> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } tous azimuts - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Articles avec #tous azimuts

Tous azimuts # 16

17 Juillet 2017, 16:29pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 16

 

Quelques infos en vrac en ce début d'été:

  • Première info de la plus grande importance: je suis amoureuse. D'un objet. De CET objet, celui sur lequel je suis en train de rédiger cet article. Après des mois sans pouvoir accéder à mon blog de chez moi, je me suis enfin décidée à investir dans un nouvel ordinateur. Après quoi, j'ai mis deux semaines à me décider à le sortir de sa boite, tant j'avais peur qu'il me déçoive. Je me voyais déjà m'arracher les cheveux à essayer de connecter la bestiole sur le réseau wi-fi, comme cela m'était arrivé avec mon fixe. Et puis non. Cette chose est magique. Elle fait tout toute seule. J'ai donc été prise d'une frénésie d'écriture: 32 brouillons dorment désormais dans mes tiroirs! (je vous rassure, je n'ai pas écrit 32 brouillons en une nuit, certains étaient déjà là!)

 

  • Je suis en vacances depuis une semaine, et sans enfants. J'hésite entre sentiment de liberté et de vacuité. Entre enthousiasme et inertie. C'est compliqué la vie. On passe son temps à se plaindre, à rêver de moments volés au quotidien comme ceux-ci, et quand ces derniers se présentent, on ne sait pas toujours les apprécier...

 

  • Du coup, je me suis mise au yoga. J'envisageais déjà cette activité depuis quelques années, surtout depuis que j'ai compris que ça ne consistait pas seulement à allumer des bougies en les reniflant profondément, quitte à se griller les poils des narines. Non, le yoga est une vraie discipline, exigente avec le corps. Et c'est tout à fait ce dont j'ai besoin actuellement: une activité qui me permette de m'assouplir, de lutter contre l'ankylose qui m'assaille (bienvenue dans ma vie de quadra), et de me détendre à la fois. J'ai découvert, sur le blog de zenopia, les vidéos de yoga d'Ariane (la souplesse de cette fille vous fera pleurer croyez-moi), sur sa chaine youtube yogacoaching. Je recommande vivement si la chose vous tente.

 

  • Je lis, beaucoup. J'ai d'ailleurs en brouillon 2 articles parlant de mes lectures. J'aime de plus en plus entrer dans une librairie et me laisser emmener par les couvertures, les tranches des livres, l'odeur de papier et d'encre. J'ai toujours aimé ça mais là, ça prend une énorme place dans ma vie. Etrange comme la vie se jalonne de périodes avec livres,  puis sans livres, avec musique, puis sans musique, avec passion subite pour les insectes frugivores puis plus, etc... étrange, vraiment étrange la nature humaine (rassurez-moi, vous aussi vous avez des lubies?)

 

  • Nous avons profité de l'absence de nos filles pour aller au resto et au cinéma Papa Ours et moi-même.  Notre liste de bons et très bons restos dans la région s'étoffe, et nous sommes à deux doigts d'écrire un guide! Au cinéma, j'ai vu le dernier Klapisch ("Ce qui nous lie"), que je peux vous conseiller si vous êtes amateur de vins et intéressé par sa fabrication (sinon passez votre chemin). Pas le meilleur film de Klapisch assurément, mais tous les ingrédients qui ont fait son succès: des sentiments, de l'émotion, de la nostalgie, de la joie, de la vie, de la drôlerie. Quelques lourdeurs cependant. Mention spéciale à la délicate Ana Girardot (fille d'Hippolyte). 

 

  • Nous avons également vu au cinéma le film KO, mais alors celui-ci, je ne l'ai pas du tout aimé. Un film à plusieurs réalités, mouais, pas mon truc. Pas de cette façon là en tout cas.

 

  • Enfin, j'ai profité de ce temps suspendu pour préparer nos vacances en Italie. Il est très amusant de constater que, dans les propositions d'hébergement, les italiens font la part belle aux photos concernant... la bouffe! On arrive à avoir 2-3 photos de l'environnement, généreusement une photo des chambres, et 15 photos de tables croulant sous la nourriture! Décidément, j'adore ce peuple! ^_^

 

Allez, je termine ici ce billet complètement narcissique!

Je vous rappelle, pour ceux et celles qui le souhaitent, que vous pouvez encore participer au défi les musiques de ma vie, et ce jusqu'au 23 juillet. Je remercie d'ores et déjà toutes celles qui ont déjà rédigé leur billet, elles sont nombreuses et ça a été un réel plaisir de les lire, mais j'y reviendrai!

Très bonne semaine à tous!

