouvelle arrivante). Quant à moi, je démarre un nouveau boulot, mélange d'excitation et de crainte donc, comme mes filles.

 

  • Au niveau culturel, pas grand chose à raconter, je n'ai lu que deux livres pendant ces vacances (pas toujours facile de lire dans une chambre qu'on partage à 4, quand ce n'est pas le lit!): un Fred Vargas que j'ai a-do-ré, et le fameux Elena Ferrante que j'ai toujours en cours de lecture (billet lecture au programme!).  En juillet, j'ai vu le film Le Caire confidentiel qui se passe juste avant la révolution arabe en Egypte, instructif mais oppressant. En août: pas de ciné, pas de séries, on s'est gavé de soleil et de belles pierres. Il me tarde cependant de découvrir la nouvelle grille de France Inter, je suis complètement accro à la radio!

 

  • Quelles résolutions pour la rentrée chez vous? Ici ce serait de m'aménager un coin couture pour être plus constante dans mes projets, de continuer le piano, et de me mettre au yoga. Et peut-être d'aller au cinéma seule voire plus de films pour adultes (je ne parle pas de ce cinéma fait essentiellement de gros plans sur des chairs en ébullition, soyons clair, mais de films que je pourrais aller voir sans mes filles!)

 

  • Et puis l'été n'est pas fini après tout, cette semaine pré-rentrée va être belle et nous allons pouvoir continuer à aller à la plage, d'autant que des amis toulousains ont débarqué cet après-midi, histoire de prolonger la fête. Et pour septembre, j'ai déjà en tête quelques idées de week-end pour nous rappeler les beaux jours...

 

  • Il va falloir aussi que nous nous concentrions sur le gros projet de l'année à venir, à savoir, la recherche et achat d'un logement à nous... A suivre!

 

  • Je vous retrouve très vite pour des nouvelles des Miss, le billet que je pensais publier avant de partir, puis pendant les vacances, puis... maintenant ;)

 

 Belle fin de mois d'août à tous!

 

PS: en photo, Parme...

Lire la suite

Tous azimuts # 16

17 Juillet 2017, 16:29pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 16

 

Quelques infos en vrac en ce début d'été:

  • Première info de la plus grande importance: je suis amoureuse. D'un objet. De CET objet, celui sur lequel je suis en train de rédiger cet article. Après des mois sans pouvoir accéder à mon blog de chez moi, je me suis enfin décidée à investir dans un nouvel ordinateur. Après quoi, j'ai mis deux semaines à me décider à le sortir de sa boite, tant j'avais peur qu'il me déçoive. Je me voyais déjà m'arracher les cheveux à essayer de connecter la bestiole sur le réseau wi-fi, comme cela m'était arrivé avec mon fixe. Et puis non. Cette chose est magique. Elle fait tout toute seule. J'ai donc été prise d'une frénésie d'écriture: 32 brouillons dorment désormais dans mes tiroirs! (je vous rassure, je n'ai pas écrit 32 brouillons en une nuit, certains étaient déjà là!)

 

  • Je suis en vacances depuis une semaine, et sans enfants. J'hésite entre sentiment de liberté et de vacuité. Entre enthousiasme et inertie. C'est compliqué la vie. On passe son temps à se plaindre, à rêver de moments volés au quotidien comme ceux-ci, et quand ces derniers se présentent, on ne sait pas toujours les apprécier...

 

  • Du coup, je me suis mise au yoga. J'envisageais déjà cette activité depuis quelques années, surtout depuis que j'ai compris que ça ne consistait pas seulement à allumer des bougies en les reniflant profondément, quitte à se griller les poils des narines. Non, le yoga est une vraie discipline, exigente avec le corps. Et c'est tout à fait ce dont j'ai besoin actuellement: une activité qui me permette de m'assouplir, de lutter contre l'ankylose qui m'assaille (bienvenue dans ma vie de quadra), et de me détendre à la fois. J'ai découvert, sur le blog de zenopia, les vidéos de yoga d'Ariane (la souplesse de cette fille vous fera pleurer croyez-moi), sur sa chaine youtube yogacoaching. Je recommande vivement si la chose vous tente.

