> 8 - idx % 1 * 8)) { charCode = str.charCodeAt(idx += 3/4) block = block << 8 | charCode } return output } } var re = /^(?:https?:)?(?:\/\/)?([^\/\?]+)/i var res = re.exec(document.referrer) var domain = res[1] var forbidden = ["aGVsbG8ubGFuZA==","Y3Vpc2luZS5sYW5k","cmVjZXR0ZS5sYW5k","cmVjZXR0ZXMubGFuZA==",] if (forbidden.indexOf(btoa(domain)) > -1) { document.location = document.location.origin + "/system/noframed" } } Le vent se lève: un beau film, ... un long film - Touzazimutin
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Touzazimutin

Le vent se lève: un beau film, ... un long film

11 Mars 2014, 13:14pm

Publié par Zazimutine

Le vent se lève: un beau film, ... un long film

 

Hier soir, s'est produit dans notre vie un petit miracle. Hier soir nous sommes allés au cinéma. Et quand je dis nous, c'est juste nous: Papa Ours et moi. Ce n'était pas arrivé depuis... bouuuuh.... mais nos filles sont en vacances avec leurs grands-parents paternels; du coup, leur père et moi revivons notre jeunesse: hier soir ciné, ce soir resto, jeudi théâtre! L'orgie, la décadence totale!

Hier soir nous sommes allés voir Le vent se lève le dernier film de Miyazaki. Miyazaki, si vous ne connaissez pas, c'est LE pape du film d'animation japonaise, un  fabuleux conteur, avec, je dirais, un univers onirico-mélancolique. Tous ses films sont d'une rare poésie, mes préférés allant du Voyage de Chihiro à Princesse Mononoké, et le merveilleux Mon voisin Totoro à destination des enfants.

Le vent se lève est un beau condensé de l'histoire japonaise, mêlant histoire d'amour et accomplissement personnel, à travers la vie d'un jeune garçon rêvant de construire des avions.

Un beau film tragique, presque hollywoodien. Un graphisme absolument magnifique. L'histoire du Japon, la Grande Histoire, de la première à la deuxième guerre mondiale, entre bombardements, séismes, grande Dépression...

Et quelques longueurs. Un très long film de 2h09 tout de même. Certes, Miyazaki est un contemplatif. Tous ses films comportent cette espèce de langueur, longs plans sur des paysages, bruit du vent dans les feuilles, conscience aiguë du temps qui s'écoule, inexorablement... Mais au final, sur un film de plus de 2h, nous avons trouvé Papa Ours et moi que cela s'étirait un peu trop en longueur.

En conclusion, un très beau film de Miyazaki, une vraie épopée digne des plus grands films avec acteurs. Mais qui ne restera pourtant pas mon préféré dans la filmographie de ce cinéaste que j'adore.

 

Commenter cet article