Lire la suite

Tous azimuts # 15

18 Mai 2017, 10:46am

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 15

Aujourd'hui, un billet fourre-tout, narcissico-égocentré comme d'habitude, c'est parti:

Quelques nouvelles de la famille

  •  au rayon nouveautés on remarquera la très belle entrée de miss Bonbon au club des cyclistes sans petites roues. Ca manque encore de maitrise mais on y arrive!
  • rien de particulier côté miss Choco, la crise de pré-pré ado semble s'être un tout petit peu calmée... (j'ai dit un tout petit peu!)
  • Papa Ours est devenu un grand fanatique de kayak, une bien belle façon de découvrir les côtes, côté mer. Et rien ne me fait plus plaisir que de le voir se découvrir une passion! Même s'il essaie de m'entrainer dans son sillage en me faisant miroiter des bivouacs sur la plage (au secours!!!)
  • Quant à moi, je change de boulot au 1er septembre; CDI, fonctionnaire, à 10 minutes de chez moi, au lieu d'un CDD à 50 minutes, que demander de plus. Même si... j'ai peur. Très. Et en espérant bien entendu que je ne sois pas concernée par le plan visant à "éliminer" 120000 fonctionnaires... (coucou Manu!)

Quelques nouvelles du blog:

  •  vous pouvez désormais me suivre sur Instagram avec ce profil @zazimutine. Je n'y croyais pas vraiment et puis finalement, je suis fan de ce résau social, même si je ne suis pas certaine d'en maitriser encore les codes.
  • il y a des moments vraiment intenses dans la vie d'une blogueuse, comme lorsque mon dernier article a recueilli plein de commentaires à la faveur d'une sélection de hellocoton (bon d'accord, 11 commentaires, mais pour moi c'est énorme!). Je me suis sentie pour quelques instants dans la peau d'une blogueuse influente, répondant à mes fans. C'était grisant (je suis faible). C'est sûrement un peu pathétique de se réjouir d'une dizaine de commentaires quand d'autres en reçoivent une centaine par billet, mais je crois que, après presque 4 ans de blog, j'ai envie de conserver cette espèce d'innocence, aussi ridicule soit-elle.
  • à part ça, l'inspiration est au taquet et mes brouillons s'accumulent mais je n'ai toujours pas racheté d'ordinateur, donc publier demande une gymnastique complexe (écriture en fichier texte sur mon ordi, envoi par mail à mon boulot, copier-coller sur l'heure de midi etc...)

Parlons vacances: nous envisageons un séjour en Italie du Nord l'été prochain, pays que nous aimons tous deux beaucoup, et que nous aimerions faire découvrir à nos miss; j'ai une idée à peu près définie du circuit mais je suis d'avance découragée par la recherche d'hébergements... Toute suggestion est la bienvenue!

J'ai succombé, comme beaucoup, à la série 13 reasons why, (disponible sur netflix) qui relate le parcours précédent le suicide d'une lycéenne américaine.

J'aime beaucoup la série cependant, je crois que sa force en fait sa faiblesse. Je m'explique (attention:spoiler!). Si le début de la série évoque très justement et sobrement le harcèlement scolaire avec  cette espèce de mécanique implacable qui se met lentement, mais sûrement, en roue libre pour arriver au pire, la suite est moins subtile. La force de la série réside dans le suspense qui se met en place au fil des épisodes, et la façon dont les évènements se succèdent, menant à l'inéluctable. Mais le viol, l'accident, sont autant de tragédies qu'il n'était, à mon avis, pas nécessaires de rajouter. Car malheureusement, et c'est un sujet que je connais assez bien, nul besoin d'autant d'évènements dramatiques pour en arriver au suicide. Parfois, il n'y a tout simplement pas d'explications tangibles. De plus, je relève une certaine complaisance face à l'horreur dans cette série, voire une fascination morbide, pour la mort, le sang, le viol. Reste que la série relève pas mal d'aspects extrêmement justes et touchants autour du suicide d'un adolescent: les parents qui ne voient rien, englués dans leur problèmes professionnels, le COP qui refuse l'évidence, la détresse des amis attirés à leur tour par la mort...

Je vous laisse avec mon coup de coeur littéraire du mois :

Les gens dans l'enveloppe, d'Isabelle Monnin.

Tous azimuts # 15

Le pitch: Isabelle Monnin, journaliste-écrivain, décide un jour d'acheter un lot de photos de famille sur internet. A partir de ces photos, elle imagine, dans la première partie de son livre, la vie des gens figurant sur ces clichés. En deuxième partie, elle mène l'enquête et retrouve les protagonistes, dont l'histoire retrouve des similitudes surprenantes avec ce qu'elle avait imaginé.

