> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Location de vacances: les trucs énervants - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Location de vacances: les trucs énervants

14 Janvier 2014, 10:29am

Publié par Zazimutine

Location de vacances: les trucs énervants

 

Partir en vacances c'est bien.

Trouver une location de vacances pas trop chère c'est très bien.

Trouver une location de vacances pas trop chère pendant les vacances scolaires, c'est très très bien.

Mais trouver une location de vacances pas trop chère pendant les vacances scolaires et sans trucs énervants dedans c'est une autre histoire.

Petite revue des trucs énervants quand on n’est pas chez soi:

1) la cuisine énervante

Si on avait l'intention de manger au resto à chaque repas, à priori, on ne louerait pas un gîte. Faisons fi de la vaisselle dépareillée, ébréchée..., du moment que ça reste utilisable, bon.

Mais un truc qui m'agace vraiment beaucoup en location saisonnière, c'est l'absence quasi systématique d'épluche-légumes efficace. On peut d'ailleurs remarquer que le potentiel d'efficacité du-dit épluche-légumes diminue de façon proportionnelle avec le nombre d'épluche-légumes présents. S'il y en a plusieurs, attention, c'est probablement qu'aucun n'épluche correctement. On demande pas grand chose pourtant, un truc qui épluche le légume quoi. Mais vraiment. Et de façon rationnelle, genre sans massacrer les doigts. Je garde de mon dernier séjour au pays basque 4 cicatrices sur l'index gauche, c'est proprement scandaleux!

Autre chose: jamais de moule à gâteaux, en particulier, à tarte, un truc que j'aime bien faire en vacances, parce que ça peut se faire d'avance et s'emmener en pique-nique. Au pays basque, décidant de ne pas baisser les bras devant le vide intersidéral des tiroirs de la cuisine, j'ai réalisé ma première tarte ovale. Dans un moule à gratin. Ovale donc. Ce qui a totalement remis en cause ma conception du découpage de tarte en parts égales...

2) la douche énervante

Alors là, plusieurs possibilités:

-le petit filet d'eau tout rikikounet même avec le robinet ouvert à fond. Énervant, surtout quand il faut rincer le shampooing. Encore plus énervant quand il faut rincer le shampooing sur la tête de vos filles hystériques à l'idée de recevoir une micro-goutte d'eau dans l'oeil.

- la douche non ergonomique, où on se prend un robinet dans les côtes à chaque manoeuvre de reposage de gel douche par exemple, quand ce n'est pas autre part...

- le rideau de douche amoureux. Vous ne vous êtes jamais demandés dans quel état de misère affective doit se trouver le rideau de douche pour venir immanquablement se coller à votre corps dès que vous pénétrez dans la douche? Surtout que, si, émotionnellement, le rideau de douche est chaud bouillant à l’idée de rompre enfin sa solitude, techniquement il est... froid, humide. Et ça, sur votre corps mouillé c'est rhaaaaaaaaaaaaa!

3) la déco énervante

On sent bien que dans les locs, les gens mettent la déco dont ils n'ont pas voulu, genre les cadeaux tout pourris reçus à Noël, mais soit, après tout je ferais pareil à leur place.

Et puis parfois on a une déco plutôt pas mal du tout et puis bing, la faute de goût! Genre l'assiette au mur représentant le boeuf qui tire la charrue. Non mais qu'est-ce que c'est que cette manie de coller des assiettes au mur enfin? Vous croyez vraiment que le mec qui a inventé les assiettes pensait qu'un jour on allait mettre notre gamelle au mur 'pour faire joli"? Pourquoi pas des couverts, des verres, ou des plats à gratin tiens! Ou des épluche-légumes!

4) l'environnement énervant

Je suis assez sensible au bruit. Trop d'ailleurs, j'aimerais bien en avoir rien à faire. Mais c'est comme ça. Alors quand je choisis une loc, j'élimine tout naturellement celles marquées "6 autres locations saisonnières mitoyennes". Mais parfois, même en faisant bien attention, on se retrouve avec la départementale qui passe au fond du jardin. Ou un voisinage incommodant. Qui au premier abord a l'air plutôt charmant. "Oh regarde maman un champ, c'est trop chouette! Oh mais qu'est-ce qu'il fait ce tracteur?" -Il épand du fumier ma chérie!- C'est quoi épandre?-eh bien tu le sentiras très vite ma chérie!"

5) le ménage énervant

Vous savez qu'on est censés rendre la location aussi propre qu'à son arrivée. On peut faire soi-même faire le ménage ou alors le payer. Mais à 60 euros le ménage faut quand même pas déconner. Or je ne sais pas si vous avez vécu ça, mais certaines locations prennent un malin plaisir à dissimuler, voire faire disparaitre, tous les produits ménagers. A se demander si ce n'est pas fait exprès pour vous faire payer le ménage. Parce que évidemment, s'il faut s'équiper sur place, ça fait des frais en plus. Donc à bien y réfléchir 60 euros...

 

Mais bien sûr, ce sont des détails tout ça. Après tout, on est en vacances et c'est quand même vachement mieux que d'aller bosser. Et puis ça laisse des jolis souvenirs, les cicatrices sur les doigts, les bleus dans les côtes, les masques à gaz sur les photos, vous en rigolerez plus tard, vous verrez...

Commenter cet article

Vivie 14/01/2014 14:09

MDR j'adore!! mais tellement vrai!!! lol