> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Mes filles préfèrent les blondes - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Mes filles préfèrent les blondes

2 Avril 2014, 20:08pm

Publié par Zazimutine

Mes filles préfèrent les blondes

 

Avant toute chose, je veux éclaircir mon propos: je n'ai rien contre les blondes. Au contraire. J'ai moi-même pas mal d'amies blondes, et sincèrement je les trouves toutes... gentilles. Et puis elles sentent bon. Bon d'accord je déconne. Je n'ai pas d'amies blondes. 

En vrai, ma mère est une blonde originelle, mon frère est un blond original... bref, definitely, je n'ai rien contre les cheveux jaunes. (J'aime bien utiliser des mots anglais, genre comme si j'avais longtemps vécu aux States, sauf que je n'y ai jamais mis les pieds).

Mais revenons à nos moutonnes blondes.

J'ai remarqué depuis un petit moment déjà, que mes filles n'ont de cesse de s'extasier sur les cheveux des copines, surtout lorsqu'ils sont longs, surtout lorsqu'ils sont blonds (on pourrait presque en faire un poème). Combien de fois ai-je entendu "han, machine, elle a des beaux cheveux, elle a des cheveux jaunes, comme la Belle au bois dormant!" (ou Cendrillon, ou Raiponce, faites-votre choix messieurs-dames!). Et je dois dire que ça m'agace un tantinet. Parce que merde, je ne suis pas blonde. Je suis on ne peut plus brune, tout comme Papa Ours et une bonne partie de notre entourage. Je me demande donc d'où vient cette vénération pour les blondes. Hélas, il ne faut pas chercher bien loin: je citais plus haut Cendrillon, Aurore, Raiponce, mais aussi la fée Clochette, petit blonde maligne, et même tout dernièrement la Reine des neiges, et je ne parle même pas de celle-dont-on-ne-doit-pas-citer-le-nom (ça commence par un B et ça a des mensurations de folie). Certes il y a les rousses flamboyantes Ariel (la petite Sirène) et plus récemment Rebelle, mais toujours pas de brunes. Vous allez me dire: oui mais Blanche-Neige, oui mais Tyana (la Princesse et la Grenouille). Oui d'accord. Voilà, on a cité les deux princesses non blondes/non blanches de la galaxie enfantine.

Au-delà du constat que mes filles ne vénèrent pas la couleur de mes cheveux, ce dont je me fiche éperdument, je m'interroge sur la notion de modèles. Alors non, je ne vais pas me lancer dans un billet philosophique mais tout de même, quel genre de modèles donnons-nous à nos enfants? Je veux dire, à leur âge ça n'a aucune incidence, du moins je l'espère, mais plus tard? Nous avons toutes été ados, nous avons toutes été complexées. Par rapport à quoi? A un modèle. Celui d'une femme, mince, jeune, avec une poitrine généreuse. Nous savons toutes quel genre de retentissement cela peut avoir dans nos sociétés très friandes de l'apparence, l'anorexie mentale n'en étant qu'un exemple parmi d'autres. Donc si la culture de l'apparence pouvait épargner encore un tout petit peu mes fillettes, oui, j'aimerais bien.

Deuxième réflexion: il y a peu de temps, au moment des JO, nous avons regardé les filles et moi, le patinage artistique. La discipline qu'elles préféraient étaient le "simple dames". Et pour cause, des costumes à paillettes, des chignons en veux-tu en voilà, des  patineuses princesses! Leur préférée était bien entendu une blonde américaine peroxydée. Puis est venue la française, une magnifique fille à la peau noire. J'ai expliqué à mes filles que c'était notre compatriote et qu'il fallait la soutenir. Ce à quoi la réponse a été: "oh non, elle est pas belle, j'aime pas sa peau". Et pourtant hein, mes filles connaissent et adorent Kirikou, miss Bonbon a une copine métisse, ce n'est pas comme si elles vivaient dans un monde complètement fermé à la diversité. Mais la peau noire, les cheveux noirs, ne semblent pas correspondre à leurs modèles. Alors j'essaie de leur expliquer. En espérant que ça leur passera.

Après tout, quand j'étais petite, je disais souvent que sous mes cheveux bruns et bouclés, j'étais en réalité "blonde avec des tresses". Finalement par la suite je n'ai jamais regretté de ne pas être blonde.

Commenter cet article

La vie en Tisanie 05/04/2014 08:21

ah je crois reconnaitre ma grande!!! bon, pour le coup, elle a les cheveux blonds, qu'elle a voulu laisser pousser pour ressembler à Raiponce :/
Par contre, ce qui m'a choquée, c'est quand on a parlé couleur de peau: elle m'a dit que les personnes qui ont la peau noire ou marron n'ont pas de chance, parce que ce n'est pas beau... re-:/
Du coup on en a pas mal parlé, et j'espère lui avoir fait entendre raison....

Zazimutine 07/04/2014 15:00

Oui moi aussi j'ai été choquée pour l'histoire de la couleur de peau, moi qui croyait que les enfants étaient purs de tous préjugés, comme quoi, on est quand même influencés très tôt par notre culture, c'est là ou je voulais en venir (mais je ne suis pas sure d'avoir réussi à l'exprimer comme tel)

vero 02/04/2014 22:26

Bon Ben déjà tu as oublié Jasmine! Lol et je parle comme maman IKEA, chef de famille IKEA, coquillette n'a pas franchement de preference, d'ailleurs elle est amourachee de e.Carly, et de Mia et moi, donc je pense que comme tout le monde nos lapinettes aiment ce qu'elles n'ont pas!

Zazimutine 03/04/2014 15:04

Et toi tu rêvais de quoi?

vero 03/04/2014 13:35

J'ai le packaging complet lol

Zazimutine 03/04/2014 10:01

ah zut, j'ai oublié Jasmine!
Oui, tu as peut-être raison, on voudrait toujours ce qu'on a pas: j'ai rêvé des années de yeux bleus et de cheveux raides... la maturité aidant, je me suis fait une raison ;)