Le résultat est absolument bouleversant! Des vies ordinaires, qui le sont pourtant si peu, marquées par l'abandon. Bien qu'un peu lasse, au fil des pages, du style "métaphore météorologique" de l'auteure (qui écrit néanmoins très bien), ce livre m'a tout simplement remué les tripes!! Et il est désormais disponible en poche (le Livre de Poche).

Belle fin de semaine!

Lire la suite

Tous azimuts de printemps # 14

20 Mars 2017, 09:40am

Publié par Zazimutine

Tous azimuts de printemps # 14

Je pensais m'avancer un peu et puis j'apprends que oui, on y est, le printemps est officiellement installé! Cela fait quelques jours qu'ici les arbres croulent sous les fleurs, et que j'ai commencé à scruter les ornements de mon jardin, dont la plupart poussent sauvagement, comme en témoigne ces... choses que vous voyez, et dont je ne connais absolument pas la dénomination (si vous savez, dites-moi, je ne demande qu'à apprendre!)

Notre camélia est pimpant pour la première fois de sa jeune vie (lui, je connais son nom parce que Papa Ours a laissé l'étiquette dessus ^_^), j'en suis toute esbaudie!

Tous azimuts de printemps # 14

Que vous raconter, donc, en ce joli printemps?

  • Que j'ai fait faire un devis pour mettre mon Mac à jour et que ceci coûtera le prix d'un PC neuf?
  • Que je me suis désintéressée brutalement de la vie politique que je trouvais jusqu'ici passionnante, et qu'au moment où je vous parle, je ne sais toujours pas pour qui je vais voter au premier tour des élections présidentielles?
  • Que nous sommes partis à la montagne lors des dernières vacances et que je déclare officiellement que les vacances de ski sont mes BHF (best holidays forever)?
  • Que je me suis remise enfin à courir, après 3 ans de traitement de tendinites multiples et que je le vis plutôt bien?
  • Que je continue à essayer de réduire mes déchets en cuisinant des goûters-maisons pour mes filles? (sérieusement, ce n'est pas insupportable cette manie d'emballer le moindre petit gâteau dans un sachet plastique INDIVIDUEL?) Dernière opération goûter-maison en date: madeleines avec coque en chocolat, regardez comme c'est jouli!
Tous azimuts de printemps # 14

Allez, c'est d'accord, je vous reparle de tout ça très bientôt; il y aura aussi des conseils littérature jeunesse, des chroniques littéraires, des favoris, et des billets humour! Si, si!

A très vite.

Lire la suite

Tous azimuts de la nouvelle année # 13

10 Janvier 2017, 10:34am

Publié par Zazimutine

Tous azimuts de la nouvelle année # 13

 

Mais t'es pas là, mais t'es où? Pas là?

Mais si mais si, je suis là, et je ne pouvais tout de même pas commencer cette nouvelle année, sans vous la souhaiter bien bonne (l'année, évidemment). Recevez donc, chères personnes qui me faites la gentillesse de lire ma prose, mes meilleurs voeux pour cette année 2017!

Quoi de mieux pour se remettre dans le bain, qu'un de ces billets foutraques dont je raffole, parce qu'ils sont rapides à écrire, et qu'ils reflètent la navrante confusion dont ma tête est en permanence farcie? C'est parti!

 

  • Tout d'abord, le blog ne démarre pas cette année sous les meilleurs augures. En effet, après avoir du renoncer à écrire sur mon ordinateur pépinesque favori (obsolète rappelez-vous), j'ai du renoncer à écrire tout court de chez moi, puisque le PC portable de Papa Ours a également rendu l'âme. Ceci explique (en partie) mon absence ces dernières semaines. J'avais évidemment prévu d'écrire plein d'articles pendant les vacances de Noël, mais je n'ai pas eu le courage de les rédiger sur le micro-clavier de mon téléphone,à l'aide de mes gros doigts boudinés, voyez-vous! J'espère pouvoir faire une espèce de mise à jour palliative de mon mac qui me permettra de le maintenir en vie genre... 2 ans... En attendant, je me retrouve contrainte de rédiger sur mes heures de travail (oh ça va! à la pause, bien entendu!)...

 

  • Ensuite eh bien.. il y a eu les fêtes, période chargée s'il en est, pendant lesquelles nous sommes descendus dans le Sud-Ouest, nous permettant, entre-autres, de vivre plusieurs moments amicaux d'une rare intensité. Il m'arrive de prendre goût à ce nouveau mode de relation amical: plus loin, plus court, donc, plus fort. (En fait, il m'arrive tout aussi souvent de pester contre la frustration qu'implique cette nouvelle façon de profiter des uns et des autres; mais je savoure désormais à fond chacun de ces moments d'amitiés quand ils se présentent. Carpe diem).