 

  • Je lis, beaucoup. J'ai d'ailleurs en brouillon 2 articles parlant de mes lectures. J'aime de plus en plus entrer dans une librairie et me laisser emmener par les couvertures, les tranches des livres, l'odeur de papier et d'encre. J'ai toujours aimé ça mais là, ça prend une énorme place dans ma vie. Etrange comme la vie se jalonne de périodes avec livres,  puis sans livres, avec musique, puis sans musique, avec passion subite pour les insectes frugivores puis plus, etc... étrange, vraiment étrange la nature humaine (rassurez-moi, vous aussi vous avez des lubies?)

 

  • Nous avons profité de l'absence de nos filles pour aller au resto et au cinéma Papa Ours et moi-même.  Notre liste de bons et très bons restos dans la région s'étoffe, et nous sommes à deux doigts d'écrire un guide! Au cinéma, j'ai vu le dernier Klapisch ("Ce qui nous lie"), que je peux vous conseiller si vous êtes amateur de vins et intéressé par sa fabrication (sinon passez votre chemin). Pas le meilleur film de Klapisch assurément, mais tous les ingrédients qui ont fait son succès: des sentiments, de l'émotion, de la nostalgie, de la joie, de la vie, de la drôlerie. Quelques lourdeurs cependant. Mention spéciale à la délicate Ana Girardot (fille d'Hippolyte). 

 

  • Nous avons également vu au cinéma le film KO, mais alors celui-ci, je ne l'ai pas du tout aimé. Un film à plusieurs réalités, mouais, pas mon truc. Pas de cette façon là en tout cas.

 

  • Enfin, j'ai profité de ce temps suspendu pour préparer nos vacances en Italie. Il est très amusant de constater que, dans les propositions d'hébergement, les italiens font la part belle aux photos concernant... la bouffe! On arrive à avoir 2-3 photos de l'environnement, généreusement une photo des chambres, et 15 photos de tables croulant sous la nourriture! Décidément, j'adore ce peuple! ^_^

 

Allez, je termine ici ce billet complètement narcissique!

Je vous rappelle, pour ceux et celles qui le souhaitent, que vous pouvez encore participer au défi les musiques de ma vie, et ce jusqu'au 23 juillet. Je remercie d'ores et déjà toutes celles qui ont déjà rédigé leur billet, elles sont nombreuses et ça a été un réel plaisir de les lire, mais j'y reviendrai!

Très bonne semaine à tous!

Lire la suite

Tous azimuts # 15

18 Mai 2017, 10:46am

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 15

Aujourd'hui, un billet fourre-tout, narcissico-égocentré comme d'habitude, c'est parti:

Quelques nouvelles de la famille

  •  au rayon nouveautés on remarquera la très belle entrée de miss Bonbon au club des cyclistes sans petites roues. Ca manque encore de maitrise mais on y arrive!
  • rien de particulier côté miss Choco, la crise de pré-pré ado semble s'être un tout petit peu calmée... (j'ai dit un tout petit peu!)
  • Papa Ours est devenu un grand fanatique de kayak, une bien belle façon de découvrir les côtes, côté mer. Et rien ne me fait plus plaisir que de le voir se découvrir une passion! Même s'il essaie de m'entrainer dans son sillage en me faisant miroiter des bivouacs sur la plage (au secours!!!)
  • Quant à moi, je change de boulot au 1er septembre; CDI, fonctionnaire, à 10 minutes de chez moi, au lieu d'un CDD à 50 minutes, que demander de plus. Même si... j'ai peur. Très. Et en espérant bien entendu que je ne sois pas concernée par le plan visant à "éliminer" 120000 fonctionnaires... (coucou Manu!)