 

  • Nous avons, pour ainsi dire, adopté un chat. Il s'agit en réalité d'un chat de jardin, que l'on pourrait même qualifier, de chat d'ornement éphémère. En effet, nous ne le nourrissons pas, car nous ne voulons pas lui donner de faux espoirs, dans la mesure où il est hors de question de le faire rentrer chez nous (papa Ours étant allergique aux poils de chat et asthmatique, entre le chat et mon compagnon, le choix fut vite fait). Nous nous contentons alors de le regarder passer régulièrement dans le jardin, et nous lui faisons des gouzi gouzi à travers la baie vitrée sans lui ouvrir, même lorsqu'il ronronne à nous fendre l'âme. Laissez-moi donc vous présenter: Jardibus (rapport à son lieu de vie, et au fait que nous l'attendons passer).
Tous azimuts de la nouvelle année # 13

 

  • Et puis nous avons fêté avant-hier, les 9 ans de miss Choco, ce qui nous a pris du temps: préparation d'un repas, selon son souhait, absolument royal à base de chipolatas et pommes de terre sautées (des heures de préparation!!); bientôt 10 ans donc, que je tombais enceinte pour la première fois de ma vie, dingue!

 

  • Concernant les bonnes résolutions de nouvelle année que je ne vais pas tenir, les voici:

M'éloigner de mon téléphone portable

Je n'en peux plus de cette addiction, et de ressembler au commun des mortels en permanence plongé sur son petit écran, au détriment du relationnel et de la politesse la plus élémentaire. Désormais, je me force à le monter dans ma chambre quand je rentre chez moi, comme les ados à qui on les interdit à partir d'une certaine heure. Je pense sincèrement que l'abus du portable est néfaste pour ma santé mentale, j'ai pu l'expérimenter au cours de ces derniers mois, dans des circonstances que je ne peux pas préciser. Au-delà de cette situation particulière, je revendique le droit à l'ennui. J'ai tendance, comme beaucoup d'entre vous j'imagine, à emporter mon téléphone portable partout (y compris dans les toilettes), comme une sorte de remède à la vacuité. Et je me rends compte que, lasse de rompre l'ennui, sa présence exacerbe au contraire ce sentiment. Dans un idéal sans doute inatteignable, j'aimerais même m'en passer tout à fait: ne plus qu'être joignable qu'à la maison, par lettre, par mail, ou par pigeon voyageur. Comme avant.

Essayer de reprendre la course, malgré une douleur de hanche persistante. Je manque d'une activité sportive complémentaire, quelque chose qui me permettrait de me vider la tête, et maintenir mon poids. Parce que je préfère augmenter mes dépenses que restreindre mes apports en saucisson (je suis lyonnaise vous savez).

Concernant le blog, j'aimerais vous dire que je vais être plus active mais, comme expliqué plus haut, c'est mal barré. La bonne nouvelle c'est que l'inspiration est encore là, même 3 ans et demi après, et ce, malgré mes statistiques désastreuses. La mauvaise nouvelle, c'est que la flemmardise m'immobilise bien trop souvent les circonvolutions et les doigts. Dans un monde idéal, je vous "promets" tout un  tas d'articles sur mes favoris du moment, des livres, des séries, des petits voyages en Bretagne, et des articles rigolos qui ne font rire que moi ^_^

Sur ce, je vous embrasse affectueusement!

Lire la suite

Tous azimuts #12

6 Décembre 2016, 09:22am

Publié par Zazimutine

Tous azimuts #12

Bonjour les gens!

Un petit billet bordélique, ça vous tente? Allez, c'est parti!

 

  • Sachez tout d'abord que si je ne publie pas aussi souvent que je le voudrais, c'est parce que mon ordinateur me fait des misères. En 2008, j'avais cédé à l'appel de la pomme, vendant au passage un de mes enfants, et me voici, 8 ans plus tard, en compagnie d'un ordinateur obsolète. Moyennant quoi, je n'ai plus accès à ma plate-forme de blog, cette dernière ne travaillant qu'avec les dernières versions des navigateurs, eux-mêmes incompatibles désormais avec mon mac. Merveilleux non? Mais il parait que je ne dois pas me plaindre, 8 ans d'espérance de vie pour un ordinateur, c'est déjà très bien selon le petit monsieur de Apple (et ma main dans sa gueule aussi?). Bref: énorme carton rouge à l'obsolescence programmée!! (et pas que dans l'informatique!)

 

  • Avec nos filles, nous avons passé le week-end à Brest, notamment pour visiter le fameux musée de découverte des océans: Océanopolis. J'avais dit que je boycotterais désormais tous les zoo mais que voulez-vous, je suis faible. Je dois bien reconnaitre que le musée remplit sa mission pour le côté pédagogique et l'apprentissage du respect de la vie sauvage, des animaux, et de la nature. Les messages à destination des enfants sont plutôt positifs, et nos Miss ont adoré. Mais il faudra alors faire abstraction des pauvres manchots enfermés sur une gigantesque banquise en plastique. Ou pas. A vous de voir. 

 

Tous azimuts #12

 

  • J'ai très envie de voir le film La fille de Brest, même si j'en ai entendu de mauvaises critiques. Pas pour le côté cinématographique mais pour l'histoire, je suis assez admirative de cette femme, Irène Frachon, qui a révélé le scandale du  fameux Mediator, et qui a combattu avec tant d'acharnement le laboratoire responsable de milliers de victimes; voilà une femme absolument fascinante, héroïne du quotidien à mon sens, dont j'aimerais avoir le courage et la ténacité.

 

  • Dans un registre bien plus superflu, je ne sais pas ce qui se passe cette année, est-ce la faute à la présence de Saturne dans la constellation du cabri, mais nous avons beaucoup de mal à trouver une location à la montagne pour les vacances de février (je veux dire, dans des prix qui ne provoquent pas une attaque de panique dès le petit-déjeuner, comme ça m'est arrivé la semaine dernière, quand j'ai compris que le devis proposé ne correspondait pas à un prix semaine mais un prix-journée!). A l'heure où je vous parle, ce séjour semble plus que compromis. En même temps, on se demande pourquoi on insiste, étant donné que Papa Ours et moi-même avions failli décéder sur les pistes l'an dernier, la condition physique aussi sûre que celle d'un éléphanteau ayant grandi dans la jungle et se retrouvant brutalement projeté sur la banquise. Seulement voilà: miss Choco avait adoré apprendre le ski l'année dernière... Mention spéciale à sa réaction d'ailleurs, quand je lui ai annoncé notre déconvenue: "ben c'est pas grave, on a qu'à rester en Bretagne et on ira skier dans le jardin quand il neigera!" ^_^

 

 

  • Et puis samedi soir, nous sommes allés voir Vaïana, le dernier Disney. J'étais très réticente au début, surtout parce que j'avais décidé de voir "La fille de Brest" pendant que Papa Ours accompagnerait miss Choco, mais les horaires ne collaient pas. Et finalement c'est très bien Vaïana. Vraiment. Pour une fois, on oublie les histoires de princesses, Vaïana est une jeune tahitienne qui cherche un sens à sa vie, et qui va le trouver en allant chercher de l'autre côté de l'océan un demi-dieu assez loufoque. Beaucoup d'aventure, un peu de mythologie et une grosse poignée d'humour, voici la recette d'un divertissement qui tient ses promesses.

 

  • Pour terminer, je vous informe que je vais recycler certains de mes billets publiés ici. Je suis dans une mouvance zero déchets en ce moment alors pourquoi ne pas recycler mes vieux articles? Pour certains, vous ne les avez jamais lus, et pour les autres, eh bien... euh, vous les relirez sans doute avec plaisir. Hum.... Non mais rassurez-vous, je ne vais sélectionner que les meilleurs!

Sur ce je vous souhaite une belle semaine!

Lire la suite

Tous azimuts # 11

3 Octobre 2016, 20:22pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 11

 

Il va falloir se faire une raison: je suis cette fille qui jure, la main sur le cœur (les yeux dans les yeux, coucou Jérôme!), qu'elle va adopter un rythme de publication plus décent et puis pouf! J'aimerais vous dire que je suis tombée dans une faille spatio-temporelle, mais la vérité est que malgré une inspiration au taquet, les brouillons s'accumulent dans ma boite à brouillons et tout ça pour quoi je vous prie? Parce que j'ai décidé que l'illustration n'était pas adéquate et que j'allais vous bichonner une photo avec incrustation de titre s'il vous plait, et que tout ça est finalement assez... compliqué.

Un petit billet fourre-tout donc, histoire de ne pas vous laisser sur la carreau.