Quelques nouvelles du blog:

  •  vous pouvez désormais me suivre sur Instagram avec ce profil @zazimutine. Je n'y croyais pas vraiment et puis finalement, je suis fan de ce résau social, même si je ne suis pas certaine d'en maitriser encore les codes.
  • il y a des moments vraiment intenses dans la vie d'une blogueuse, comme lorsque mon dernier article a recueilli plein de commentaires à la faveur d'une sélection de hellocoton (bon d'accord, 11 commentaires, mais pour moi c'est énorme!). Je me suis sentie pour quelques instants dans la peau d'une blogueuse influente, répondant à mes fans. C'était grisant (je suis faible). C'est sûrement un peu pathétique de se réjouir d'une dizaine de commentaires quand d'autres en reçoivent une centaine par billet, mais je crois que, après presque 4 ans de blog, j'ai envie de conserver cette espèce d'innocence, aussi ridicule soit-elle.
  • à part ça, l'inspiration est au taquet et mes brouillons s'accumulent mais je n'ai toujours pas racheté d'ordinateur, donc publier demande une gymnastique complexe (écriture en fichier texte sur mon ordi, envoi par mail à mon boulot, copier-coller sur l'heure de midi etc...)

Parlons vacances: nous envisageons un séjour en Italie du Nord l'été prochain, pays que nous aimons tous deux beaucoup, et que nous aimerions faire découvrir à nos miss; j'ai une idée à peu près définie du circuit mais je suis d'avance découragée par la recherche d'hébergements... Toute suggestion est la bienvenue!

J'ai succombé, comme beaucoup, à la série 13 reasons why, (disponible sur netflix) qui relate le parcours précédent le suicide d'une lycéenne américaine.

J'aime beaucoup la série cependant, je crois que sa force en fait sa faiblesse. Je m'explique (attention:spoiler!). Si le début de la série évoque très justement et sobrement le harcèlement scolaire avec  cette espèce de mécanique implacable qui se met lentement, mais sûrement, en roue libre pour arriver au pire, la suite est moins subtile. La force de la série réside dans le suspense qui se met en place au fil des épisodes, et la façon dont les évènements se succèdent, menant à l'inéluctable. Mais le viol, l'accident, sont autant de tragédies qu'il n'était, à mon avis, pas nécessaires de rajouter. Car malheureusement, et c'est un sujet que je connais assez bien, nul besoin d'autant d'évènements dramatiques pour en arriver au suicide. Parfois, il n'y a tout simplement pas d'explications tangibles. De plus, je relève une certaine complaisance face à l'horreur dans cette série, voire une fascination morbide, pour la mort, le sang, le viol. Reste que la série relève pas mal d'aspects extrêmement justes et touchants autour du suicide d'un adolescent: les parents qui ne voient rien, englués dans leur problèmes professionnels, le COP qui refuse l'évidence, la détresse des amis attirés à leur tour par la mort...

Je vous laisse avec mon coup de coeur littéraire du mois :

Les gens dans l'enveloppe, d'Isabelle Monnin.

Tous azimuts # 15

Le pitch: Isabelle Monnin, journaliste-écrivain, décide un jour d'acheter un lot de photos de famille sur internet. A partir de ces photos, elle imagine, dans la première partie de son livre, la vie des gens figurant sur ces clichés. En deuxième partie, elle mène l'enquête et retrouve les protagonistes, dont l'histoire retrouve des similitudes surprenantes avec ce qu'elle avait imaginé.

Le résultat est absolument bouleversant! Des vies ordinaires, qui le sont pourtant si peu, marquées par l'abandon. Bien qu'un peu lasse, au fil des pages, du style "métaphore météorologique" de l'auteure (qui écrit néanmoins très bien), ce livre m'a tout simplement remué les tripes!! Et il est désormais disponible en poche (le Livre de Poche).

Belle fin de semaine!

Lire la suite

1 2 3 > >>