  • Septembre est terminé, et voici octobre, sous un soleil radieux. Nos promenades et autres baignades se poursuivent donc, jusqu'à ce que le temps nous plonge définitivement dans l'automne, et Papa Ours est bien décidé à battre le record de la baignade la plus tardive (à ce jour: 2 octobre). Au rang des découvertes, je me suis rendue à Saint Nazaire pour raisons professionnelles, et cette arrivée sur la plage en fin de matinée, dans une lumière où se confondaient le ciel et la mer en ligne d'horizon, m'a particulièrement ravie!
Tous azimuts # 11
  • Nos pas nous ont également conduits dans le golfe du Morbihan (illustration d'ouverture et ci-dessous), et il se passe quelque chose en moi à chaque fois que je m'y rends. Quelque chose qui ressemble à une envie d'y vivre ou d'y passer beaucoup de temps. Je me surprends même à rêver, parfois, habiter sur l'une de ces îles. A l'écart, loin du tumulte, mais pas tout à fait...
Tous azimuts # 11
  • Dans cet article, la blogueuse Doublerose se demande où commence le sexisme. Au regard des propos tenus à L'Assemblée Nationale dès qu'une femme prend la parole, je me demande s'il serait intéressant d'instaurer un genre de "délit de sexisme" (à l'égard des hommes comme des femmes, du reste); un propos sexiste entrainerait une exclusion du(de la)-dit(e) député(e) de l'Assemblée pendant 1, 2, ou 3 jours, selon la gravité des propos, voire plus en cas de récidive. C'est pas comme ça qu'on fait au lycée? Après tout, ces gens ne sont-ils pas censés donner l'exemple? Bref, vous l'avez compris: j'entre en politique.
  • J'hésite à vous parler de mon affection pour le dernier album de Benjamin Biolay: Palermo Hollywood. Vu le succès que j'ai rencontré chaque fois que j'ai évoqué mes goûts musicaux, je subodore que Benjamin Biolay va achever de vous faire fuir. Alors je vous rassure, je ne suis pas particuilèrement fan du personnage (encore que, pourquoi est-il si mal aimé?), je reconnais qu'il ne chante pas vraiment (tiens, un peu comme Miossec), mais sa musique sensuelle et son univers, particulièrement dans cet album inspiré (réalisé?) par un séjour prolongé en Argentine, me transportent littéralement. Je vous laisse avec un extrait (à écouter à partir de 1'50, au moment où l'on entend toute l'instrumentation!)

A très vite!

Lire la suite

Tous azimuts #10

31 Août 2016, 07:55am

Publié par Zazimutine

Me revoilà sur les ondes après ces très longues vacances (7 semaines!! j'ai presque honte de l’écrire... En fait non:J'AI honte. Bref.)

 

Mon été tous azimuts ce fut:

- un été placé sous le signe du charivari émotionnel que ces émotions soient négatives (attentats, soucis perso et professionnels), mais aussi pour beaucoup très positives. Un premier été en Bretagne qui ne nous fait pas regretter un seul instant notre déménagement, tant il est agréable de ne pas partir quand on habite ici. Surtout lorsque les uns et les autres viennent nous rendre visite, ce qui nous permet de joindre les retrouvailles au bonheur de découvrir toujours plus la région. Ces intermèdes nous ont permis d’affiner notre circuit touristique, et surtout (très important chez nous!) notre carnet d’adresses gourmandes. Un de ces jours je vous ferai peut-être bien un article en forme de guide touristique!

Il y eut donc de la visite, plein de moments passés en famille ou entre amis, un terrain de jeux inépuisable pour les enfants, un baptême d'optimist pour notre aînée, et tellement d'autres choses!

Tous azimuts #10Tous azimuts #10
Tous azimuts #10
Tous azimuts #10Tous azimuts #10

 

- beaucoup trop de route, pour cause d'aller-retours dans le Sud-Ouest, avec option bison futé rouge de colère, qu'il faudra s'efforcer d'éviter les prochains étés. Ce n'est ni écologique, ni reposant, même s'ils furent aussi, et c'est indispensable, l'occasion de retrouvailles pleines de joie, et les circonstances d'amitiés qui s'embellissent...

- 2 semaines de vacances en famille, la première à Belle-Ile la bien nommée (là aussi je vous prépare quelque chose), la deuxième entre Pyrénes et Languedoc. Courtes vacances mais tellement riches!

Et ce n'est qu'un avant-goût!
Et ce n'est qu'un avant-goût!
Et ce n'est qu'un avant-goût!

Et ce n'est qu'un avant-goût!

 

- de la lecture, beaucoup, il faut que je vous en parle (avec toujours cet effet de vases communicants: quand je lis, je ne regarde plus de séries, et inversement!)

entre autres!

entre autres!

 

- et enfin la reprise du travail, sans motivation, il faut bien l'avouer (en plus le premier jour, j'avais oublié ma tablette de chocolat à la framboise: horreur et damnation!).Cette année sera placée je l'espère sous le signe du changement, ou au moins de la reflexion amenant à celui-ci.

 

En résumé, tout un tas d'articles à vous pondre, en m'espérant plus assidue cette année!

A très vite!

Lire la suite

Tous azimuts # 9

29 Juin 2016, 16:19pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 9

 

Toutes mes excuses pour ce long silence, la vie étant ce qu'elle est, l'inspiration, l'envie, le temps (rayer la mention inutile), viennent parfois à manquer.

Sans plus de commentaires sur ma vie actuelle (que nous pourrions résumer par un "c'est la merde!" fort à-propos), me revoici donc avec un billet bazar, histoire de se remettre dans le bain.

Ces dernières semaines, tous azimuts:

  • Nous avons assisté au départ de Tara (ci-dessus), le bateau océanographique parti pour 2 ans explorer les coraux des mers du sud (pour résumer hein, il va juste y avoir 148 étapes entre-temps); il était assez émouvant ce départ je dois dire, et semble avoir fortement impressionné miss Bonbon, si l'on se réfère à l'abondance de ses dessins en rentrant (ça, et les démonstrations de danses tahitiennes qui l'ont littéralement scotchée; là, j'attends qu'elle me dise qu'elle veut faire de la danse tahitienne; je SAIS que ça va arriver; j'attends).
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9

 

  • J'ai enfin pu me rendre au cours de pâtisserie avec un chef pâtissier renommé, qui m'avait été offert pour Noël par papa Ours; c'était rudement chouette!! Le pâtissier était très sympathique, accessible, et tout était complètement à notre portée; voici donc en photo mon joli petit dessert 4 étoiles. Bref, ça m'a tellement plu qu'à mon anniversaire, une semaine plus tard, papa Ours m'a offert... un nouveau cours de pâtisserie ^_^
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9
Tous azimuts # 9

 

  • J'ingurgite des séries de façon totalement déraisonnable, ce qui m'a poussé à abandonner mes lectures (maaal!). Dernières en dates:

- Luther, série britannique très glauque, pas mal mais doublage catastrophique;

- Orphan Black, scenario intéressant dans le genre fantasy, j'ai pourtant vite décroché;

- How to get away with murder, mon coup de coeur! Je vous en reparlerai dans mes favoris.

- Suits, série en cours, ou Ally Mac Beal version mecs en 2011; ce serait une très bonne série-repassage, comme j'aime à nommer ces séries que l'on peut écouter en repassant sans vraiment les regarder, s'il n'était pas dommage de passer à côté du regard de velours du beau Harvey Specter! (miam!!)

 

  • Du bonheur d'habiter en Bretagne côtière, avec l'été qui arrive (enfin, ça, c'était la semaine dernière!). Lors d'un fameux mercredi après-midi, nous avons pu nous rendre à Quiberon, dont je ne suis pourtant pas une grande fanatique, et en découvrir un tout autre visage (avec pause-glace obligatoire sur la grande plage tout de même!)
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9
Tous azimuts # 9Tous azimuts # 9

 

  • J'écoute en boucle le dernier album de Miossec, Mammifère. J'écoute toujours les albums de Miossec en boucle c'est un principe (je crois que je les ai presque tous). Que dire de ce nouvel opus? S'il n'a pas beaucoup progressé en chant, il faut bien le reconnaitre, l'univers musical est un peu différent des précédents, moins rock, plus éclectique, intéressant. Néanmoins, mon préféré reste celui qui me l'a fait découvrir, et pour toujours je crois: 1964 (ou l'impossiblité d'égaler la première fois!).
  • Et puis la fin de l'année scolaire se profile, et avec elle, son lot de kermesses, spectacles de danse et autres repas de fin d'année. Mais c'est qu'on se mettrait à avoir une vie sociale bretonne dites-donc!

A très vite!

Lire la suite

Tous azimuts # 8

17 Avril 2016, 20:59pm

Publié par Zazimutine

La vie est parfois une drôle de farceuse. Figurez-vous que suite à mon dernier article, l'inspiration est revenue comme jamais, mon cerveau était en ébullition, je prenais des notes à toute allure, je savourais l'arrivée des vacances, imaginant exploser ma fréquence de publication, genre 3 articles par semaine, et.... bing! je suis tombée en panne d'internet; plus de connexion, plus de téléphone, rien. Et voilà comment je n'ai rien publié depuis plus de 15 jours, alors même que j'ai des brouillons dans tous les coins de mon ordinateur. Reprenons donc, si vous le voulez bien, avec un billet foutraque, fait de bric et de broc :

- nos vacances ont été placées sous le signe du tourisme régional. Recevant de la famille, nous en avons profité pour visiter la région et ma foi, le soleil étant, contrairement aux prédictions météo, de la partie, ce fut fort agréable, remplaçant tout à fait une virée dans n'importe quel coin de France ou de Navarre!

Quelques extraits:

vue de la rade de Lorient, depuis la citadelle de Port-Louis

vue de la rade de Lorient, depuis la citadelle de Port-Louis

Concarneau, vue depuis les remparts

Concarneau, vue depuis les remparts

Concarneau (bis), vue depuis le port

Concarneau (bis), vue depuis le port

au loin, château de Suscinio (presqu'île de Rhuys)

au loin, château de Suscinio (presqu'île de Rhuys)

- j'ai finalement postulé pour être juré du livre Inter, je n'ai pas été prise; depuis je fais grève de lecture, na! (en réalité je me suis remise aux séries, j'en reparlerai dans mes prochains favoris)

- le printemps est là et bien là et papa Ours avait raison: la lumière ici, par beau temps, est incroyable, je n'en avais pas vraiment pris conscience jusque là mais le soleil de ces vacances m'a fait ouvrir les yeux, j'espère que les photos ci-dessus vous en convainquent.

- j'ai délaissé la guitare (mea culpa), mais je continue à coudre. Après le sweat pour la cadette, et la robe pour l'ainée, j'ai attaqué un pantalon pour celle.... qui voudra bien le mettre! Mon  projet suivant sera pour moi, j'ai hâte!

petit sweat cousu main (couleur choisie par miss Bonbon, évidemment!)

petit sweat cousu main (couleur choisie par miss Bonbon, évidemment!)

A très vite!

Lire la suite

Tous azimuts # 7

23 Février 2016, 13:20pm

Publié par Zazimutine

Tous azimuts # 7

 

Me revoici sur les ondes après une jolie semaine de vacances très ressourçante dans les Alpes, mais toujours en panne sèche d'inspiration. Il faudra donc se contenter de 2-3 idées, couchées en vrac sur le clavier:

- nous avons repris le ski après une quasi dizaine d'années de stand-by. Autant vous dire que la reprise a été rude, notre condition physique ayant été mise à rude épreuve par la vieillerie, et par les centaines de petites découvertes gastronomiques dont nous avons été si friands au cours des dix dernières années. Miss (casse)Bonbon, comme nous nous y attendions, a râlé tous les jours à l’idée d'aller skier; mais nous avons tenu le coup et elle était finalement fière de voir une médaille épinglée sur son pull, et de la présenter en classe à ses copains. Quant à Miss Choco, elle a semblé apprécier à peu près tout: le ski, la luge, les jeux dans les igloos, les traineaux à chiens maigrissimes, et les attelages de rennes gringalets (pathétiques).

Et puis la montagne enneigée, quel bonheur! Ces paysages me procurent le même sentiment que voir la mer: admiration> béatitude> apaisement (ci-dessus, la fameuse "mer de nuages")

Tous azimuts # 7

 

- pour la première fois nous sommes donc rentrés de vacances en Bretagne (et non partis en vacances en Bretagne), impression étrange. Ce qui m'a permis de m' interroger: à 6 mois de notre emménagement, est-ce que je me sens chez moi ici? Pas vraiment. Est-ce que je me sentirai un jour chez moi? Aucune idée. Est-ce que je me suis déjà sentie un jour chez moi? Ca reste à éclaircir.

- histoire de se remonter le moral, nous sommes allés au cinéma en cette veille de rentrée, voir Zootopie. Un choix idéal pour affronter la reprise dans la bonne humeur, extrêmement drôle, bourré de clins d'oeil au cinéphiles, et porteur d'un message sur la tolérance plutôt bienvenu en ces instants, même si je doute qu'il soit perceptible par les plus petits.

Pour un bon moment en famille, je vous le recommande vraiment!

Passage avec les paresseux, à hurler de rire!

Passage avec les paresseux, à hurler de rire!

- je m'interroge, pour la 4ème fois consécutive: tenté-je ou ne tenté-je pas, d'envoyer ma candidature pour être juré du prix du livre Inter; et si oui, que raconté-je dans ma lettre de motivation? Ce brouillon qui nait dans ma tête ira-t-il rejoindre les autres dans les textes jamais utilisés?

Si vous voulez tenter votre chance, c'est ici.

- cette panne d'inspiration dure, dure, beaucoup trop à mon goût. Je ne sais pas si tenir ce blog a encore un sens à vrai dire. Pourquoi, pour qui, autant de questions qui me taraudent...

A suivre (ou pas).

Lire la suite

1 2 > >>